Personne de mérite culturel

Le prix de la personne de mérite culturel (文化功労者, bunka kōrōsha?) est une reconnaissance officielle japonaise et un honneur décerné chaque année pour sélectionner les personnes qui ont apporté des contributions remarquables dans le domaine culturel. Aucune décoration n'accompagne cet honneur. Cette distinction est destinée à jouer un rôle dans le cadre d'un système de mesures de soutien pour la promotion d'activités créatives au Japon. Au , 933 personnes avaient été choisies comme personnes de mérite culturel.

Système de reconnaissanceModifier

L'ordre de la Culture et celui des personnes de mérite culturel fonctionnent en tandem pour honorer ceux qui ont contribué à l'avancement et au développement de la culture japonaise dans une variété de domaines, y compris le milieu universitaire, les arts, les sports et la science.

Ordre de la CultureModifier

La remise des prix a lieu au Palais impérial le Jour de la culture (). Les candidats à l'ordre de la Culture sont généralement choisis parmi les personnes de mérite culturel[1] par le ministre de l'Éducation, des Sciences, des Sports et de la Culture qui recommande ensuite les candidats au Premier ministre. Les décisions finales sont prises par le conseil des ministres.

Personnes de mérite culturelModifier

La loi de 1951 sur les pensions pour les personnes de mérite culturel[2] offre une retraite spéciale parrainée par le gouvernement. Depuis 1955, les noms des nouveaux lauréats sont annoncés le même jour que la cérémonie de remise de l'Ordre de la Culture. Jusque dans les années 1980, la liste annuelle comptait une dizaine de noms environ, pour s'allonger à 15 noms par an à partir de 1990, puisque progressivement jusqu'à 20 noms par an environ dans les années 2020.


Liste des lauréatsModifier

1951 à 1959Modifier

1960 à 1969Modifier

  • 1960 : Kiyoshi Oka (mathématicien) - Haruo Satō (poète) - Kōtarō Tanaka (juriste) - Eiji Yoshikawa (écrivain) Imamura Arao (médecin) - Akimasa Ono (ingénieur mécanicien) - Kan'ichi Tanaka (psychologue éducatif) - Yoshio Takeuchi (orientaliste, philosophe) - Toyotake Yamashirono Shōjō (marionnettiste) - Bandō Mitsugorō VIII (acteur kabuki)
  • 1961 : Yasunari Kawabata (écrivain) - Tomimoto Kenkichi (céramiste) - Inshō Dōmoto (peintre) - Fukuda Heihachirō (peintre) - Mizushima Sanichirō (chimiste) - Amano Teiyū (philosophe, pédagogue) - Yoshi Tanaka (chimiste) - Yashirō Kotake (biochimiste) - Shinobu Ishihara (médecin) - Kyūzō Mifune (judoka)
  • 1962 : Hamao Umezawa (microbiologiste) - Togyū Okumura (peintre) - Kuwada Yoshinari (biologiste) - Gakuryō Nakamura (peintre) - Ken Ishihara (historien) - Yūji Shibata (chimiste) - Seiichirō Takahashi (économiste) - Tatsuno Yutaka (philologue) - Tachū Naitō (architecte) - Kiyomoto Juhē (récitant)
  • 1963 : Yasu Kuno (physiologiste) - Koga Issaku (Ingénieur des télécommunications) - Hideo Kobayashi (écrivain, critique) - Nanpū Katayama (peintre) - Sueji Umehara (archéologue) - Naosuke Anodera (médecin) - Ichikawa Jukai III (acteur kabuki) - Kiyoshi Nobutoki (compositeur) - Ryūzaburō Hara (ingénieur) - Matsuda Gonroku (maître de peinture laquée)
  • 1964 : Kaya Seiji (physicien) - Jirō Osaragi (écrivain) - Teijirō Yabuta (chimiste) - Isoya Yoshida (architecte) - Sakae Wagatsuma (juriste) - Shōtarō Hanayagi (Onnagata) - Ikuma Arishima (peintre) - Seiju Fujikage (danseur) - Takata Yasuma (économiste, sociologue) - Susumu Yamaguchi (spécialiste du bouddhisme)
  • 1965 : Shirō Akahori (biochimiste) - Gentarō Koito (peintre) - Tetsuji Morohashi (linguiste) - Hōshun Yamaguchi (peintre) - Yūzō Yamamoto (dramaturge, politicien) - Yaeko Nogami (actrice) - Ichikawa Sadanji (acteur de kabuki) - Bunroku Arakawa (ingénieur) - Honjō Eijirō (historien de l'économie) - Majima Masaichi
  • 1966 : Masuji Ibuse (écrivain) - Isamu Nitta (chimiste) - Tokuoka Shinsen (peintre) - Chieko Higashiyama (actrice) - Takaishi Shingorō Yakaishi (homme d'affaires) - Kyō Tsunetō (philosophe du droit) - Shin'ichi Hisamatsu (philosophe) - Horibo Shinkichi (pédagogue) - Shin'ichi Matsumoto (médecin) - Kakutarō Yamazaki (peintre sur laque)
  • 1967 : Kin'ichirō Sakaguchi (chimiste) - Hayashi Takeshi (peintre) - Tōgo Murano (architecte) - Masao Yamagata (architecte naval) - Shigetoshi Kawataka (professeur de théâtre) - Yasaka Takagi (politologue) - Risaburō Torigai (ingénieur électrotechnique) - Mizuyho Nakada (chirurgien) - Ryōzō Niizeki (philologue) - Shunkai Bundō (moine, calligraphe)
  • 1968 : Kurokawa Toshio (médecin) - Masatsugu Suzuki (ingénieur en génie civil) - Shōji Hamada (céramiste) - Ono Chikkyō (peintre) - Sagara Morio (philologue) - Suiken Suzuki (écrivain) - Shōzō Sono (mathématicien) - Ichirō Nakayama - Fukuhara Rintarō (anglist[Quoi ?], essayiste) - Shōtarō Yamada (chanteur)
  • 1969 : Bunroku Shishi (écrivain) - Eeji Ochiai (pharmacologue) - Kenjiro Shoda (en) (mathématicien) - Kaii Higashiyama (peintre) - Monjūrō Kiritake (marionnettiste) - Kangurō Kaneshige (ingénieur mécanicien) - Hideo Shima (ingénieur) - Toshiyoshi Miyazawa (juriste) - Yamaga Seika (coloriste) - Yoshikawa Kōjirō (philologue)

1970 à 1979Modifier

  • 1970 : Okinaka Shigeo Okinaka (médecin) - Shikō Munakata (graveur) - Isoji Asō (philologue) - Iwada Tōshichi (artisan) - Yō Okada(zoologiste) - Koyama Keizō Koyama (peintre) - Seiichi Tobata (ingénieur agronome) - Daigaku Horiguchi (poète, traducteur) - Yukio Yashiro (historien d'art) - Yasushi Watanabe (ingénieur électrotechnique)
  • 1973 : Yasuji Katsuji (physiologiste) - Ryōgo Kubo (physicien) - Setō Shōji (ingénieur électrotechnique) - Yoshirō Taniguchi (architecte) - Kajima Morinosuke (homme d'affaires, diplomate) - Matsutarō Kawaguchi (dramaturge) - Hideo Saito (violoncelliste, chef d'orchestre) - Sawada Seikō (sculpteur) - Chōgorō Kaionji (écrivain) - Tatsuo Nagai (écrivain)
  • 1975 : Setsurō Ebashi (physiologiste) - Hirosuke Tasaki (peintre) - Nakagawa Kazumasa (peintre) - Heisuke Hironaka (mathématicien) - Hisao Ōtsuka (historien d'économie) - Yachiyo Inoue - Takeshi Saitō (Anglist) - Seiichi Funabashi (écrivain) - Kisaburō Yokota (politicien) - Masao Yoshiki (architecte naval)
  • 1976 : Yasushi Inoue (écrivain) - Kimura Motō (généticien) - Michio Morishima (économiste) - Shigeki Kaizuka (historien) - Kiyomizu Rokubē - Akira Kurosawa (cinéaste) - Sakamura Tetsu (généticien) - Keisuke Serizawa (designer) - Numachi Fukusaburō (Ingénieur en mécanique) - Matsumoto Shigeharu (journaliste)
  • 1977 : Ichirō Sakurada (chimiste) - Hiroshi Tamiya (microbiologiste) - Hajime Nakamura (philosophe spécialiste du bouddhisme) - Fumio Niwa (écrivain) - Yamamoto Kyūjin (peintre nihon-ga) - Ōtaguro Motō (critique musical) - Oka Yoshitake (politologue) - Masao Kotani (physicien) - Nakanishi Gotō (poète) - Nishikawa Yasushi (calligraphe)

1980 à 1989Modifier

  • 1981 : Arisawa Hiromi (économiste) - Kenkichi Yamamoto (philologue) - Takanori Ogisu (peintre) - Gensou Okuda (peintre) - Hisao Tanabe (musicologue) - Tomio Tezuka (philologue) - Reiji Natori (physiologiste) - Yonezō Morino (chimiste) - Fumiko Yonekawa (joueur de koto, musicien folklorique) - Ken'ichi Fukui (chimiste)
  • 1982 : Noriyuki Ushijima (peintre) - Entsuba Katsuzō (sculpteur) - Okada Yoshio (biologiste) - Shizutayū Kiyomoto (récitant) - Kawakami Masamitsu (ingénieur électrotechnique) - Mitsuo Nakamura (critique littéraire) - Takeo Suzuki (juriste) - Yūkei Teshima (calligraphe) - Keiji Nishitani (philosophe) - Chūshirō Hayashi (physicien)
  • 1985 : Hiroshi Inose (ingénieur électrotechnique) - Nobuo Uno (artiste kabuki) - Ken'ichirō Ōsumi (juriste) - Kōnosuke Tamura (peintre) - Enshō Kanakura (philosophe, spécialiste du bouddhisme) - Kondō Kenzō (maître nō) - Kenji Takahashi (philologue) - Takahara Shigeo (médecin) - Nagakura Saburō (chimiste) - Junji Yoshii (peintre)
  • 1986 : Tomojirō Ikenouchi (compositeur) - Minoru Oda (astronome) - Kataoka Tamako (peintre) - Yoshizō Kawamori (philologue) - Hitoshi Komatsu (peintre) - Hiromu Suzuki (ingénieur mécanicien) - Kazuya Takamitsu (peintre) - Shigemitsu Dandō (juriste) - Yorio Hinuma (médecin) - Tatsurō Yamamoto (historien)
  • 1988 : San'u Aoyama (calligraphe) - Takao Inui (architecte naval) - Shūsaku Endō (écrivain) - Mikio Oda (athlète) - Masatoshi Koshiba (physicien) - Taisei Satō (peintre) - Shintarō Suzuki (peintre) - Takeuchi Rizō (historien) - Takehara Han (danseur) - Gaiichi Togashi (ingénieur en génie civil) - Mataji Miyamoto (historien) - Yūichi Yamamura (médecin) - Teiichi Yuki (cuisinier)
  • 1989 : Takashi Asahina (chef d'orchestre) - Masaru Ibuka (industriel) - Iwahashi Eien (peintre) - Yoshiko Shibaki (écrivaine) - Tadashi Saji (peintre sur laque) - Sen Genshitsu (maître chadō) - Norimune Soda - Tetsuji Nishikawa (physicien) - Kō Harada (politologue) - Hisateru Matsuda (ingénieur agronome) - Miyazaki Ichisada (historien) - Hanae Mori (créatrice de mode) - Morita Shigeru (peintre)

1990 à 1999Modifier

  • 1990 : Nobumichi Ide (peintre) - Chiyo Uno (écrivaine) - Yasuharu Ōyama (joueur de shōgi) - Shunzō Okamoto (ingénieur mécanicien) - Tadamitsu Kishimoto (médecin) - Koshijitayū Takemoto (marionnettiste) - Masaru Sekino (histoire de l'architecture) - Setsurō Takahashi (artisan) - Yoshimasa Hirata (sciences de la nature) - Teruo Hirayama (philologue) - Hideko Maehata (nageuse) - Shirō Masuda (historien) - Shigefumi Mori (mathématicien) - Taibi Yoshika (potier) - Yoshio Watanabe (photographe)
  • 1992 : Isokichi Asakura (céramiste) - Yūnoshin Imai (métallurgiste) - Takeshi Umehara (philosophe) - Kataoka Nizaemon (acteur kabuki) - Tetsuharu Kawakami (joueur de baseball) - Eio Sakata (joueur de gō) - Minao Shibata (compositeur) - Kinji Shimada (comparatiste) - Kazuo Tamura (peintre) - Saburō Tamura (chimiste) - Tsunekazu Nishioka (ébéniste) - Takashi Mukaibo (chimiste) - Teruaki Mukaiyama (chimiste) - Seishi Yamaguchi (poète) - Wakimura Yoshitarō (économiste)
  • 1995 : Yoshiaki Arata (physicien) - Fukuko Ōkubo (artiste) - Tokindo Okada (biologiste) - Fujio Oho (juriste) - Tōichi Katō (peintre) - Jirō Kondō (ingénieur en aéronautique) - Nobutsuna Saikō (philologue) - Kiyoshi Saitō (graveur sur bois) - Isao Satō (juriste) - Kason Sugioka (calligraphe) - Sonoko Sugimoto (écrivain) - Kiyoshi Takatsuki (médecin) - Manemon Takahashi (botaniste) - Takeomi Nagayama (homme d'affaires) - Yasuji Honda
  • 1996 : Yasuhiro Ishimoto (photographe) - Okuda Azuma (ingénieur agronome) - Shinzan Kamijō (calligraphe) - Atsushi Kobata (historien) - Ryūtarō Komiya (économiste) - Yoshimi Kondō (poète) - Sakai Toshiyuki (ingénieur) - Gakuzō Tamura (microbiologiste) - Tatsuoki Nanbata (peintre) - Fujita Yoshio (astronome) - Yoritsune Matsudaira (compositeur) - Tadashi Moriya (peintre) - Yoshitatsu Yanagihara (sculpteur) - Saburō Yamamoto (ingénieur en génie civil) - Hidekazu Yoshida (critique musical, essayiste)
  • 1998 : Kobayashi Toan (calligraphe) - Shigebumi Saitō (ingénieur électrotechnique) - Miyohei Shinohara (économiste) - Shizuka Shirakawa (philologue) - Takahiro Sonoda (pédagogue, pianiste) - Kazuyuki Tōyama (homme d'affaires, critique musical) - Kumao Toyoshima (virologe) - Ryōji Noyori (chimiste) - Fukuōji Hōrin (peintre) - Egaku Maeda (moine, spécialiste du bouddhisme) - Tsutomu Minakami (écrivain) - Issey Miyake (créateur de mode) - Mitsuko Mori (actrice) - Wataru Mori (médecin) - Kazu Wakita (peintre)
  • 1999 : Ryūzan Aoki (céramiste) - Chūsaku Ōyama (peintre) - Nobuaki Kumagai (ingénieur) - Jin'ichi Konishi (comparatiste) - Ikuma Dan (compositeur) - Tsuboi Kiyotari (archéologue) - Kōji Nakanishi (chimiste) - Ichimura Uzaemon XVII - Hinohara Shigeaki (médecin) - Ryūichi Hirano (juriste) - Yasutake Funakoshi (sculpteur) - Kiyoshi Horikawa (ingénieur) - Marius Jansen (japonologe) - Shumon Miura (écrivain) - Yamada Yasuyuki (ingénieur agronome)

2000 à 2009Modifier

2010 à 2019Modifier

Depuis 2020Modifier

SourceModifier

  • Peterson, James W., Barry C. Weaver and Michael A. Quigley. (2001). Orders and Medals of Japan and Associated States. San Ramon, California: Orders and Medals Society of America. (ISBN 1-890974-09-9 et 978-1-890974-09-1)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Commending Artists | AGENCY FOR CULTURAL AFFAIRS », sur www.bunka.go.jp (consulté le )
  2. « Japanese Law Translation - [Law text] - Cultural Merit Pension Act », sur www.japaneselawtranslation.go.jp (consulté le )
  3. (ja) « 平成22年度 文化功労者 », MEXT (consulté le )
  4. (ja) « 平成23年度 文化功労者 », MEXT (consulté le )
  5. (ja)平成27年度 文化功労者 sur mext.go.jp, 3 novembre 2015