Yukio Ninagawa

réalisateur et metteur en scène japonais

Yukio Ninagawa (蜷川 幸雄, Ninagawa Yukio?) est un réalisateur et un metteur en scène japonais, né le à Kawaguchi et mort le à Tokyo. Il est reconnu pour ses adaptations des classiques du théâtre européen, principalement Shakespeare, mais aussi Samuel Beckett, Anton Tchekhov ou Victor Hugo, ainsi que du théâtre antique (Sophocle, Euripide). Il a également mis en scène des dramaturges japonais, dont Shūji Terayama and Kunio Shimizu. Ses pièces furent jouées dans le monde entier, et son travail sur Shakespeare lui a valu d’être nommé commandeur de l’Ordre de l'Empire britannique en 2002[1],[2],[3].

Yukio Ninagawa
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Tokyo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
蜷川幸雄 et 蜷川 幸雄Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Tomoko Mayama (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Université Joshibi d'art et design (en), Toho Gakuen College of Drama and Music (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions

FilmsModifier

RécompensesModifier

RéférencesModifier

  1. Philippe Mesmer, « Le metteur en scène Yukio Ninagawa est mort », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. « Le metteur en scène Yukio Ninagawa est mort », Le Point,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Patricia Bauer, « Yukio Ninagawa », Encyclopædia Britannica,

BibliographieModifier

Ouvrages
  • (en) Arthur Horowitz, Prospero's "true Preservers" : Peter Brook, Yukio Ninagawa, and Giorgio Strehler--twentieth-century Directors Approach Shakespeare's The Tempest, University of Delaware Press, , 227 p. (ISBN 978-0-87413-854-2, lire en ligne).
  • (en) Takashi Sasayama, J. R. Mulryne et Margaret Shewring, Shakespeare and the Japanese Stage, Cambridge University Press, , 357 p. (ISBN 978-0-521-47043-8, lire en ligne).
  • (en) J. R. Mulryne, « From Text to Foreign Stage: Yukio Ninagawa's Cultural Translation of Macbeth », dans Shakespeare from Text to Stage, CLUEB, (lire en ligne).
Articles
  • Jon M. Brokering, « Ninagawa Yukio's Intercultural "Hamlet": Parsing Japanese Iconography », Asian Theatre Journal, vol. 24, no 2,‎ , p. 370–396 (lire en ligne, consulté le 20 avril 2017).
  • Peter Barnes, « Working With Yukio Ninagawa », New Theatre Quarterly, vol. 8, no 32,‎ , p. 389–391 (ISSN 1474-0613 et 0266-464X, DOI 10.1017/S0266464X00007181, lire en ligne, consulté le 20 avril 2017).
  • Nobuo Miyashita, « Ninagawa Yukio, Theatrical Pacesetter », Japan Quarterly, vol. 34, no 4,‎ , p. 400-405 (lire en ligne, consulté le 20 avril 2017).
  • Yeeyon Im, « The Pitfalls of Intercultural Discourse: The Case of Yukio Ninagawa », Shakespeare Bulletin, vol. 22, no 4,‎ , p. 7–30.

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier