Ouvrir le menu principal
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Hirayama Ikuo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nom dans la langue maternelle
平山郁夫Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Distinctions

Ikuo Hirayama (平山 郁夫, Hirayama Ikuo?), né le à Setoda (en), dans la préfecture d'Hiroshima, et mort le , est un peintre japonais, pacifiste et militant actif du désarmement nucléaire.

Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur française en 1996 et de l'ordre de la culture du Japon en 1998.

Il fut également président de l'Université nationale au Japon.

Sommaire

La bombe d'Hiroshima et son engagement pacifiqueModifier

Hibakusha, il avait 15 ans lorsque la bombe atomique américaine Little Boy est tombée sur Hiroshima. Il en fût profondément modifié génétiquement (105 %) et subit de nombreux cancers. Pour cette raison, il se battra pour le désarmement nucléaire, notamment en montrant des images de ses gênes modifiés et en parlant des nombreuses maladies que la bombe lui ont fait subir.

Il s'est également battu pour la préservation des statues de bouddhas de la vallée de Bâmiyân, en Afghanistan, détruits en 2001, ou pour la cause des Gazaouïs subissant le blocus et les attaques israéliens.

Il reçoit le prix Ramon Magsaysay de la paix en 2001[1].

PeintureModifier

En 1952, il obtient son diplôme de l'école d'art de Tokyo, aujourd'hui nommée, Université nationale des beaux arts et musique de Tokyo.

Parmi ses œuvres majeures, on peut citer Hiroshima shohenzu (広島生変図, L'holocauste d'Hiroshima?), comparée par certains au Guernica de Picasso[2], ou bien ses peintures de la Route de la soie, représentant des paysages désertiques de l'Iran, l'Irak, la Chine, une peinture sur la vallée de Bâmiyân en Afghanistan, ainsi qu'une série de peintures sur l'arrivée du bouddhisme au Japon.

Notes et référencesModifier

  1. Ramon Magsaysay Award Foundation, « Hirayama, Ikuo », sur RMAF (consulté le 17 février 2015)
  2. Désarmement nucléaire - Hiroshima dans les gènes

Liens externesModifier