Akito Arima

physicien nucléaire et homme politique japonais

Akito Arima (有馬 朗人, Arima Akito?), né le dans le préfecture d'Osaka et mort le à Setagaya dans la métropole de Tokyo[1], est un physicien nucléaire japonais, connu pour le modèle d'interaction du boson (en)[2],[3],[4],[5].

Akito Arima
Image dans Infobox.
Fonctions
Chef de l'agence des sciences et technologies (d)
-
Yutaka Takeyama (d)
Ministre de l'Éducation du Japon
-
Membre de la Chambre des conseillers
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
有馬朗人Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Distinctions

BiographieModifier

Naissance et étudesModifier

Akito Arima naît en 1930[6] dans le préfecture d'Osaka[7]. Il étudie à l'université de Tokyo, où il obtient son doctorat en 1958. Il devient chercheur agrégé à l'Institut d'études nucléaires de l'université de Tokyo en 1956.

CarrièreModifier

Il devient maître de conférences en 1960, et professeur agrégé au Département de physique en 1964. Il est promu professeur titulaire en 1975. Il est président de l'université de Tokyo de 1989 à 1993. En 1993, il s'installe à l'université Hōsei. À partir de 1993, il est conseiller scientifique du Ministère de l'Éducation et de 1993 à 1998 président du RIKEN[8],[9].

Il est professeur invité à l'université Rutgers dans le New Jersey (1967-1968), et professeur à l'université d'État de New York à Stony Brook (1971-1973).

En 1975 avec Francesco Iachello (en), il propose le modèle d'interaction du boson (en)[10].

En 1998, il entre dans la Diète du Japon en tant que membre de la Chambre des Conseillers pour le Parti libéral-démocrate. Il est ministre de l'Éducation jusqu'en 1999 sous le gouvernement de Keizō Obuchi. Après le remaniement ministériel en 1999, il sert comme directeur du Musée de la science. À partir de 2000, il est président de la Japan Science Foundation.

Akito Arima sert en tant que chancelier de l'Académie Musashi de la fondation Nezu à partir de 2006[11].

MortModifier

Il meurt chez lui à Tokyo à l'âge de 90 ans[7].

Distinctions et honneursModifier

PublicationModifier

Notes et référencesModifier

  1. (ja) « 有馬朗人氏死去、90歳 元東大学長、文相 », sur Jiji.com,‎ (consulté le 7 décembre 2020)
  2. (en) Arima, Iachello Collective nuclear states as representations of a SU(6) Group, Physical Review Letters 35, 1069–1072 (1975).
  3. (en) Arima, Iachello The interacting boson model, Cambridge University Press, 1987.
  4. (en) Arima, Iachello Interacting boson model of collective states, Part 1 (the vibrational limit) Annals of Physics 99, 253-317 (1976), Part 2 (the rotational limit) ibid. 111, 201-238 (1978), Part 3 (the transition from SU (5) to SU (3)), ibid. 115, 325-366 (1978), Part 4 (the O(6) limit) ibid. 123, 468-492 (1979).
  5. (en) Arima, Iachello The Interacting Boson Model, Annual Review of Nuclear and Particle Science 31, 75 (1981).
  6. (en) David Burleigh, « New twists on a venerable tradition », sur japantimes.co.jp, (consulté le 7 décembre 2020).
  7. a et b (en) « Japanese physicist, former education minister Akito Arima dies at 90 », sur mainichi.jp, (consulté le 7 décembre 2020).
  8. (en) « Akito Arima », sur Japan Society for the Promotion of Science
  9. (en) « Curriculum Vitae », sur Japan Science and Technology Agency
  10. (en) Kosuke Nomura, Interacting Boson Model from Energy Density Functionals, Springer Science & Business Media, , 2013, 188 p. (ISBN 9784431542346, lire en ligne)
  11. (en) « President's Message », sur musashi.ac.jp
  12. (en) Akito Arima, « Einstein's Century: Akito Arima's Haiku », sur Brooks Books,
  13. « Book of Members, 1780-2010: Chapter A » (version du 10 mai 2011 sur l'Internet Archive), American Academy of Arts and Sciences

Liens externesModifier