Ouvrir le menu principal
Kaneto Shindō
Description de l'image Shindo Kaneto.JPG.
Nom de naissance Shindō Kaneto
Naissance
Hiroshima (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Décès (à 100 ans)
Tokyo (Japon)
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables L'Île nue
Onibaba

Kaneto Shindō (新藤 兼人, Shindō Kaneto?) (né le à Hiroshima - mort le à Tokyo[1]) est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma japonais.

Sommaire

BiographieModifier

D'abord entré comme assistant décorateur à la Shōchiku en 1934, il devient par la suite scénariste en 1949. Il passe derrière la caméra, comme réalisateur, en 1950, au sein la compagnie de production indépendante Kindai Eiga Kyōkai (Société de cinéma moderne japonaise) qu'il fonde avec Kōzaburō Yoshimura[2],[3].

Il connaît un très large succès international avec L'Ile nue, grand prix du festival de Moscou en 1961.

Vie privéeModifier

Il a été marié à l'actrice Nobuko Otowa (1925–1994) qui a joué dans 41 de ses films[4] .

Filmographie sélectiveModifier

ScénaristeModifier

Réalisateur et scénaristeModifier

  • 1951 : Histoire d'une épouse bien-aimée (愛妻物語, Aisai monogatari?)
  • 1952 : Les Enfants d'Hiroshima (原爆の子, Genbaku no ko?)
  • 1952 : Avalanche (雪崩, Nadare?)
  • 1953 : Epitome (縮図, Shukuzu?)
  • 1953 : La Vie d'une femme (女の一生, Onna no issho?)
  • 1954 : L'Égout (どぶ, Dobu?)
  • 1955 : Les Loups (, Okami?)
  • 1956 : Double suicide à Shirogane (銀心中, Shirogane shinjū?)
  • 1956 : La Rive de l'errance (流離の岸, Ryūri no kishi?)
  • 1956 : Une actrice (女優, Joyu?)
  • 1957 : Les Gars de la mer (海の野郎ども, Umi no yarodomo?)
  • 1958 : Heureux Dragon n°5 (第五福竜丸, Daigo Fukuryu-Maru?)
  • 1958 : La tristesse est aux femmes (悲しみは女だけに, Kanashimi wa onna dakeni?)
  • 1959 : La Meilleure Fiancée du monde (花嫁さんは世界一, Hanayome-san wa sekai-ichi?)
  • 1960 : L'Île nue (裸の島, Hadaka no shima?)
  • 1962 : L'Homme (人間, Ningen?)[5]
  • 1963 : La Mère (, Haha?)
  • 1964 : Onibaba (鬼婆, Onibaba?)
  • 1965 : Les Malfaisants (悪党, Akutō?)
  • 1966 : L'Instinct (本能, Honnō?)
  • 1967 : Libido ou L'Origine du sexe (性の起原, Sei no kigen?)
  • 1968 : Kuroneko (藪の中の黒猫, Yabu no naka no kuroneko?)
  • 1968 : Opération négligée ou Femme forte, homme faible (強虫女と弱虫男, Tsuyomushi onna to yowamushi otoko?)
  • 1969 : Éphémère (かげろう, Kagerō?)
  • 1970 : Shokkaku (触角?)
  • 1970 : Vivre aujourd'hui, mourir demain (裸の十九才, Hadaka no jukyu-sai?)
  • 1972 : L'Anneau métallique (鉄輪, Kanawa?)
  • 1972 : Hymne (讃歌, Sanka?)
  • 1973 : Le Cœur (, Kokoro?)
  • 1974 : Mon chemin (わが道, Waga michi?)
  • 1975 : Kenji Mizoguchi ou la vie d'un artiste (ある映画監督の生涯 溝口健二の記録, Aru eiga-kantoku no shōgai Mizoguchi Kenji no kiroku?) (documentaire)
  • 1977 : Chikuzan, le baladin aveugle (竹山ひとり旅, Chikuzan hitori tabi?)
  • 1979 : Strangulation (絞殺, Kōsatsu?)
  • 1981 : Edo Porn (北斎漫画, Hokusai manga?)
  • 1984 : L'Horizon (地平線, Chihei-sen?)
  • 1986 : Burakkubōdo (ブラックボード?)
  • 1986 : Les Arbres à feuilles caduques (落葉樹, Rakuyōju?)
  • 1988 : La Mort de la troupe du Cerisier (さくら隊散る, Sakura-tai Chiru?)
  • 1992 : Histoire singulière à l’est du fleuve (濹東綺譚, Bokutō kidan?)
  • 1995 : Le Testament du soir (午後の遺言状, Gogo no Yuigon-jō?)
  • 1999 : Je veux vivre (生きたい, Ikitai?)
  • 2000 : By Player (三文役者, Sanmon yakusha?)
  • 2003 : Owl (ふくろう, Fukurō?)
  • 2008 : Teacher and Three Children (石内尋常高等小学校 花は散れども, Ishiuchi jinjō kōtō shōgakkō: Hana wa chiredomo?)
  • 2010 : Postcard (一枚のハガキ, Ichimai no hagaki?)

ProducteurModifier

  • 1966 : L'Instinct (本能, Honnō?)
  • 1972 : L'Anneau métallique (鉄輪, Kanawa?)
  • 1972 : Hymne (讃歌, Sanka?)
  • 1973 : Le Cœur (, Kokoro?)
  • 1979 : Strangulation (絞殺, Kōsatsu?)

OuvragesModifier

  • (ja) Kaneto Shindō, Shōsetsu Tanaka Kinuyo [« 小說田中絹代 »] (biographie), Tokyo, Bungei Shunjū (文芸春秋?),‎ , 392 p. (ISBN 9784167415013)[6]

Notes et référencesModifier

  1. (ja) « 訃報:新藤兼人さん100歳=映画監督・脚本家 », Mainichi Shinbun,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Obituary: Kozaburo Yoshimura », Japan Times (consulté le 26 juillet 2010)
  3. (ja) « Yoshimura Kōzaburō », Nihon jinmei daijiten, Kōdansha (consulté le 4 décembre 2010)
  4. Stéphane du Mesnildot, Cahiers du cinéma, no 680, juillet-août 2012, p. 83
  5. L'Homme : titre français du film lors de la rétrospective "Art Theatre Guild of Japan (ATG) ou la fabrique d'auteurs" du 7 juin au 23 juillet 2011 à la MCJP, voir le Catalogue en ligne de la rétrospective sur issuu.com
  6. Shōsetsu Tanaka Kinuyo sur Woldcat.org

Voir aussiModifier