Ouvrir le menu principal

Noron-l'Abbaye

commune française du département du Calvados
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noron.

Noron-l'Abbaye
Noron-l'Abbaye
Église et presbytère de Noron-l'Abbaye.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Falaise
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Falaise
Maire
Mandat
Jean-René Gieszczyk
2014-2020
Code postal 14700
Code commune 14467
Démographie
Gentilé Noronnais
Population
municipale
312 hab. (2016 en diminution de 7,14 % par rapport à 2011)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 39″ nord, 0° 14′ 45″ ouest
Altitude Min. 154 m
Max. 229 m
Superficie 7,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Noron-l'Abbaye

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Noron-l'Abbaye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Noron-l'Abbaye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Noron-l'Abbaye

Noron-l'Abbaye est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 312 habitants[Note 1].

GéographieModifier

La commune est en campagne de Falaise et se situe à 3,5 kilomètres de Falaise et à 37 kilomètres de Caen, dans la vallée de l'Ante[1].

ToponymieModifier

Noron-l'Abbaye, Noronnium en 1297[3] : le toponyme est sans doute issu d'un anthroponyme gaulois (Norus)[3] ou germanique (Northerus)[4].

En 1920, Noron devient Noron-l'Abbaye, faisant ainsi référence à l'ancien prieuré.

Le gentilé est Noronnais.

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 mars 2008 Daniel Martin SE Agriculteur
mars 2008 avril 2014 Claude Poussard SE  
avril 2014[5] En cours Jean-René Gieszczyk SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[5].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 312 habitants[Note 2], en diminution de 7,14 % par rapport à 2011 (Calvados : +1,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Noron a compté jusqu'à 424 habitants en 1846.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
298239344375398369366424392
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
325295291296285248223216182
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
222219211174195175173179219
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
232192182184211220223321320
2016 - - - - - - - -
312--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

La commune de Noron-l'Abbaye abrite le prieuré Saint-Pierre, construit par Guillaume Pantol en 1072, seigneur du lieu. Quoique très endommagée durant la Seconde Guerre mondiale, on peut voir encore une petite église romane (reconstruite vers 1980) abritant de beaux chapiteaux d'origine (propriété privée). Les vestiges du prieuré font l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques[10].

L'église paroissiale du village, dédiée à saint Cyr et à sa mère sainte Julitte, deux martyrs chrétiens du IVe siècle a, elle aussi, été édifiée en 1072 par Guillaume Pantol. L'édifice - très souvent remanié au cours des siècles - a la particularité d'avoir sa tour-clocher à son extrémité orientale, ce qui est très rare en Normandie. Le chœur, le clocher et le portail occidental, du XIIIe siècle, sont classés Monuments historiques, le reste de l'église est inscrit[11].

Le presbytère fut construit par l'abbé Lavigne, fils illégitime du roi de France Louis XV que ce dernier eut avec une servante d'une ferme voisine. Le roi confia l'éducation de ce fils aux évêques de Bayeux et de Lisieux, qui en furent nommés parrains et lui fit parvenir une rente régulière. Ces faits sont appuyés par des documents conservés aux archives de la ville de Caen[source insuffisante].

Le manoir de Jageolet et du bourg, du XVe siècle, a été restauré en 1871. Il est l'œuvre de l'architecte Victor Lemarchand[12].

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 188
  5. a et b « Noron-l'Abbaye (14700) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 9 juin 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « Ancien prieuré », notice no PA00111571, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Église », notice no PA00111570, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. Le patrimoine des communes du Calvados., vol. 2, Paris, Flohic Éditions, (ISBN 2-84234-111-2), p. 879
  13. Gabriel du Moulin, Les conqvestes et les trophées des Norman-François, aux royaumes de Naples & de Sicile, aux duchez de Calabre, d'Antioche, de Galilée, & autres principautez d'Italie & d'Orient, Petit Val Imprimeur,

BibliographieModifier

Liens externesModifier