Nicole Ferroni

actrice, humoriste et chroniqueuse de radio française

Nicole Ferroni, née le à Casablanca au Maroc, est une actrice, humoriste et chroniqueuse française. Enseignante de sciences de formation, elle est révélée au grand public en tant qu'humoriste dans l'émission On n'demande qu'à en rire sur France 2, entre 2011 et 2014.

Nicole Ferroni
Nicole Ferroni.jpg
Nicole Ferroni en juillet 2011.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Nicole Barbara Domitille Yasmina Ferroni[1]
Nationalité
Domiciles
Maroc (-), France (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinction

BiographieModifier

Enfance et familleModifier

Sa mère Elfriede[réf. souhaitée], native d'Alsace, est professeure d'allemand ; son père, d'origine italienne, est professeur de chimie et a été colonel[2],[3]. Il était dans l'armée lorsque le couple s'est retrouvé à Casablanca, au Maroc, où naît Nicole[4]. Ses parents rentrent en France alors qu'elle a 7 ans et elle poursuit sa scolarité à Aubagne, près de Marseille[4].

Elle étudie au lycée Joliot-Curie à Aubagne, où elle est qualifiée d'élève bavarde mais participative, et obtient un baccalauréat scientifique en 1999. Elle entre ensuite en licence de Sciences de la vie et de la terre à la faculté Saint-Charles, qu'elle obtient en 2002[réf. nécessaire].

Enseignement et débuts artistiquesModifier

Partagée entre l'enseignement et le théâtre, elle tente le CAPES de SVT une première fois, qu'elle rate. Elle s'inscrit donc au cours Florent à Paris où elle y reste quatre mois durant, puis dans une école de théâtre d'Aubagne et enfin de Marseille, sous la tutelle de Gilles Azzopardi. Pour des raisons financières, elle arrête le théâtre et reprend ses études. Elle réussit le CAPES et devient enseignante de sciences dans les quartiers nord de Marseille, au lycée Val-de-Durance à Pertuis et au lycée Émile-Zola d'Aix-en-Provence. Devant la faiblesse des moyens, elle passe l'agrégation de SV-STU et enseigne au lycée international Georges-Duby à Luynes, où elle a tous les niveaux de la seconde à la terminale.[5]

À la rentrée 2009, elle demande un mi-temps pour préparer son one-woman-show[6]. La même année, elle rencontre le comédien Franck Kaloustian, avec qui elle rejoint la compagnie Wak'up Production. Ils montent ensemble la comédie Le Grand Chambardement de Gilles Azzopardi avec son concours pour la mise en scène[7].

Elle monte ensuite son premier one-woman-show L'Œuf, la poule ou Nicole ?, joué pour la première fois le à Marseille[8],[9].

Comédienne et humoristeModifier

 
Nicole Ferroni et Stan, lauréats du festival de l'humour 2011 à la Fontaine d'Argent, le .

En 2011, après avoir quitté son poste d'enseignante, elle choisit définitivement la carrière de comédienne en jouant plusieurs fois par semaine son spectacle au Théâtre du Point-Virgule à Paris en juillet[10].

En parallèle, elle est candidate dans l'émission On n'demande qu'à en rire présentée par Laurent Ruquier sur France 2. Elle entre parmi les humoristes vedettes de l'émission, avec 64 sketchs écrits et interprétés (dont 57 notés et 7 en tant que pensionnaire historique de la saison 4) entre le et l'arrêt de l'émission, le . Elle enchaîne les passages et les succès avec des scores dépassant souvent les 90 points.

En , elle remporte les prix du public et de la presse au festival du rire de Puy-Saint-Vincent alors qu'elle remplace Olivier Giraud qui n'a pas pu y participer[11],[8]. En novembre 2011, elle devient la marraine du Festival Top In Humour de Chartres.

Depuis février 2013, elle tient une chronique hebdomadaire sur les ondes de France Inter dans la matinale[12]. En janvier 2015, elle intègre l'équipe de Si tu écoutes, j'annule tout sur France Inter et fait partie, en avril 2015, des chroniqueurs du talk-show Je vous demande de vous arrêter sur France 4[13].

Le , jour du vote de la loi sur le secret des affaires au parlement européen, elle publie une vidéo contre le projet de loi. En moins de deux jours, la vidéo est vue près de 7 millions de fois[14]. Pour cette action, elle reçoit un prix éthique de l'association Anticor en 2017[15].

Entre novembre 2015 et mai 2016, elle présente une chronique de vulgarisation scientifique dans l'émission hebdomadaire Folie passagère présentée par Frédéric Lopez sur France 2.

En juin 2017, elle participe au clip J'ai retrouvé mon mojo de la chanteuse Anaïs[16] en compagnie d'Helena Noguerra.

À partir du , elle accompagne Michel Cymes dans son nouveau talk-show, Ça ne sortira pas d'ici !, diffusé le mercredi soir en seconde partie de soirée sur France 2. Elle joue l'assistante médicale du Docteur Cymes qui reçoit les invités dans son cabinet[17].

En décembre 2019 et janvier 2020, elle incarne la fée Roni dans l'émission Boyard Land sur France 2, une fée loufoque proposant deux épreuves aquatiques aux candidats[18].

Style d'humourModifier

Pour décrire l'humour dont elle s'inspire, elle cite le sketch La Conférencière de Jacqueline Maillan[19] pour le jeu « très crédible dans une situation absurde »[20]. Son débit vocal est très rapide (notamment lors de ses chroniques hebdomadaires sur France Inter)[21].

Bilan de carrière artistiqueModifier

ThéâtreModifier

CinémaModifier

PublicitéModifier

  • 2016-2017 : rôle de Mathilde, dans la websérie La conserve, ça déboîte

Bilan de carrière médiatiqueModifier

Parcours à radioModifier

  Sauf indication complémentaire ou omission, les informations mentionnées dans cette section « radio » sont sourcées plus haut, au cœur de cet article biographique.

TélévisionModifier

BilanModifier

Participation à On n'demande qu'à en rire et au ONDAR ShowModifier

En février 2011, Nicole Ferroni participe à l'émission d'humour On n'demande qu'à en rire sur France 2 présentée par Laurent Ruquier. Elle parvient rapidement à s'imposer comme l'une des principales humoristes de l'émission avec 52 sketchs écrits et interprétés lors des deux premières saisons, et un score moyen de 80/100 par sketch.

Elle dépasse les 90 points pour la première fois le avec son sketch «  On cherche la nouvelle James Bond Girl », puis pour son premier sketch de la deuxième saison le sur le thème « Tester les intentions suicidaires d'un candidat de télé-réalité ». Elle termine deuxième de l'émission spéciale en prime-time du 4 février 2012 en totalisant 181 points sur 200 avec son sketch « La doyenne des Français a 113 ans » et est ainsi sélectionnée pour participer au premier spectacle On n'demande qu'a en rire au Casino de Paris en juin 2012 aux côtés de Jérémy Ferrari, Arnaud Tsamere, Florent Peyre, Artus, Lamine Lezghad, Les Lascars gays, Waly Dia et Garnier et Sentou.

À partir d'octobre 2012, Nicole participe au ONDAR Show, émission qui regroupe les principaux humoristes d'On n'demande qu'à en rire. Cette émission est suspendue le , la chaîne estimant que ses audiences ne sont pas assez élevées. Elle revient ensuite dans On n'demande qu'à en rire en tant que pensionnaire historique pour 5 sketchs lors de la troisième saison et 7 sketchs lors de quatrième saison.

Le , elle participe à une émission spéciale où (avec Jérémy Ferrari, Arnaud Tsamere et Florent Peyre) elle note les sketchs des jurés habituels, Jean-Luc Moreau, Jean Benguigui, Laurent Ruquier et Jean-Marie Bigard.

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Anymal #5 : Nicole Ferroni » (consulté le 14 décembre 2019)
  2. Ludovic Perrin, « Nicole Ferroni : "Valls tout rouge avec un sourire gêné, j'ai trouvé ça mignon" », sur Le Journal du dimanche.fr, publié le 17 mai 2015 (consulté le 1er juin 2016).
  3. Alexandre Le Drollec, « Casablanca, SVT, slam : 10 choses à savoir sur l'humoriste Nicole Ferroni », sur L'Obs.com, publié le 28 avril 2016 (consulté le 1er juin 2016).
  4. a et b « Nicole Ferroni » [PDF], sur Entr'Actes, Société des auteurs et compositeurs dramatiques, (consulté le 1er juin 2016).
  5. « Les 20 ans de Nicole Ferroni », sur L'Etudiant,
  6. « Festival du rire de Puy Saint Vincent », Le Dauphiné, (consulté le 3 juin 2011)
  7. « Biographie de Franck Kaloustian », sur cinefil.com
  8. a b et c « Interview par la radio Alpes 1 », sur alpesdusud.alpes1.com
  9. a et b « L'œuf, la poule ou Nicole? » [PDF], sur espacegerson.com.
  10. Reportage « Clowns infatigables » dans l'émission 13h15 le samedi du 25 juin 2011 sur France 2, 31e minute.
  11. a et b « Nicole Ferroni et Walter plébiscités par les jurys », sur Le Dauphiné.com, .
  12. « La chronique de Nicole Ferroni sur France Inter », France Inter.fr (consulté le 18 septembre 2013).
  13. « Je vous demande de vous arrêter », sur France Inter, (consulté le 25 avril 2015)
  14. « Exploit : Nicole Ferroni a rendu virale une directive européenne », sur Rue89 (consulté le 2 mai 2016)
  15. ANTICOR, « La cérémonie 2017 des Prix éthiques et des Casseroles | ANTICOR » (consulté le 9 octobre 2019)
  16. « Anaïs - J'ai retrouvé mon mojo - version longue non censurée special youtube », sur youtube.com
  17. « Quel est le concept de "Ça ne sortira pas d'ici !", la nouvelle émission de Michel Cymes ? », sur La Nouvelle République.fr, .
  18. « Jeu Evènement BOYARD LAND », sur www.francetvpro.fr (consulté le 21 janvier 2020)
  19. Sketch La Conférencière de Jacqueline Maillan sur le site de l'INA.
  20. Interview« Nicole Ferroni, révélation du festival Top in Humour. », chartres.fr,
  21. « Nicole Ferroni : “On est une douzaine dans ma tête” », Brice Christen, Culture31.com, 11 mars 2016.
  22. « 100 % Théâtre », MJC Aubagne.
  23. « Et si les femmes venaient de Jupiter et les hommes d'Uranus ? », sur onvaou.com.
  24. « Nos terres inconnues », sur france.tv
  25. SyldaviaTV, « Vidéo de Comment les Chinois espionnent les Français ? », .
  26. ThePhyleo, « Vidéo de Respect dans les gradins du PSG  », sur youtube.com, .
  27. ThePhyleo, « Vidéo de Le retour de Wonder Woman », sur youtube.com, .
  28. ThePhyleo, « Vidéo de Les assurances auto plus chères », sur youtube.com, .
  29. miroufette69, « Vidéo de L'année du Mexique est annulée », sur youtube.com, .
  30. « Nicole Ferroni », sur Aujourd'hui.fr Marseille.
  31. « Tremplin du rire », sur rirendurance.com.
  32. Olivier Berrezai, « Les Estivales du Rire couronnent Nicole Ferroni », Ouest-France, .
  33. « Walter voit double à Rochefort », sur dhnet.be, .
  34. « Walter cartonne », sur lavenir.net, .
  35. « Festival de Tournon », sur topinhumour.fr (consulté le 20 novembre 2011).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Bases de donnéesModifier