Ouvrir le menu principal

Nicolas Bary

réalisateur et scénariste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bary.
Nicolas Bary
Naissance (37 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Réalisateur
Scénariste
Producteur
Films notables Les Enfants de Timpelbach
Au bonheur des ogres

Nicolas Bary, né le , est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma français. Il a notamment réalisé le film Les Enfants de Timpelbach (2008), qui est son premier long métrage.

Sommaire

ParcoursModifier

Nicolas Bary commence à réaliser ses premiers courts métrages au lycée, avec amis et cousins. Étudiant à l'École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA), il interrompt ses études au profit des stages sur des tournages. Il commence avec Le Petit Poucet (2000) d'Olivier Dahan. Il travaille ensuite en régie, en tant qu'assistant à la mise en scène, ou en renfort, sur une série de longs métrages : La Vie Promise (2001) d'Olivier Dahan, Mes Enfants ne sont pas comme les autres (2001) de Denis Dercourt, Blueberry l'expérience secrète (2002) de Jan Kounen, Pas sur la bouche (2003) d'Alain Resnais, La Première fois que j'ai eu 20 ans (2003) de Lorraine Levy, Holy Lola (2003) de Bertrand Tavernier, Narco (2003) de Tristan Aurouet et Gilles Lellouche, Alive (2003) de Frédéric Berthe, Da Vinci Code (2005) de Ron Howard.

En parallèle, il autoproduit ses deux premiers courts métrages professionnels : Fragile (2003) et Before (2004), ce dernier étant le prologue des Enfants de Timpelbach.

En 2004, il fait la rencontre de Thomas Langmann et Dimitri Rassam, qui produiront son troisième court métrage : Judas (2005) avec Jean-Pierre Cassel, Delphine Serina et Romain Rondeau. Nicolas se lance ensuite dans la réalisation de son premier long-métrage, Les Enfants de Timpelbach, produit par Pathé avec Adèle Exarchopoulos, Carole Bouquet, Armelle et Gérard Depardieu un projet dont le développement avait été amorcé plusieurs années auparavant. Le film sort au cinéma en 2008.

En novembre 2008, Nicolas fonde une société de production : Les Partenaires.

Après Les Enfants de Timpelbach, Nicolas tourne l'adaptation cinématographique du roman de Daniel Pennac, Au Bonheur des Ogres, sorti en octobre 2013 avec un casting comprenant Bérénice Béjo, Raphaël Personnaz, Emir Kusturica et Isabelle Huppert.

En 2014, il fonde une deuxième société de production « TimpelPictures ». Le logo de la société, l’oiseau mécanique, est une dédicace au pivert de Timpelbach... En parallèle, il réalise des publicités telles que  Total, Tabasco, Kinder, Galaxy, GRDF, la candidature des JO d’Annecy 2018, Huawei et Piaget, ainsi que les clips d’Emilie Satt (en 2009), Pamela Hute (2011), Nadéah (2014) et Vianney (2015).

En 2017, Nicolas Bary sort son troisième film Le Petit Spirou, une adaptation de la célèbre bande dessinée belge aux Éditions Dupuis. Le casting est composé de Pierre Richard, François Damiens, Natacha Régnier, Philippe Katerine, Gwendolyn Gourvenec et Armelle.  

Avec Les Partenaires, Nicolas Bary produit des courts-métrages, Les Bons Tuyaux d’Olivier Riffard, Le Miroir de Sébastien Rossignol, Eve d'Eric Gandois. La société produit deux pilotes de série intitulés Clinic, (adapté d’un spectacle humoristique) et Maestro, (dans l’univers de la musique classique).

Nicolas Bary développe actuellement une bande-dessinée en co-édition avec Dupuis intitulé Le Monde des Cancres, ainsi qu’un long métrage en co-production avec Thomas Langmann, Quand on Crie au Loup réalisé par Nicolas Duval.

En tant que réalisateur, il développe un long métrage dans l’univers des sumos, ainsi que l’adaptation de la bande dessinée Soda, du même auteur que Le Petit Spirou, Philippe Tome.

FilmographieModifier

Courts métrages
  • 2003 : Fragile (scénariste, réalisateur et producteur)
  • 2004 : Before... (scénariste, réalisateur et producteur)
  • 2005 : Judas (scénariste et réalisateur)
  • 2009 : Les bons tuyaux (producteur)
  • 2010 : Le miroir (producteur)
  • 2013 : Eve (producteur)
Longs métrages
Séries TV
  • 2011 : Maestro d’Olivier Riffard (producteur)
  • 2012 : Clinic (réalisateur et producteur)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier