Ouvrir le menu principal

Myennes

commune française du département de la Nièvre

Myennes
Myennes
Église et lavoir.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Cosne-Cours-sur-Loire
Canton Cosne-Cours-sur-Loire
Intercommunalité Communauté de communes Loire, Vignobles et Nohain
Maire
Mandat
Françoise Pillard
2014-2020
Code postal 58440
Code commune 58187
Démographie
Population
municipale
533 hab. (2016 en diminution de 7,3 % par rapport à 2011)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 26′ 50″ nord, 2° 56′ 05″ est
Altitude Min. 136 m
Max. 217 m
Superficie 7,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Myennes

Géolocalisation sur la carte : Nièvre

Voir sur la carte topographique de la Nièvre
City locator 14.svg
Myennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Myennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Myennes

Myennes est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

La commune est située au bord de la Loire, à son confluent avec le ruisseau Saint-Loup.

Communes limitrophesModifier

  La Celle-sur-Loire  
Boulleret
(Cher)
N
O    Myennes    E
S
Cosne-Cours-sur-Loire

ToponymieModifier

On relève les formes suivantes du nom de la commune : Mena en 1308, Miene en 1332, Myennes en 1335, Mienæ en 1518 et Mienne-le-Chatel en 1689[1].

HistoireModifier

La première mention du nom de la commune remonte à 1308. Cependant l'abbaye cistercienne des Roches y fut fondée en 1134.

Myennes appartint successivement à la famille du Deffens, au début du XVe siècle, à Charles de Bourgogne, comte de Nevers, en 1450, à Henriette de Clèves, duchesse de Nevers, à la fin du XVIe siècle puis, enfin, à la famille de Vieilbourg.

En 1661, Myennes fut érigée en marquisat en faveur de René de Vieilbourg, seigneur du lieu[2].

ArmorialModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Françoise Pillard    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 533 habitants[Note 1], en diminution de 7,3 % par rapport à 2011 (Nièvre : -4,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
302205291378458480602675679
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
677729777755745747839817879
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
861876803668613669645537529
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
588574582578536557582575533
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

 
Le château de Myennes.
Civils 
Religieux 

Personnalités liées à la communeModifier

  • Arsène-Célestin Fié, député sous la Troisième République.
  • René de Vieilbourg[9], chevalier, marquis de Myennes, lieutenant général au gouvernement de Nivernois et Donziois (XVIIe siècle) ; en 1669, alors qu'il se préparait pour la chasse, René de Vieilbourg fut accidentellement tué par un de ses valets dans sa chambre du château de Myennes[10].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Dictionnaire topographique du département de la Nièvre, Georges de Soultrait, 1865.
  2. Armorial de l'ancien duché de Nivernais, Georges de Soultrait, 1852.
  3. Armorial de l'ancien duché de Nivernais, Georges de Soultrait, 1852
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Répertoire archéologique du département de la Nièvre, Georges de Soultrait, 1875.
  9. Il existe un portrait de René de Vieilbourg, conservé au musée de la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire.
  10. Archives de la ville de Nevers, Charles-Antoine Parmentier, 1842.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :