Charles de Bourgogne (1414-1464)

comte de Nevers

Charles de Bourgogne, né à Clamecy en 1414, peut-être le et mort le , comte de Nevers et de Rethel (1415-1464), est un noble français du XVe siècle.

Charles de Bourgogne
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Marie d'Albret (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Blason Bourgogne Nevers.svg
Blason

BiographieModifier

Charles de Bourgogne est le fils aîné de Philippe de Bourgogne, comte de Nevers et de Rethel, plus jeune frère du duc de Bourgogne Jean Sans Peur, ainsi que de son épouse Bonne d'Artois.

D'après deux recueils d'astrologie du XVe siècle du médecin et astrologue Simon Belle contenant plusieurs horoscopes princiers, il serait né précisément le à Clamecy[1],[2].

Il succéda à son père, mort en 1415 à Azincourt, sous la tutelle de sa mère, puis de son beau-père le duc de Bourgogne Philippe III le Bon. Dès qu'il fut en âge de gouverner ses États, il se rapprocha du roi de France et participa à plusieurs campagnes en Normandie (1449-1450) et en Guyenne (1451-1453).

Il épousa le Marie d'Albret († 1486), fille de Charles II d'Albret, sire d'Albret et d'Anne d'Armagnac. Il n'eut pas d'enfant de ce mariage.

De Yolande de Longon, il eut une fille bâtarde, Adrienne de Nevers, qu'il légitima en 1463 ; elle épousa Claude de Rochefort, puis à Mézières le 10 mai 1466 Jacques de Clugny († 1512)

Mort le , Charles de Bourgogne est inhumé dans la cathédrale Saint-Cyr de Nevers, capitale de son comté, où il avait demandé à être inhumé. Après son inhumation, la cathédrale jouera le rôle de nécropole familiale pour les comtes de Nevers de la maison de Bourgogne : sa veuve Marie d'Albret, son frère Jean et l'une des épouses de celui-ci, Pauline de Brosse, y sont également ensevelis[3].

Mort sans enfant légitime, son frère Jean de Bourgogne lui succéda.

NotesModifier

  1. (en) Helena Avelar de Carvalho, The Making of an Astrologer in Fifteenth-Century France. The Notebooks of S. Belle : Lisbon, MS 1711 and Paris, NAL 398, Londres, The Warburg Institute / University of London, (lire en ligne), p. 221-223.
  2. Emmanuel Poulle, « Horoscopes princiers des XIVe et XVe siècles », Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, vol. 1969, no 1,‎ , p. 75, note 5 (DOI 10.3406/bsnaf.1971.2163, lire en ligne, consulté le ).
  3. Murielle Gaude-Ferragu, D'or et de cendres : la mort et les funérailles des princes dans le royaume de France au bas Moyen âge, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, , 395 p. (ISBN 2-85939-878-3 et 9782859398781, lire en ligne), p. 78.