Ouvrir le menu principal

La 21e cérémonie des Molières s'est déroulée le lundi au Théâtre de Paris, organisée par l'Association professionnelle et artistique du théâtre (APAT). Elle était présentée comme en 2006 par l'animatrice de télévision Karine Le Marchand, sous la présidence d'honneur du comédien et metteur en scène Jacques Weber.

La cérémonie était retransmise en première partie de soirée (20 h 50) en direct du Théâtre de Paris pour un créneau d'environ h 30 sous la houlette du réalisateur Jérôme Revon, un spécialiste des émissions événementielles. La soirée avait comme fil rouge les mots de Sacha Guitry, à l'occasion du 50e anniversaire de sa mort, interprétés par les personnalités invitées à remettre les précieux trophées : Claude Brasseur et son fils Alexandre, Virginie Ledoyen et Arié Elmaleh, Gérard Desarthe, Charles Tordjman et Océane Mozas, un extrait d'une pièce de Jean-Luc Lagarce qui aurait eu 50 ans, et un texte de Fabrice Melquiot prônant « un théâtre en lutte »...

Robert Hirsch, en recevant son trophée, a déploré l'absence du Ministre de la Culture, et d'autres intervenants, tels que Roger Planchon, Marc Jolivet, Didier Bezace, l'administrateur de la Comédie-Française Muriel Mayette ou même le président de la soirée Jacques Weber, ont profité de leur prise de parole pour livrer leurs craintes sur la place de l'art et du théâtre dans le paysage politique actuel, et affirmer leur attachement aux valeurs qui veulent mettre « l'imagination au pouvoir ». Faisant ainsi directement allusion à la campagne électorale récente et au pouvoir en place, leurs interventions reçurent les ovations de la salle et la réprobation manifeste de quelques-uns comme le metteur en scène Jean-Luc Moreau ou Patrick de Carolis, directeur de France Télévisions...

Pour donner du rythme à l'émission et réitérer le bon score d'audience de 2006 (2,41 millions de téléspectateurs, un record depuis 2001), les organisateurs ont fait jouer des extraits de spectacles en direct, comme Cabaret, Les Hors-la-loi, La Folle Et Véritable Vie de Luigi Prizzoti ou la Joséphine de Jérôme Savary.


Les nominations sont connues depuis le 16 avril.

Molière du comédienModifier

Molière de la comédienneModifier

Molière du comédien dans un second rôleModifier

Molière de la comédienne dans un second rôleModifier

Molière de la révélation théâtraleModifier

Molière du théâtre privéModifier

Molière du théâtre publicModifier

Molière du théâtre en régionModifier

Molière de l'auteur francophone vivantModifier

Molière du metteur en scèneModifier

Molière de l'adaptateurModifier

Molière du décorateur scénographeModifier

Molière du créateur de costumesModifier

Molière du créateur de lumièresModifier

Molière du spectacle musicalModifier

Molière du spectacle seul(e) en scèneModifier

Molière du spectacle jeune publicModifier

Voir aussiModifier