Martine Chevallier

actrice française
Martine Chevallier
Description de l'image Defaut.svg.
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice

Martine Chevallier est une actrice française, nommée sociétaire de la Comédie-Française en 1988 et sociétaire honoraire depuis 2019.

BiographieModifier

FormationModifier

En 1968, est engagée au Théâtre de la Ville, pour son ouverture, dans l'École de Jean Mercure et dans la troupe, jusqu'à la saison 69-70, puis rejoindra la troupe de la Comédie des Alpes, dans la pièce de Guillaume Kergourlay Tard dans la nuit.

Martine Chevallier s’initie aux méthodes théâtrales Stanislavski au cours Furet avant d’intégrer le Conservatoire national supérieur d’art dramatique dans la classe d’Antoine Vitez où elle remporte le premier prix en 1974.

ThéâtreModifier

Anne Delbée lui offre son premier grand succès sur les planches en la dirigeant dans L’Échange de Claudel au Théâtre de la Ville en 1976. La même année, Pierre Romans la met en scène dans L’Éveil du printemps de Wedekind au Théâtre de l’Odéon. En 1980, Jean-Louis Barrault et Jean-Pierre Granval lui confient le rôle de Sept-Épées dans leur mise en scène du Soulier de satin. Elle joue par la suite dans La Cerisaie de Tchekhov par Peter Brook, Le Cid de Corneille par Francis Huster et Savannah Bay de Marguerite Duras mise en scène par l’auteure.

Martine Chevallier est engagée à la Comédie-Française en tant que pensionnaire le , nommée 478e sociétaire en 1988[1]. Elle fait ses débuts à la Comédie-Française en interprétant le rôle-titre dans Esther dirigée par Françoise Seigner. Elle joue entre autres sous les directions de Georges Lavaudant, Jean-Louis Benoît, Philippe Adrien, Pierre Romans, Antoine Vitez, Yannis Kokkos, Youssef Chahine, Jacques Rosner dans Rodogune de Corneille.

En 1995, elle tient le rôle-titre dans Phèdre de Racine mise en scène par Anne Delbée.

Piotr Fomenko lui confie le rôle de Gourmyjskaïa dans La Forêt d’Ostrovski, un rôle qu’elle reprendra dans l’adaptation cinématographique réalisée par Arnaud Desplechin en 2014.

Muriel Mayette-Holtz la dirige à trois reprises, d’abord dans Le Retour au désert de Koltès – où son interprétation de Mathilde Serpenoise lui vaut le Molière de la meilleure comédienne en 2007 – puis dans Bérénice de Racine et enfin dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Elle joue dans Le Système Ribadier de Feydeau mis en scène par Zabou Breitman, dans Père de Strindberg dans la version d’Arnaud Desplechin et dans Poussière de Lars Norén mise en scène par l’auteur.

Elle devient sociétaire honoraire de la Comédie Française en 2019, son dernier rôle est celui de Jules César dans Jules César de Shakespeare par Rodolphe Dana.

CinémaModifier

Au cinéma, on a pu la voir dans les films d’Anne Fontaine, Roschdy Zem, Guillaume Canet, Julie Gavras, Benoît Jacquot et Lucas Belvaux.

En 2019, elle est l'amante de Barbara Sukowa et la mère de Léa Drucker dans le film Deux de Filippo Meneghetti

Vie privéeModifier

Elle fut l'épouse d'August Coppola (en) (1934-2009) de 1996 à la mort de celui-ci en 2009.

Martine Chevallier est la sœur de la comédienne Catherine Chevallier, la tante de la soprano Tatiana Probst et de l'actrice Barbara Probst.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

Carrière à la Comédie-FrançaiseModifier

Hors Comédie-FrançaiseModifier

Prix et récompensesModifier

DécorationsModifier

Martine Chevallier est officier dans l’ordre des Arts et des Lettres et chevalier dans l’ordre du Mérite.

RéférencesModifier

  1. Dossier de presse, « Benjamin Lavernhe et Sébastien Pouderoux nommés sociétaires de la troupe de la Comédie-Française », sur Sceneweb, (consulté le 30 décembre 2018)
  2. ina

Liens externesModifier