Ministère de l'Éducation (Tunisie)

ministère tunisien

Ministère de l'Éducation
وزارة التربية
Logo de l'organisation
Siège du ministère.
Situation
Création 1955
Type Ministère
Siège Boulevard Bab Bnet
1030 Tunis
Langue Arabe
Français
Budget 3507,335 millions (TND) pour 2013[1]
Organisation
Ministre Fethi Sellaouti

Site web education.gov.tn

Le ministère de l'Éducation est le ministère tunisien chargé de l'enseignement scolaire. Il est dirigé par Fethi Sellaouti depuis le .

Le siège central du ministère se trouve au boulevard Bab Bnet de Tunis.

Missions et attributionsModifier

Le ministère est chargé de garantir le droit à l'instruction et à la formation de tous les Tunisiens et de toutes les Tunisiennes, conformément à la loi d'orientation n°2002-80 du relative à l'éducation et à l'enseignement scolaire.

Il accorde une attention particulière aux enfants ayant des besoins spécifiques et à ceux des ressortissants tunisiens à l'étranger. Il doit aussi développer et promouvoir le système d'éducation et de formation, de manière à contribuer à l'élévation du niveau général, scientifique et culturel de la population. Ceci doit permettre aux individus d'accéder aux formes les plus élevées du savoir et aux plus hauts degrés de qualification en réponse aux demandes de la société, aux besoins de développement du pays et dans la perspective de l'édification d'une économie nationale fondée sur le savoir.

Dans cette perspective, le ministère dirige l'appareil public d'éducation et de formation et les institutions et structures qui en relèvent au niveau central, régional et local ; il en assure le suivi et le développement selon des normes de qualité et le principe d'équité. Il exerce également sa tutelle sur les établissements et espaces privés d'éducation préscolaire et les établissements d'enseignement scolaire et de formation professionnelle dépendant du secteur privé et du secteur associatif.

Le ministère de l'Éducation est chargé, dans le cadre de la politique générale de l'État, de définir les choix nationaux dans les domaines de l'éducation et de l'enseignement scolaire, d'élaborer les plans et les programmes adaptés, de les mettre en œuvre et d'en évaluer les résultats.

OrganisationModifier

Il s'organise selon le décret n°2009-3779 du comme suit :

  • Ministre de l'Éducation
    • Cabinet du ministre
      • Bureau d'ordre central
      • Bureau d'accueil et des relations publiques
      • Bureau du suivi des décisions du conseil des ministres, des conseils ministériels restreints et des conseils interministériels, et des rapports avec la Chambre des députés et la Chambre des conseillers
      • Bureau des relations avec les organisations et les associations
      • Bureau des relations avec le citoyen
      • Cellule des marchés publics
      • Observatoire national des compétences et des métiers innovants
    • Secrétariat général du ministère
      • Bureau de la sécurité et de la permanence
      • Bureau de la gestion du parc-auto
      • Structures de soutien
      • Direction de la coordination de la tutelle
      • Direction de l'organisation, de la documentation et des archives
      • Direction de la coordination entre les directions régionales
  • Structures spécifiques de l'éducation et de la formation
    • Direction générale du cycle primaire
    • Direction générale du cycle préparatoire et de l'enseignement secondaire
    • Direction générale des services de formation destinés aux entreprises
    • Direction de la communication
  • Structures de l'inspection, du suivi et de l'évaluation
    • Inspection générale administrative et financière
    • Inspection générale de la pédagogie de l'éducation et de la formation
    • Direction générale des examens
    • Direction générale de l'évaluation et de la qualité
  • Structures de soutien
    • Direction générale des études, de la planification et des systèmes d'information
    • Direction générale des ressources humaines
    • Direction générale des affaires financières
    • Direction générale du bâtiment et de l'équipement
    • Direction générale des affaires juridiques et du contentieux
    • Direction générale de la coopération internationale
    • Direction générale de l'informatique et de l'administration électronique
  • Directions régionales de l'éducation et de la formation
  • Commission nationale pour l'éducation, la science et la culture

MinistreModifier

Ministre de l'Éducation
 
Titulaire actuel
Fethi Sellaouti
depuis le
(2 mois et 19 jours)
Création 1955
Mandant Chef du gouvernement
Durée du mandat Variable
Premier titulaire Jallouli Farès
Résidence officielle Ministère de l'Éducation
Site internet www.education.gov.tn 

Le ministre de l'Éducation est nommé par le chef du gouvernement. Il dirige le ministère et participe au Conseil des ministres.

HistoriqueModifier

La direction de l'enseignement, ancêtre du ministère de l'Éducation, est créée par le décret beylical du , pendant le protectorat français de Tunisie.

Appelée successivement Direction de l'Enseignement en Tunisie (1883), Direction de l'Enseignement public en Tunisie (1908), Direction générale de l'Instruction publique et des Beaux-arts en Tunisie (1919) et enfin Direction de l'Instruction publique (1948), cette administration est l'un des quatre ministères, avec les Travaux publics, les Finances et les Postes et Télécommunications, qui restent aux mains des administrateurs français jusqu'à la promulgation de l'autonomie interne en 1955. Les titulaires du poste sont nommés par le résident général de France en Tunisie. Ce sont de hauts fonctionnaires, désignés en fonction de leurs compétences et non d'une appartenance à un parti quelconque. Ils siègent au Conseil des ministres aux côtés des ministres tunisiens.

Les directeurs généraux successifs sont :

Le ministre actuel est Fethi Sellaouti, titulaire du portefeuille dans le gouvernement Mechichi, depuis le .

ListeModifier

Image Nom Parti Gouvernement Début du mandat Fin du mandat
  Jallouli Farès Néo-Destour Gouvernement Tahar Ben Ammar
  Lamine Chebbi Néo-Destour Gouvernement Habib Bourguiba (1)
Gouvernement Habib Bourguiba (2)
  Mahmoud Messadi Néo-Destour
PSD
Gouvernement Habib Bourguiba (2)
  Ahmed Ben Salah PSD Gouvernement Habib Bourguiba (2)
  Ahmed Noureddine PSD Gouvernement Bahi Ladgham
  Mohamed Mzali PSD Gouvernement Bahi Ladgham
  Chedly Ayari PSD Gouvernement Bahi Ladgham
  Mohamed Mzali PSD Gouvernement Bahi Ladgham
Gouvernement Hédi Nouira
  Driss Guiga PSD Gouvernement Hédi Nouira
  Mohamed Mzali PSD Gouvernement Hédi Nouira
  Mohamed Fraj Chedly PSD Gouvernement Mohamed Mzali
  Abdelaziz Ben Dhia PSD Gouvernement Mohamed Mzali
Gouvernement Rachid Sfar
[9]
  Amor Chadli PSD Gouvernement Rachid Sfar
  Mohamed Sayah (avec rang de ministre d'État) PSD Gouvernement Rachid Sfar
Gouvernement Zine el-Abidine Ben Ali
  Tijani Chelli PSD
RCD
Gouvernement Hédi Baccouche (1)
  Mohamed Hédi Khélil RCD Gouvernement Hédi Baccouche (1)
Gouvernement Hédi Baccouche (2)
  Mohamed Charfi RCD Gouvernement Hédi Baccouche (3)
Gouvernement Hamed Karoui
  Ahmed Friaâ RCD Gouvernement Hamed Karoui
  Hatem Ben Othman RCD Gouvernement Hamed Karoui
  Ridha Ferchiou RCD Gouvernement Hamed Karoui
  Abderrahim Zouari RCD Gouvernement Hamed Karoui
  Ahmed Iyadh Ouederni RCD Gouvernement Mohamed Ghannouchi (1)
  Moncer Rouissi RCD Gouvernement Mohamed Ghannouchi (1)
  Mohamed Raouf Najar RCD Gouvernement Mohamed Ghannouchi (1)
  Sadok Korbi RCD Gouvernement Mohamed Ghannouchi (1)
  Hatem Ben Salem RCD Gouvernement Mohamed Ghannouchi (1)
  Taïeb Baccouche Indépendant Gouvernement Mohamed Ghannouchi (2)
Gouvernement Béji Caïd Essebsi
  Abdellatif Abid Ettakatol Gouvernement Hamadi Jebali
  Salem Labiadh Indépendant Gouvernement Ali Larayedh
  Fathi Jarray Indépendant Gouvernement Mehdi Jomaa
  Néji Jalloul Nidaa Tounes Gouvernement Habib Essid
Gouvernement Youssef Chahed
  Slim Khalbous (intérim) Indépendant Gouvernement Youssef Chahed
  Hatem Ben Salem Nidaa Tounes Gouvernement Youssef Chahed
  Mohamed Hamdi Courant démocrate Gouvernement Elyes Fakhfakh
  Fethi Sellaouti Indépendant Gouvernement Hichem Mechichi en cours

Secrétaire d'ÉtatModifier

RéférencesModifier

  1. (ar) [PDF] Budget du ministère de l'Éducation (Ministère tunisien des Finances)
  2. Décret du 6 mai 1883 nommant un Directeur de l'Enseignement en Tunisie, Journal officiel tunisien, n°18, 17 mai 1883, p. 71
  3. Décret du 6 juillet 1908 nommant un nouveau Directeur de l'Enseignement public en Tunisie, Journal officiel tunisien, n°84, 17 octobre 1908, p. 950
  4. Décret du 3 octobre 1919 nommant un nouveau Directeur général de l'Instruction publique et des Beaux-arts en Tunisie, Journal officiel tunisien, n°81, 8 octobre 1919, p. 844
  5. Décret du 9 octobre 1937 nommant un nouveau Directeur de l'Instruction publique et des Beaux-arts, Journal officiel tunisien, n°83, 15 octobre 1919, p. 1341
  6. Décret du 27 mars 1941 nommant un nouveau Directeur de l'Instruction publique et des Beaux-arts, Journal officiel tunisien, n°41, 5 avril 1941, p. 363
  7. Roger Adam, « Roger Le Tourneau (1907-1971) », Revue de l'Occident musulman et de la Méditerranée, vol. 13, n°13-14, 1973, p. 9-13
  8. Décret du 16 octobre 1948 nommant un nouveau Directeur de l'Instruction publique, Journal officiel tunisien, n°87, 19 octobre 1919, p. 1577
  9. Amor Chadli, Bourguiba tel que je l'ai connu : la transition Bourguiba-Ben Ali, éd. Berg Édition, Tunis, 2010, p. 302

Lien externeModifier