Ouvrir le menu principal
Gouvernement d'Ali Larayedh

République tunisienne

Description de cette image, également commentée ci-après
Membres du gouvernement à l'Assemblée constituante lors de la promulgation de la Constitution.
Président de la République Moncef Marzouki
Chef du gouvernement Ali Larayedh
Élection 23 octobre 2011
Législature Assemblée constituante
Formation
Fin
Durée 10 mois et 16 jours
Composition initiale
Coalition Troïka (Ennahdha-CPR-Ettakatol)
Ministres 28
Secrétaires d'État 10
Femmes 3
Représentation
139 / 217
Drapeau de la Tunisie

Le gouvernement Ali Larayedh est le gouvernement de la Tunisie du 13 mars 2013 au 29 janvier 2014, succédant à celui de Hamadi Jebali à la suite du meurtre de Chokri Belaïd et à la tentative infructueuse de création d'un gouvernement de technocrates.

N'ayant pas obtenu le soutien de son parti, Ennahdha, Jebali annonce sa démission le 19 février 2013. Ennahdha désigne alors Ali Larayedh, ministre de l'Intérieur, pour lui succéder comme chef du gouvernement, à la suite de quoi le président de la République, Moncef Marzouki, le charge de former un gouvernement dans un délai de quinze jours. Dans la soirée du 8 mars, il annonce la composition de son gouvernement, qui obtient la confiance de l'Assemblée constituante puis est investi le 13 mars.

En janvier 2014, à la suite d'un accord sur la Constitution, il cède la place à un gouvernement de technocrates mené par Mehdi Jomaa, jusqu'alors ministre de l'Industrie.

CompositionModifier

MinistresModifier

Image Portefeuille Nom Parti
  Chef du gouvernement Ali Larayedh Ennahdha
  Ministre de la Défense nationale Rachid Sabbagh Indépendant
  Ministre de l'Intérieur Lotfi Ben Jeddou Indépendant
  Ministre des Affaires étrangères Othman Jerandi Indépendant
  Ministre de la Justice Nadhir Ben Ammou Indépendant
  Ministre des Droits de l'homme et de la Justice transitoire et porte-parole du gouvernement Samir Dilou Ennahdha
  Ministre des Affaires religieuses Noureddine El Khademi Indépendant
  Ministre des Finances Elyes Fakhfakh Ettakatol
  Ministre de l'Industrie Mehdi Jomaa Indépendant
  Ministre du Commerce et de l'Artisanat Abdelwahab Maatar CPR
  Ministre du Tourisme Jamel Gamra Indépendant
  Ministre des Affaires sociales Khalil Zaouia Ettakatol
  Ministre de l'Éducation Salem Labiadh Indépendant
  Ministre de la Santé publique Abdellatif Mekki Ennahdha
  Ministre du Développement et de la Coopération internationale Lamine Doghri Indépendant
  Ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi Naoufel Jammali Indépendant
  Ministre du Transport Abdelkrim Harouni Ennahdha
  Ministre des Technologies de l'Information et des Communications Mongi Marzouk Ennahdha
  Ministre de l'Équipement et de l'Environnement Mohamed Salmane Ennahdha
  Ministre de la Jeunesse et des Sports Tarak Dhiab Indépendant
  Ministre de la Culture Mehdi Mabrouk Indépendant
  Ministre des Affaires de la femme Sihem Badi CPR
  Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Moncef Ben Salem Ennahdha
  Ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières Salim Ben Hamidane CPR
  Ministre de l'Agriculture Mohamed Ben Salem Ennahdha

Ministres déléguésModifier

Image Portefeuille Ministère de rattachement Nom Parti
  Ministre délégué auprès du chef du gouvernement Présidence du gouvernement Noureddine Bhiri Ennahdha
  Ministre chargé des Affaires de malversation[1] Présidence du gouvernement Abderrahmane Ladgham Ettakatol
  Ministre chargé du Dossier économique Présidence du gouvernement Ridha Saïdi Ennahdha

Secrétaires d'ÉtatModifier

Image Portefeuille Ministère de rattachement Nom Parti
  Secrétaire d'État chargé des Affaires régionales et des Collectivités locales Ministère de l'Intérieur Saïd Mechichi Ettakatol
  Secrétaire d'État chargée des Affaires africaines et arabes Ministère des Affaires étrangères Leïla Bahria Indépendante
  Secrétaire d'État chargé de l'Immigration Ministère des Affaires sociales Houcine Jaziri Ennahdha
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Finances Ministère des Finances Chedly Abed Indépendant
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l’Industrie chargé de l’Énergie et des Mines Ministre de l'Industrie Nidhal Ouerfelli Indépendant
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Agriculture Ministère de l'Agriculture Habib Jomli Indépendant
  Secrétaire d'État auprès du ministre du Développement et de la Coopération internationale chargé du Développement régional Ministère du Développement et de la Coopération internationale Noureddine Kaâbi Indépendant
  Secrétaire d'État auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports Ministère de la Jeunesse et des Sports Fethi Touzri Indépendant
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l’Équipement et de l’Environnement chargé de l’Environnement Ministères de l'Équipement et de l'Environnement Sadok Amri Indépendant
  Secrétaire d'État chargée de l'Habitat Ministère de l'Équipement Chahida Ben Fraj Bouraoui Indépendante

Féminisation du gouvernementModifier

Le gouvernement compte trois femmes sur 38 membres : Sihem Badi, ministre des Affaires de la femme, Chahida Ben Fraj Bouraoui, secrétaire d'État à l'Habitat, et Leïla Bahria, secrétaire d'État chargée des Affaires africaines et arabes auprès du ministre des Affaires étrangères.

RéférencesModifier

  1. Titre officiel arabe : وزير مكلف بالحوكمة ومقاومة الفساد soit « ministre chargé de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption »