Gouvernement Mohamed Ghannouchi (1)

gouvernement tunisien
Premier gouvernement de Mohamed Ghannouchi

République tunisienne

Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait du Premier ministre Mohamed Ghannouchi.
Président de la République Zine el-Abidine Ben Ali
Fouad Mebazaa (intérim)
Premier ministre Mohamed Ghannouchi
Législature Xe législature
XIe législature
XIIe législature
Formation
Fin
Durée 11 ans et 2 mois
Composition initiale
Ministres 27
Femmes 2
Drapeau de la Tunisie

Le premier gouvernement Mohamed Ghannouchi est le dernier gouvernement tunisien formé presque exclusivement de membres du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD). Investi le , Mohamed Ghannouchi en prend la tête en remplacement d'Hamed Karoui.

Composition initialeModifier

Composition le
Image Portefeuille Nom Parti
  Premier ministre Mohamed Ghannouchi RCD
  Ministre d'État, conseiller spécial du président de la République Abdelaziz Ben Dhia RCD
  Ministre de l'Intérieur Abdallah Kallel RCD
  Ministre de la Défense Mohamed Jegham RCD
  Ministre des Affaires étrangères Habib Ben Yahia RCD
  Ministre des Femmes et des Affaires familiales Néziha Zarrouk RCD
  Ministre de la Justice Béchir Tekkari RCD
  Ministre des Affaires religieuses Jalloul Jeribi RCD
  Ministre des Affaires sociales Chédli Neffati RCD
  Ministre de l'Agriculture Sadok Rabah RCD
  Ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle Moncer Rouissi RCD
  Ministre de la Santé Hédi M'henni RCD
  Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Droits de l'homme, de la Communication et des Relations avec la Chambre des députés Dali Jazi RCD
  Ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières Ridha Grira RCD
  Ministre de l'Enseignement supérieur Sadok Chaâbane RCD
  Ministre de la Communication Ahmed Friaâ RCD
  Ministre de la Coopération internationale et des Investissements étrangers Fethi Merdassi RCD
  Ministre du Commerce Mondher Zenaidi RCD
  Ministre du Tourisme, des Loisirs et de l'Artisanat Slaheddine Maaoui RCD
  Ministre des Finances Taoufik Baccar RCD
  Ministre de l'Industrie Moncef Ben Abdallah RCD
  Ministre de la Culture Abdelbaki Hermassi RCD
  Ministre de la Jeunesse, de l'Enfance et des Sports Mohamed Raouf Najar RCD
  Ministre des Transports Houcine Chouk RCD
  Ministre de l'Équipement et du Logement Slaheddine Belaïd RCD
  Ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire Faïza Kefi RCD
  Ministre du Développement économique Abdellatif Saddem RCD
  Ministre de l'Éducation Ahmed Iyadh Ouederni RCD
  Secrétaire général du gouvernement Abdallah Kaâbi RCD
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Agriculture, chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche Ameur Horchani
  Secrétaire d'État chargé du Fonds de solidarité nationale Kamel Haj Sassi RCD
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, chargé de la Sécurité Mohamed Ali Ganzoui
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Finances, chargé du Budget Mounir Jaïdane RCD
  Secrétaire d'État chargé du Fonds national de l'emploi Chedly Laroussi RCD
  Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de l'Informatique Montassar Ouaïli RCD
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères Tahar Sioud
  Secrétaire d'État auprès du ministre du Développement économique, chargé des Participations publiques et de la Privatisation Mohamed Rachid Kechiche RCD
  Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme administrative et de la Fonction publique Abdelhakim Bouraoui
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Équipement et de l'Habitat, chargée de l'Habitat Samira Khayach Belhaj RCD
  Secrétaire d'État auprès du ministre de la Santé Néziha Escheikh RCD
  Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de la Recherche scientifique et de la Technologie Abdelkrim Zbidi Indépendant

RemaniementsModifier

Remaniement du 23 janvier 2001Modifier

Ce remaniement important touche notamment deux ministères de souveraineté (Intérieur et Défense). Le nombre des ministères est porté à 28 avec la création du portefeuille de ministre-directeur du cabinet présidentiel, Deux figures de premier plan du RCD (Abdallah Kallel et Chédli Neffati) quittent le gouvernement pour assumer d'autres tâches ainsi que Mohamed Jegham, Slaheddine Maaoui et Mohamed Raouf Najar. Les nouveaux ministres sont l'ancien ministre et secrétaire général du RCD, Abderrahim Zouari, deux anciens secrétaires d'État (Abdelkrim Zbidi et Tahar Sioud), l'ancien secrétaire général du gouvernement et deux nouveaux membres (Afif Hendaoui et Mohamed Nabli). L'effectif des secrétaires d'État passe de treize à 24, portant le nombre de membres du gouvernement à 53. Deux secrétaires d'État quittent le gouvernement : Kamel Haj Sassi qui rejoint la direction du RCD et Montassar Ouaïli.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre de la Défense Dali Jazi
Ministre de l'Intérieur Abdallah Kaâbi
Ministre-directeur du cabinet présidentiel Ahmed Iyadh Ouederni
Ministre des Affaires sociales Hédi M'henni
Ministre de l'Éducation Moncer Rouissi
Ministre de la Santé Abdelkrim Zbidi
Ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi Faïza Kefi
Ministre de la Jeunesse, de l'Enfance et des Sports Abderrahim Zouari
Ministre du Tourisme, des Loisirs et de l'Artisanat Mondher Zenaidi
Ministre du Commerce Tahar Sioud
Ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire Mohamed Nabli
Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Droits de l'homme, de la Communication et des Relations avec la Chambre des députés Afif Hendaoui
Secrétaire général du gouvernement Mohamed Rachid Kechiche
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines et africaines Sadok Fayala
Secrétaire d'État chargé du Fonds de solidarité nationale Béchir Mejdoub
Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de la Recherche scientifique et de la Technologie Brahim Baccari
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères Youssef Mokaddem
Secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense nationale Chokri Ayachi
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Agriculture, chargé de la Pêche Habib Essid
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation Rafâa Ben Achour
Secrétaire d'État auprès du ministre des Technologies de la communication, chargé de l'Informatique Ahmed Mahjoub
Secrétaire d'État auprès du ministre de la Coopération internationale et de l'Investissement extérieur Hammouda Hamdi
Secrétaire d'État auprès du ministre des Finances, chargé de la Fiscalité Moncef Bouden
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Industrie Rafaâ Dekhil
Secrétaire d'État auprès du ministre du Transport Farhat Medini
Secrétaire d'État auprès du ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi Moncef Ben Saïd
Secrétaire d'État auprès du ministre du Développement économique, chargé de la Privatisation Mohamed Nouri Jouini
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, chargé des Affaires régionales et des Collectivités locales Mongi Chouchane
Secrétaire d'État auprès du ministre du Commerce Mohamed Amor

Remaniement du 19 février 2001Modifier

Portefeuille Nom
Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Droits de l'homme, de la Communication et des Relations avec la Chambre des députés Slaheddine Maaoui

Remaniement du 10 avril 2001Modifier

Montassar Ouaïli réintègre le gouvernement avec un nouveau portefeuille, portant le nombre total des membres du gouvernement à 54.

Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Enseignement supérieur Montassar Ouaïli

Remaniement du 16 octobre 2001Modifier

À l'occasion de ce remaniement, le secrétariat d'État à la Recherche scientifique et à la Technologie est élevé au rang de ministère et un secrétariat d'État à la Mise à niveau est créé. Le nombre des membres du gouvernement s'élève à 55, avec l'entrée de Néziha Zarrouk et Habib M'barek (auparavant secrétaires permanents du RCD) et la sortie de Faïza Kefi qui rejoint la Cour des comptes

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre de la Femme et de la Famille Néziha Ben Yedder
Ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle Néziha Zarrouk
Ministre de la Santé Habib M'barek
Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Recherche scientifique et de la Technologie Abdelkrim Zbidi
Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Industrie, chargé de la Mise à niveau Brahim Baccari

Remaniement du 27 avril 2002Modifier

Deux semaines après l'attentat de Djerba, le ministre de l'Intérieur Abdallah Kaâbi est démis de ses fonctions. Il est remplacé par Hédi M'henni dont le portefeuille est à nouveau attribué à Chédli Neffati.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre de l'Intérieur Hédi M'henni
Ministre des Affaires sociales Chédli Neffati

Remaniement du 14 mai 2002Modifier

Mohamed Fethi Houidi remplace Slaheddine Maaoui qui est, par la suite, nommé ambassadeur.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Droits de l'homme, de la Communication et des Relations avec la Chambre des députés Mohamed Fethi Houidi

Remaniement du 5 septembre 2002Modifier

Ce remaniement se traduit par plusieurs changements, que ce soit au niveau des appellations de la plupart des ministères (Intérieur devient Intérieur et Développement local, Culture devient Culture, Jeunesse et Loisirs, Justice devient Justice et Droits de l'homme, etc.), du regroupement de certains ministères (Commerce et Tourisme, Agriculture et Environnement, Enseignement supérieur et Recherche scientifique, rattachement de la formation à l'Éducation, de l'Enfance à la Femme, etc.) ou du nombre des membres du gouvernement réduit à 43.

Les ministres qui quittent le gouvernement sont Néziha Zarrouk, Abdelkrim Zbidi, Mohamed Nabli, Ahmed Friaâ, Fethi Merdassi, Tahar Sioud, Abdellatif Saddam, Mohamed Fethi Houidi et Houcine Chouk alors que Mohamed Nouri Jouini et Chedly Laroussi (jusque-là secrétaires d'État) sont promus au rang de ministres, en plus de la nomination de Habib Haddad. L'effectif des secrétaires d'État est réduit à 19 avec le départ de Mohamed Ali Ganzoui, Ahmed Mahjoub, Brahim Baccari, Sadok Fayala, Chokri Ayachi, Rafaâ Dekhil, Mohamed Amor, Farhat Medini et Rafâa Ben Achour, en contre-partie du retour de Kamel Haj Sassi et de la nomination de Sadok Korbi, Saïda Chtioui, Moncef Hergli, Saloua Ayachi Labben et Mohsen Laroui.

Postes remaniés le [1]
Portefeuille Nom
Ministre de la Communication et du Transport Sadok Rabah
Ministre du Tourisme, du Commerce et de l'Artisanat Mondher Zenaidi
Ministre de l'Emploi Chedly Laroussi
Ministre du Développement et de la Coopération internationale Mohamed Nouri Jouini
Ministre de l'Agriculture, de l'Environnement et des Ressources hydrauliques Habib Haddad
Secrétaire d'État auprès du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Loisirs, chargé de la Jeunesse et des Loisirs Kamel Haj Sassi
Secrétaire d'État auprès du ministre des Technologies de l'information, chargé de l'Informatique et d'Internet Montasser Ouaïli
Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de la Privatisation Moncef Hergli
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères Saïda Chtioui
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires de la femme, de la Famille et de l'Enfance, chargée de l'Enfance Saloua Ayachi Labben
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie, chargé de la Recherche scientifique et de la Technologie Sadok Korbi
Secrétaire d'État auprès du ministre du Tourisme, du Commerce et de l'Artisanat, chargé du Commerce Mohsen Laroui

Remaniement du 16 juin 2003Modifier

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Agriculture, de l'Environnement et des Ressources hydrauliques, chargé de l'Environnement Nadhir Hamada

Remaniement du 1er septembre 2003Modifier

Deux anciens ministres, Mohamed Raouf Najar et Fethi Merdassi, réintègrent l'équipe gouvernementale, remplaçant Moncer Rouissi et Moncef Ben Abdallah. Trois secrétaires d'État sont nommés : Hatem Ben Salem (en remplacement de Youssef Mokaddem), Amor Abed (en remplacement de Ameur Horchani) et Khalil Laâjimi.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre de l'Éducation et de la Formation Mohamed Raouf Najar
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie Fethi Merdassi
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines et africaines Hatem Ben Salem
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Industrie et de l'Énergie, chargé de la Promotion industrielle Khalil Laâjimi
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Agriculture, de l'Environnement et des Ressources hydrauliques, chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche Omar El Abed

Remaniement du 29 novembre 2003Modifier

Deux secrétaires d'État sont nommés au ministère du Tourisme, du Commerce et de l'Artisanat, l'un pour le département du Tourisme et l'autre en remplacement de Mohsen Laroui, nommé conseiller principal auprès du président de la République, pour le Commerce. Le nombre total de secrétaires d'État est alors porté à 22.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre du Tourisme, du Commerce et de l'Artisanat, chargé du Tourisme Fakhreddine El Messaï
Secrétaire d'État auprès du ministre du Tourisme, du Commerce et de l'Artisanat, chargé du Commerce Slaheddine Makhlouf

Remaniement du 14 janvier 2004Modifier

Le regroupement du Tourisme et du Commerce n'ayant pas donné les résultats escomptés, les deux départements sont à nouveau séparés. Mondher Zenaidi garde le Commerce, alors que Abderrahim Zouari s'octroie le Tourisme. Par ailleurs, Abdallah Kaâbi revient au gouvernement et Mounir Jaïdane remplace Taoufik Baccar aux Finances, celui-ci étant nommé gouverneur de la Banque centrale de Tunisie.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre du Tourisme et de l'Artisanat Abderrahim Zouari
Ministre des Finances Mounir Jaïdane
Ministre des Sports Abdallah Kaâbi

Remaniement du 13 février 2004Modifier

Le responsable du Fonds de solidarité nationale est promu au rang de secrétaire d'État.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État chargé du Fonds de solidarité nationale 26-26. Amor Ben Mahmoud

Remaniement du 22 mars 2004Modifier

Le ministre des Finances n'a occupé son poste que pendant deux mois : il l'échange avec le secrétaire général du gouvernement.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre des Finances Mohamed Rachid Kechiche
Secrétaire général du gouvernement, chargé des Relations avec la Chambre des députés et la Chambre des conseillers Mounir Jaïdane

Remaniement du 11 novembre 2004Modifier

Avec ce remaniement, le nombre de ministères passe de 24 à 28. Les ministères de l'Environnement, de la Recherche scientifique et des Technologies de la communication sont réhabilités en plus de la création d'un ministère de la Fonction publique. Pas moins de dix ministres quittent le gouvernement : Habib Ben Yahia, Néziha Ben Yedder, Jalloul Jeribi, Sadok Chaâbane, Chédli Neffati, Fethi Merdassi, Sadok Rabah, Slaheddine Belaïd, Habib M'barek, et Dali Jazi. Quatorze nouveaux membres du gouvernement sont nommés. Amor Ben Mahmoud et Fakhreddine El Messaï quittent le corps des secrétaires d'État qui enregistre la nomination de cinq nouveaux, portant le total à 17.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre des Affaires étrangères Abdelbaki Hermassi
Ministre de la Défense Hédi M'henni
Ministre de l'Intérieur Rafik Belhaj Kacem
Ministre de la Santé Mohamed Ridha Kechrid
Ministre de l'Enseignement supérieur Lazhar Bououni
Ministre de l’Équipement Samira Khayach Belhaj[2]
Ministre de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Personnes âgées Saloua Ayachi Labben
Ministre de l'Industrie, de l'Énergie et des Petites et moyennes entreprises Afif Chelbi
Ministre de l'Environnement et du Développement durable Nadhir Hamada
Ministre de la Recherche scientifique, de la Technologie et du Développement des compétences Sadok Korbi
Ministre des Affaires religieuses Boubaker El Akhzouri
Ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l'étranger Rafaâ Dekhil
Ministre du Tourisme Tijani Haddad
Ministre des Technologies de la communication Montassar Ouaïli
Ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine Mohamed El Aziz Ben Achour
Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Fonction publique et du Développement administratif Zouheir M'dhaffer
Secrétaire d'État auprès du ministre du Développement et de la Coopération internationale, chargé de la Coopération internationale et de l'Investissement extérieur Khalil Laâjimi
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines et africaines Slaheddine Jemmali
Secrétaire d'État auprès du ministre des Technologies de la communication, chargée de l'Informatique, de l'Internet et des Logiciels libres Khadija Ghariani
Secrétaire d'État auprès de la ministre de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire[3] Kamel Ayadi
Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Personnes âgées, chargée de l'Enfance et des Personnes âgées Sarra Kanoun Jarraya
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Industrie, de l'Énergie et des Petites et moyennes entreprises, chargé de l'Énergie renouvelable et des Industries alimentaires Ridha Ben Mosbah

Remaniement du 17 août 2005Modifier

Ce remaniement touche neuf départements avec un changement de portefeuille pour deux ministres, le retour d'un ministre (Ali Chaouch, auparavant secrétaire général du RCD), et l'entrée de trois nouveaux ministres dont Abdelwahab Abdallah aux Affaires étrangères[4]. Les partants sont Abdelbaki Hermassi, Mohamed Raouf Najar et Hédi M'henni (désigné comme secrétaire général du RCD). Deux nouveaux secrétaires d'État sont nommés alors qu'Omar El Abed change de département en remplaçant Moncef Ben Saïd.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre des Affaires étrangères Abdelwahab Abdallah
Ministre de la Défense nationale Kamel Morjane
Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement Rafaâ Dekhil
Ministre de l'Éducation Sadok Korbi
Ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’étranger Ali Chaouch
Ministre de la Recherche scientifique, de la Technologie et du Développement des compétences Taïeb Hadhri
Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation et de la Formation, chargé de la Formation professionnelle Omar El Abed
Secrétaire d’État auprès du ministre de l'Agriculture et des Ressources hydrauliques, chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche Abderrazak Daaloul
Secrétaire d’État auprès du ministre du Tourisme, chargé de la Mise à niveau touristique Slim Tlatli

Remaniement du 29 novembre 2005Modifier

Mohamed Ali Ganzoui revient au poste qu'il avait occupé auparavant.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur et du Développement local, chargé de la Sûreté nationale Mohamed Ali Ganzoui

Remaniement du 13 mars 2006Modifier

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Équipement et du Logement, chargé du Logement et du Développement du territoire Mohamed Nejib Berriche

Remaniement du 25 janvier 2007Modifier

Avec ce remaniement, le ministère de la Recherche scientifique est supprimé et son activité rattachée au ministère de l'Enseignement supérieur, sous forme de secrétariat d'État. Celui-ci est attribué à Ridha Ben Mosbah qui est à son tour remplacé par Abdelaziz Rassâa. En outre, Mounir Jaïdane et Slaheddine Jemmali quittent le gouvernement et sont respectivement remplacés par Abdelhakim Bouraoui et Abderraouf El Basti.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Secrétaire général du gouvernement Abdelhakim Bouraoui
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie, chargé de la Recherche scientifique et de la Technologie Ridha Ben Mosbah
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Industrie, de l'Énergie et des Petites et moyennes entreprises, chargé de l'Énergie renouvelable et de l'Industrie agroalimentaire Abdelaziz Rassâa
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines, arabes et africaines Abderraouf El Basti

Remaniement du 4 septembre 2007Modifier

Ce remaniement porte sur cinq ministères et trois secrétariats d'État. Deux secrétaires d'État sont promus ministres, Khalil Laâjimi et Sarra Kanoun Jarraya, et cinq nouveaux membres du gouvernement sont nommés. Les partants sont Mohamed Ridha Kechrid, Saloua Ayachi Labben, Tijani Haddad, Montassar Ouaïli, Omar El Abed et Néziha Escheikh.

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre de la Santé Mondher Zenaidi
Ministre du Tourisme Khalil Laâjimi
Ministre des Technologies de la communication El Hadj Gley
Ministre de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Personnes âgées Sarra Kanoun Jarraya
Ministre du Commerce et de l'Artisanat Ridha Touiti
Secrétaire d'État auprès du ministre de la Santé, chargée des Établissements hospitaliers Najoua Miladi
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation et de la Formation, chargé de la Formation professionnelle Ahmed Dhouib
Secrétaire d'Etat auprès du ministre du Développement et de la Coopération internationale, chargé de la Coopération internationale et de l'Investissement extérieur Abdelhamid Triki

Le poste laissé vacant par la promotion de Sarra Kanoun Jarraya est comblé le .

Poste remanié le
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Personnes âgées, chargée de l'Enfance et des Personnes âgées Saloua Tarzi Ben Attia

Remaniement du 16 décembre 2007Modifier

L'universitaire Chokri Mamoghli remplace Slaheddine Makhlouf.

Poste remanié le [5]
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre du Commerce et de l'Artisanat, chargé de l'Artisanat Chokri Mamoghli

Remaniement du 2 janvier 2008Modifier

Poste remanié le [6]
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre des Technologies de la communication, chargée des Technologies de l'information, de l'Internet et des Logiciels libres Lamia Chafei Seghaier

Remaniement du 29 août 2008Modifier

Le remaniement touche six ministères avec le départ de Sadok Korbi, Habib Haddad, Mohamed El Aziz Ben Achour, Abdallah Kaâbi, Chedly Laroussi et Samira Khayach Belhaj. À remarquer l'entrée au gouvernement de Samir Lâabidi, ancien secrétaire général de l'Union générale des étudiants de Tunisie et figure de la gauche universitaire et la sortie de Samira Khayach Belhaj, très proche de Leïla Ben Ali (vice-présidente de son association Basma) et de Chedly Laroussi, très proche du président dont il a été le coordinateur de la dernière campagne présidentielle. Le poste laissé vacant par la nomination d'Abderraouf El Basti est attribué le .

Postes remaniés le [7]
Portefeuille Nom
Ministre de l'Éducation et de la Formation Hatem Ben Salem
Ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine Abderraouf El Basti
Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l'Éducation physique Samir Lâabidi
Ministre de l'Agriculture et des Ressources hydrauliques Abdessalem Mansour
Ministre de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle des jeunes Slim Tlatli
Ministre de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire Slaheddine Malouche
Secrétaire d'État auprès du ministre du Commerce et de l'Artisanat, chargé du Commerce extérieur Chokri Mamoghli
Secrétaire d'État auprès du ministre de la Jeunesse, des Sports et de l'Éducation physique, chargé des Sports Béchir Louzir
Poste remanié le
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines, arabes et africaines Abdelhafidh Harguem

Remaniement du 11 décembre 2008Modifier

Mongi Bedoui remplace Ahmed Dhouib.

Poste remanié le
Portefeuille Nom
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation et de la Formation, chargé de la Formation professionnelle Mongi Bedoui

Remaniement du 10 juin 2009Modifier

Ce remaniement est justifié par l'état de santé de Ridha Touiti[8]

Postes remaniés le
Portefeuille Nom
Ministre du Commerce et de l'Artisanat Ridha Ben Mosbah
Ministre délégué auprès du Premier ministre Ridha Touiti

Remaniement du 10 octobre 2009Modifier

Oussama Romdhani est nommé ministre par intérim de la Communication et des Relations avec le Parlement en remplacement de Rafaâ Dekhil[9]. Cette nomination fait suite à la décision de limoger Rafaâ Dekhil. Il semble que cela soit en relation avec la dernière activité qu'il a assurée la veille, la direction de l'opération du tirage au sort pour la répartition des séances radiophoniques et télévisées relatives aux élections présidentielles et législatives[10]. Romdhani occupait le poste de directeur général de l'Agence tunisienne de communication extérieure.

Poste remanié le
Portefeuille Nom
Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement (par intérim) Oussama Romdhani

Remaniement du 14 janvier 2010Modifier

C'est le premier remaniement après la réélection du président Zine el-Abidine Ben Ali en octobre 2009. Une douzaine de postes de ministres sont remaniés, dont celui de Ridha Grira qui remplace au ministère de la Défense Kamel Morjane nommé aux Affaires étrangères[11]. Treize départements changent de titulaires alors que trois autres changent de prérogatives. Le ministère de l'Éducation et de la Formation cède la formation au ministère de l'Emploi. La Technologie passe du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique au ministère de l'Industrie. Les relations avec la Chambre des députés et la Chambre des conseillers sont séparées de la Communication et rattachées au secrétariat général du gouvernement. Au niveau des secrétariats d'État, quatre sont supprimés (Formation professionnelle, Pêche, Institutions financières et Sport) ; un seul nouveau secrétaire d'État est nommé.

Postes remaniés le [12]
Portefeuille Nom
Ministre des Affaires étrangères Kamel Morjane
Ministre de la Justice et des Droits de l'homme Lazhar Bououni
Ministre de la Défense nationale Ridha Grira
Ministre des Finances Ridha Chalghoum
Ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l'étranger Naceur El Gharbi
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Béchir Tekkari
Ministre du Tourisme Slim Tlatli
Ministre de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche Abdessalem Mansour
Ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières Zouheir M'dhaffer
Ministre des Affaires de la femme, de la Famille, de l'Enfance et des Personnes âgées Bebia Chihi
Ministre des Technologies de la communication Mohamed Naceur
Ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi Mohamed Agrebi
Ministre de l'Industrie et de la Technologie Afif Chelbi
Ministre de l'Éducation Hatem Ben Salem
Ministre de la Communication Oussama Romdhani
Secrétaire général du gouvernement, chargé des relations avec la Chambre des députés et la Chambre des conseillers Abdelhakim Bouraoui
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, chargé de la Recherche scientifique Refâat Chaâbouni

Remaniement du 12 octobre 2010Modifier

Postes remaniés le [13]
Portefeuille Nom
Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Fonction publique et du Développement administratif Zouheir M'dhaffer
Ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières Foued Daghfous
Secrétaire d'État auprès du ministre du Commerce et de l'Artisanat, chargé du Commerce intérieur Mohsen Laroui
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Agriculture et des Ressources hydrauliques, chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche Abdelaziz Mougou

Remaniement du 29 décembre 2010Modifier

Postes remaniés le [14]
Portefeuille Nom
Ministre des Affaires religieuses Kamel Omrane
Ministre de la Communication Samir Lâabidi
Ministre de la Jeunesse, du Sport et de l'Éducation physique Abdelhamid Slama
Ministre du Commerce et de l'Artisanat Slimane Ourak
Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes Abdelwaheb Jemal

Composition finaleModifier

MinistresModifier

Composition le [15]
Image Portefeuille Nom
  Premier ministre Mohamed Ghannouchi
  Ministre d'État, conseiller spécial auprès du président de la République et porte-parole de la présidence Abdelaziz Ben Dhia
  Ministre-directeur du cabinet présidentiel Ahmed Iyadh Ouederni
  Ministre de l'Intérieur et du Développement local Rafik Belhaj Kacem
  Ministre des Transports Abderrahim Zouari
  Ministre de la Santé Mondher Zenaidi
  Ministre des Affaires religieuses Kamel Omrane
  Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Béchir Tekkari
  Ministre des Affaires étrangères Kamel Morjane
  Ministre de la Défense nationale Ridha Grira
  Gouverneur de la Banque centrale Taoufik Baccar
  Ministre du Développement et de la Coopération internationale Mohamed Nouri Jouini
  Ministre de l'Environnement et du Développement durable Nadhir Hamada
  Ministre de la Justice et des Droits de l'homme Lazhar Bououni
  Ministre de l'Industrie et de la Technologie Afif Chelbi
  Ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières Foued Daghfous
  Ministre de l'Éducation Hatem Ben Salem
  Ministre du Commerce et de l'Artisanat Slimane Ourak
  Ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine Abderraouf El Basti
  Ministre du Tourisme Slim Tlatli
  Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l'Éducation physique Abdelhamid Slama
  Ministre de l'Agriculture, des Ressources en eau et de la Pêche Abdessalem Mansour
  Ministre de l'Équipement, du Logement et du Développement du territoire Slaheddine Malouche
  Ministre de la Communication et porte-parole officiel du gouvernement Samir Lâabidi
  Ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l'étranger Naceur El Gharbi
  Ministre des Finances Ridha Chalghoum
  Ministre de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Personnes âgées Bebia Chihi
  Ministre des Technologies de la communication Mohamed Naceur
  Ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi Mohamed Agrebi
  Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Fonction publique et du Développement administratif Zouheir M'dhaffer

Secrétaires d'ÉtatModifier

Composition le [15]
Image Portefeuille Nom
  Secrétaire général du gouvernement, chargé des Relations avec la Chambre des députés et la Chambre des conseillers Abdelhakim Bouraoui
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l'étranger, chargée de la Promotion sociale Najeh Belkhiria Karoui
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Finances, chargé de la Fiscalité Moncef Bouden
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur et du Développement local, chargé des Affaires régionales et des Collectivités locales Mongi Chouchane
  Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de la Privatisation Moncef Hergli
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Affaires américaines et asiatiques Saïda Chtioui
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Équipement et du Logement, chargé du Logement et du Développement du territoire Mohamed Nejib Berriche
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Industrie et de la Technologie, chargé de l'Énergie renouvelable et des Industries agroalimentaires Abdelaziz Rassâa
  Secrétaire d'État auprès du ministre du Développement et de la Coopération internationale, chargé de la Coopération internationale et du Développement des affaires étrangères Abdelhamid Triki
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Technologies de la communication, chargée des Technologies de l'information, d'Internet et des Logiciels libres Lamia Chafei Seghaier
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines, arabes et africaines Abdelhafidh Harguem
  Secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, chargé de la Recherche scientifique Refâat Chaâbouni
  Secrétaire d'État auprès du ministre du Commerce et de l'Artisanat, chargé du Commerce extérieur Mohsen Laroui
  Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Agriculture et des Ressources hydrauliques, chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche Abdelaziz Mougou
  Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes Abdelwaheb Jemal

RéférencesModifier

  1. (en) Composition du gouvernement tunisien du 5 septembre 2002 (Tunezine)
  2. (en) Femmes ministres en Tunisie (Worldwide Guide to Women in Leadership)
  3. Le titulaire du poste est chargé le 12 septembre 2005 de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire.
  4. Portrait du ministre des Affaires étrangères Abdelwahab Abdallah (Magharebia)
  5. Décret du 18 décembre 2007, Journal officiel de la République tunisienne, n°151, 1er janvier 2008, p. 3
  6. Décret du 2 janvier 2008, Journal officiel de la République tunisienne, n°5, 15 janvier 2008, p. 228
  7. Moncef Bedda, « Le sens d'un remaniement », Business News, 1er septembre 2008
  8. Comme pour Dali Jazi et Abdelkrim Zbidi auparavant, le président Ben Ali attribue à ses ministres malades des fonctions moins exigeantes au lieu de les démettre de leur fonction de ministres. Touiti meurt quelques mois plus tard.
  9. Abdelaziz Barrouhi, « Tunisie : la machine Ben Ali », Jeune Afrique, 23 octobre 2009
  10. Tunisie : Rfaâ Dkhil démis de ses fonctions », GlobalNet, 10 octobre 2009
  11. Frédéric Dubessy, « Ben Ali remanie en profondeur son gouvernement », Econostrum, 15 janvier 2010
  12. « La nouvelle composition du gouvernement après le remaniement ministériel », Tunis Afrique Presse, 15 janvier 2010
  13. Frédéric Dubessy, « La Tunisie procède à un remaniement ministériel », Econostrum, 13 octobre 2010
  14. Décret du 29 décembre 2010 portant nomination de membres du gouvernement, Journal officiel de la République tunisienne, n°1, 4 janvier 2011, p. 8
  15. a et b « Composition officielle du gouvernement tunisien à la date du 4 janvier 2011 », Business News, 5 janvier 2011