Ouvrir le menu principal

Mingan

réserve indienne innue au Québec (Canada)

Mingan
Blason de Mingan
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Côte-Nord
Statut municipal Réserve indienne
Chef Jean-Charles Piétacho
Démographie
Population 552 hab. ()
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 18′ 00″ nord, 64° 02′ 00″ ouest
Superficie 1 915 ha = 19,15 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418, +1 581
Code géographique 2498808
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Mingan

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Mingan

Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord

Voir la carte administrative de la zone Côte-Nord
City locator 14.svg
Mingan

Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord

Voir la carte topographique de la zone Côte-Nord
City locator 14.svg
Mingan
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Mingan, aussi appelée Ekuanitshit, est une réserve indienne innue située dans la région de la Côte-Nord au Québec au Canada[1],[2]. Elle est réservée pour les Innus d'Ekuanitshit.

GéographieModifier

Dans la MRC : Minganie.

Ekuanitshit est située à 28 km de Havre-Saint-Pierre sur la côte-nord et qui est en face de l'archipel de Mingan. Elle est accessible par la route 138[3].

Bien qu'elle soit à l'intérieur de la Minganie, elle ne fait pas partie de la MRC.

Municipalités limitrophesModifier

ToponymieModifier

Dénommée Ekuanitshit en langue innue, Mingan était autrefois un lieu de rassemblement estival pour les Innus, où de nombreuses familles se retrouvaient après avoir passé l'hiver dans leurs territoires de chasse respectifs.

La Commission de toponymie du Québec précise : « Dans une étude publiée en 1931, l'anthropologue Frank G. Speck nomme Ekuanitshiunnuat les Montagnais de Mingan. Il traduit ce terme par peuple de l'endroit où quelque chose est échoué. Selon Speck, il pourrait s'agir de baleines échouées car les îles de Mingan représentent un endroit de prédilection pour ces animaux. Speck ajoute que les Montagnais avaient encore, à cette époque, l'habitude de prélever la graisse des baleines échouées à l'embouchure de la rivière[4]. »

HistoireModifier

 
Poste de traite Mingan, 1862.

En 1661, la seigneurie de Mingan[5] est accordée et des Européens commencent alors à s'y établir et à faire la traite des fourrures. La Compagnie du Nord-Ouest puis la Compagnie de la Baie d'Hudson (de 1807 à 1873) ont tenu des postes de traite sous le nom de Mingan. Des Innus y demeuraient pendant l'été.

 
Groupe d'autochtones près d'une tente, Mingan, 1920.

Le nomadisme des Innus commence à prendre fin durant la Seconde Guerre mondiale alors que des compagnies minières et forestières s'y établissent. Après la guerre, incités par un programme gouvernemental de construction de maisons, les Innus s'y installent de façon permanente.

Le 30 avril 1963, le gouvernement du Québec transfère 18 km2 de terre au gouvernement du Canada pour y établir une réserve. À ce moment, la réserve ne donnait pas accès à la rivière Mingan. À la demande des Innus, les rives sont ajoutées à la réserve en 1983. Le territoire est de nouveau augmenté en 1996.

DémographieModifier

Le recensement de 2016 y dénombre 552 habitants, soit 21,9 % de plus qu'en 2011.

  • 2016 : 552
  • 2011 : 453[6]
  • 2006 : 407[7]
  • 2001 : 391
  • 1996 : 431
  • 1991 : 365

LanguesModifier

En 2011, sur une population de 455 habitants, Ekuanitshit comptait 2,2 % de francophones et 97,8 % d'allophones (innu-aimun) [8].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier