L'Île-d'Anticosti

municipalité au Québec (Canada)

L'Île-d'Anticosti
L'Île-d'Anticosti
Baie Ellis
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Côte-Nord
Subdivision régionale Minganie
Statut municipal Municipalité
Maire John Pineault
2017-2021 (mandat)
Code postal G0G 2Y0
Constitution
Démographie
Gentilé Anticostien, ienne
Population 218 hab. ()
Densité 0,02 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 30′ nord, 63° 00′ ouest
Superficie 929 118 ha = 9 291,18 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif 418 535-0311
Code géographique 2498020
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
L'Île-d'Anticosti
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
L'Île-d'Anticosti
Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord
Voir sur la carte administrative de Côte-Nord
City locator 14.svg
L'Île-d'Anticosti
Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord
Voir sur la carte topographique de Côte-Nord
City locator 14.svg
L'Île-d'Anticosti
Liens
Site web municipalite-anticosti.org

L'Île-d'Anticosti est une municipalité du Québec située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de la Minganie, dans la région administrative de la Côte-Nord, au Québec, Canada[1]. Le territoire de la municipalité couvre la totalité de l'île d'Anticosti située dans le golfe du Saint-Laurent. La majorité de sa population habite le village de Port-Menier.

Le principal attrait de la municipalité est le parc national d'Anticosti situé au centre de l'île.

GéographieModifier

L'île d'Anticosti est située dans le golfe du Saint-Laurent, au Québec.

 
Dans la MRC : Minganie.

Municipalités limitrophesModifier

HistoireModifier

En mars 1680, l'île devient une seigneurie et est confiée à l'explorateur français Louis Jolliet. Puis, de 1763 jusqu'à la Confédération canadienne, la propriété de l'île fut partagée entre la province du Bas-Canada et la colonie de Terre-Neuve. En 1854, la seigneurie est abolie.

Par la suite, l'île passe aux mains de plusieurs intérêts particuliers. Pendant ce temps, en 1882, on procéda à l'érection canonique d'une paroisse qui prendra le nom de Notre-Dame-de-l'Assomption. Quelques villages sont fondés dont l'Anse-aux-Fraises, la Baie-des-Anglais et la Baie-du-Renard.

Henri Menier, un chocolatier français, fait l’acquisition de l’île en 1895[2]. Il fait transporter sur l’île des cerfs de Virginie, des renards à fourrure, des bisons afin d’y créer une réserve de chasse destinée à l’élite internationale[3]. En 1900, Menier fonde Baie-Ellis qui deviendra Port-Menier. Le village se trouve le long de la plage et il y construit un quai de 1 000 mètres[2]. La création d'une entité municipale sur l'île remonte seulement à 1902. Auparavant, le territoire était sous la juridiction du comté de Saguenay. À cette époque, aucun conseil municipal n'existait.

Le , l'île est achetée de Power Corporation par le gouvernement du Québec.

En 1984, la municipalité de l'Île-d'Anticosti est constituée.

DémographieModifier

PopulationModifier

La population de l'île varie tout au long de l'année, le tourisme entourant les activités de plein-air amenant des habitants saisonniers. La population permanente est cependant évaluée à environ 250 habitants.

Les renseignements démographiques suivants concernent l'île entière (dont la localité de Port-Menier) et sont les plus récents disponibles auprès de Statistiques Canada.

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
264263266281240218

LanguesModifier

En 2011, sur une population de 240 habitants, L'Île-d'Anticosti comptait 100 % de francophones[6].

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les quatre conseillers[7].

L'Île-d'Anticosti
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Mario Auclair Voir
2005 Denis Duteau Voir
2009 Voir
jan. 2013 Jean-François Boudreault Voir
2013 Voir
déc. 2015 Stéfan Tremblay Maire-suppléant Voir
2016 John Pineault Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

ÉducationModifier

La Commission scolaire du Littoral administre l'École St-Joseph (francophone) à Port-Menier[8].

Notes et référencesModifier

  1. Municipalité de L'Île-d'Anticosti - Répertoire des municipalités du Québec, ministère des affaires municipales et des régions, consulté le
  2. a et b Sépaq, « Portrait du parc », Parc national d'Anticosti, Gouvernement du Québec, (consulté le )
  3. Lionel Lejeune, Époque des Menier à Anticosti, 1895-1926, Saint-Hyacinthe (Canada), Éditions JML, Saint-Hyacinthe (Canada), , 243 p. (ISBN 2-89234-029-2, lire en ligne)
    Essai de colonisation
  4. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - L'Île-d'Anticosti, MÉ » (consulté le )
  5. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - L'Île-d'Anticosti, MÉ » (consulté le )
  6. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison. Recensement de 2011 dans les municipalités et la MRC de la Côte-Nord.
  7. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en )
  8. "Schools and centers." Commission scolaire du Littoral. Consulté le 23 septembre 2017.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier