Réserve indienne (Canada)

terre réservée à une bande autochtone du Canada
Enseigne de la réserve de Maria, aujourd'hui Gesgapegiag, en 1938.

Au Canada, une réserve indienne (anglais : Indian reserve, aussi désignée réserve amérindienne) est une partie des terres de la Couronne mis « à l'usage et au profit » d'une bande indienne, soit un groupe autochtone membre des Premières Nations.

StatutModifier

L'usage des réserves est spécifié par la Loi sur les Indiens : « Sa Majesté détient des réserves à l’usage et au profit des bandes respectives pour lesquelles elles furent mises de côté ». Peu importe la province ou le territoire dans laquelle elle se trouve, une réserve indienne est sous juridiction fédérale.

HistoireModifier

Les premières réserves canadiennes ont été créées par la Couronne française[1], sur des terres seigneuriales par des missionnaires catholiques[2].

Dans les années 1990, elles connaissent une démographie très vigoureuse, mais plus de la moitié de la jeunesse est frappée par l'obésité, le diabète et le syndrome d'alcoolisation fœtale[3].

AdministrationModifier

Une réserve est gouvernée par le conseil de bande d'une bande indienne qui peut avoir une ou plusieurs réserves. Il y a également certaines réserves qui sont partagées entre plusieurs bandes. Selon les Affaires autochtones et du Nord Canada, en 2003, il y avait un total de 2 300 réserves indiennes au Canada couvrant une superficie totale de 28 000 km2.

DistributionModifier

Province Nombre Superficie
  Alberta 156 6 566,69 km2 Liste
  Colombie-Britannique 316 - Liste
  Île-du-Prince-Édouard 4 - Liste
  Manitoba 238 - Liste
  Nouveau-Brunswick 28 143,4 km2 Liste
  Nouvelle-Écosse 40 - Liste
  Nunavut 0 - -
  Terre-Neuve-et-Labrador 3 - Liste
  Territoires du Nord-Ouest 29 - Liste
  Ontario 210 - Liste
  Québec 30 - Liste
  Saskatchewan 205 - Liste

Notes et référencesModifier

  1. [1] Traité de droit administratif, Volume 2, René Dussault, Louis Borgeat
  2. Réserves Les premières réserves indiennes au Canada sont créées, semble-t-il, en Nouvelle-France sur des terres seigneuriales, par des ordres missionnaires catholiques et par des particuliers.
  3. Santé Physique - Affaires Indiennes et du Nord Canada.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Aude Maltais-Landry, « Un territoire de cent pas de côté : récits de la création d'une réserve indienne en territoire innu au milieu du XXe siècle », Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 69, nos 1-2,‎ , p. 19-50 (lire en ligne).

Articles connexesModifier

Lien externeModifier