Michael White (snooker)

joueur de snooker gallois

Michael White
Image illustrative de l’article Michael White (snooker)
Michael White au Masters d'Allemagne 2014
Fiche d'identité
Nom complet Michael White
Surnom « Lightning »
Nationalité Drapeau du pays de Galles Galloise
Date de naissance
Lieu de naissance Neath
Professionnel 2007 - 2008 et depuis 2009
Meilleur classement 15e (avril 2016)[1]
Gains 630 296 £
Break le plus élevé 145
Centuries 150
Victoires en tournois (par type)
Classés 2
Non classés 1
Dernière mise à jour : 13 avril 2020

Michael White, né le à Neath, est un joueur professionnel de snooker. Sa vitesse de jeu lui a valu le surnom de « Lightning ». Il remporte son premier titre de tournoi classé à l'Open d'Inde 2015[2], puis son deuxième au Classique Paul Hunter 2017[3]. Il a réalisé 150 centuries en carrière.

CarrièreModifier

Jeunesse et débuts professionnelsModifier

White se distingue pour la première fois en devenant le plus jeune joueur à réaliser un century break en compétition, à l'âge de 9 ans[4]. Il accumule les titres en junior et en amateur, et devient professionnel en 2007, à 15 ans. White ne remporte que quatre matchs durant sa première saison sur le circuit principal, ce qui lui coûte d'en être éliminé. Il regagnera sa place l'année suivante.

White manque de justesse une qualification à la finale du championnat du circuit des joueurs 2012 : il termine en 25e position du classement de l'ordre du mérite, alors que seul les 24 premiers sont sélectionnés. Il doit principalement cette place à une demi-finale au trophée Kay Suzanne, où ses chances de remporter le titre sont anéanties par Ronnie O'Sullivan, qui le bat 4-2[5].

Révélation (2013 à 2015)Modifier

White se qualifie pour le championnat du monde de snooker 2013, sa première participation[6]. Il bat son compatriote et double vainqueur du tournoi, Mark Williams au premier tour (10-6). Williams admit qu'il avait été dominé dans tous les compartiments du jeu[7]. White enchaîne par une victoire aisée face au qualifié Dechawat Poomjaeng en huitièmes de finale, lui offrant une place en quarts de finale[8]. Il s'incline contre l'Anglais Ricky Walden[9]. White grimpe à la 34e place mondiale, ayant progressé de 20 places depuis le début de la saison.

L'année suivante, il retrouve le no 3 mondial Mark Selby au premier tour du championnat du monde. White échoue lors de la manche décisive, malgré une remontée au score prodigieuse : mené 5-1 et 8-4, il parvient à rattraper son retard[10].

Au premier tour du Masters de Shanghai, alors dominé par Neil Robertson (3-0), White réussit à s'imposer dans la manche décisive (5-4), puis élimine Ryan Day pour une place en quarts de finale. White effectue un autre retour au score pour pousser Mark Allen dans une manche décisive, mais s'incline[11].

En mars 2015, il remporte son premier titre professionnel au Snooker-Shoot-Out, tournoi dans lequel les rencontres se jouent avec une contrainte de temps. White s'impose contre Xiao Guodong en finale, en empochant les dernières billes en seulement six secondes[12]. Il gagne ensuite l'Open d'Inde, sa première victoire classée (ranking). En finale contre Ricky Walden, il inscrit un total de 419 points, contre 27 pour son adversaire, remportant le match sur le score de 5 manches à 0[13].

White commence parfaitement sa saison 2015-2016, en atteignant les quarts de finale de l'Open d'Australie, où il est battu de justesse par Jamie Jones, 5-4[14]. Après une défaite prématurée au premier tour du championnat du Royaume-Uni, contre Sydney Wilson, 114e joueur mondial, White réalise sa première finale dans un tournoi du circuit européen, l'Open de Gibraltar, grâce à une victoire face au champion du monde en titre, Stuart Bingham en demi-finale[15]. Il est toutefois battu par le Hong Kongais Marco Fu, avec le score de 4-1.

 
Michael White et Shaun Murphy (à droite), en 2017, lors de la finale du Classique Paul Hunter.

Deuxième titre classé et perte de vitesse (depuis 2016)Modifier

Éliminé au premier tour du championnat du monde 2016 par Sam Baird 10 manches à 7, White révèle qu'il souffre de dépression, accentuée par la tension des matchs de snooker au haut niveau[16].

Des victoires contre Ricky Walden (5-4) et Judd Trump (5-3) lui permettent d'accéder aux quarts de finale du Masters de Shanghai, mais il est balayé par Stephen Maguire (5-1)[17]. White réitère cette performance à l'Open d'Irlande du Nord la même année. Il se fait éliminer par Barry Hawkins[18].

En 2017, au Classique Paul Hunter, White se débarrasse du tenant du titre, Mark Selby en huitièmes de finale[19], puis remporte le tournoi, son second titre classé, en battant le champion du monde de 2005, Shaun Murphy (4-2)[20].

Il entame ensuite une période de méforme, dans laquelle il descend au classement mondial, par manque de résultats. Malgré une demi-finale lors du Snooker Shoot-Out 2019 et un huitième de finale au championnat du Royaume-Uni 2019, il termine la saison 2019-2020 en dehors du top 64 du classement, mettant en danger ses chances de conserver son statut de joueur professionnel.

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 2 0
Tournois classés mineurs 0 1
Tournois non classés 1 0
Tournois pro-am 2 0
Tournois amateurs 3 2
Gras Tournois de la triple couronne[21]

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2006 Grand Prix de l'IBSF   Prestatyn   Mark Boyle 11-5
2006 Championnat d'Europe des moins de 19 ans   Prestatyn   Vincent Muldoon 6-2
2009 Championnat du pays de Galles amateur   Pays de Galles   Darren Morgan 8-2
2009 Open Pontins - Étape 2   Prestatyn   Paul Davison 5-3
2009 Open Pontins - Étape 4   Prestatyn   Ken Doherty 5-4
2014-2015 Open d'Inde   Mumbai   Ricky Walden 5-0 Tableau
2014-2015 Snooker Shoot Out   Blackpool   Xiao Guodong 1-0 Tableau
2017-2018 Classique Paul Hunter   Fürth   Shaun Murphy 4-2 Tableau

FinalesModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2005 Championnat du pays de Galles amateur   Pays de Galles   Andrew Pagett 4-6
2008-2009 PIOS - Etape 3   Prestatyn   Shokat Ali 3-6
2015-2016 Open de Gibraltar   Gibraltar   Marco Fu 1-4 Tableau

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « World Rankings After 2016 BAIC Motors China Open », World Snooker, (consulté le 14 août 2019)
  2. (en) « White Wins Indian Open », World Snooker, (consulté le 14 août 2019)
  3. (en) « Lightning Strikes In Germany », World Snooker, (consulté le 14 août 2019)
  4. (en-GB) « Kid potter heads for record books », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020)
  5. (en-US) « O'Sullivan Wins Second PTC Title », sur World Snooker, (consulté le 8 juin 2020)
  6. « World Snooker | News | News | Quartet Of Debutants Through To Crucible », sur web.archive.org, (consulté le 8 juin 2020)
  7. « World Snooker | News | News | Wonderful White Shocks Williams », sur web.archive.org, (consulté le 8 juin 2020)
  8. « World Snooker | News | News | Poom Meets Doom As White Shines », sur web.archive.org, (consulté le 8 juin 2020)
  9. « World Snooker | News | News | Wonderful Walden To Face Hawkins », sur web.archive.org, (consulté le 8 juin 2020)
  10. « Selby clinches thriller with White but Higgins facing exit », sur ESPN.co.uk (consulté le 8 juin 2020)
  11. (en-GB) « Allen edges into Shanghai semis », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020)
  12. (en-US) « The White Stuff », sur World Snooker, (consulté le 8 juin 2020)
  13. (en-US) « White Wins Indian Open », sur World Snooker, (consulté le 8 juin 2020)
  14. (en-US) « Jones / Higgins / Gould / Maguire Into Semis », sur World Snooker, (consulté le 8 juin 2020)
  15. (en) « Sydney Wilson stuns seeded Michael White at the UK Snooker Championships », sur Echo (consulté le 8 juin 2020)
  16. (en-GB) « I suffer from depression - White », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020)
  17. (en-GB) « O'Sullivan out of Shanghai Masters », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020)
  18. « Kyren Wilson wins final-frame thriller against Mark Williams, Barry Hawkins downs Michael White », sur Eurosport UK, (consulté le 8 juin 2020)
  19. (en-GB) « Selby wins Paul Hunter Classic », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020)
  20. (en-US) « Lightning Strikes In Germany », sur World Snooker, (consulté le 8 juin 2020)
  21. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters