Ken Doherty

joueur de snooker irlandais

Ken Doherty
Image illustrative de l’article Ken Doherty
Ken Doherty en 2012.
Fiche d'identité
Nom complet Ken Doherty
Surnom « The Darlin' of Dublin »
Nationalité Drapeau de l'Irlande Irlandaise
Date de naissance
Lieu de naissance Dublin
Professionnel 1990 à aujourd'hui
Meilleur classement 2e (2006-2007)
Gains 3 643 193 £
Break le plus élevé 147 (2012)
Centuries 352
Victoires
Champion du monde 1997
Victoires en tournois (par type)
Classés 6
Non classés 17
Dernière mise à jour : 26/12/2020

Ken Doherty est un joueur professionnel Irlandais de snooker né le [1].

Avec l'Anglais Stuart Bingham, il est le seul joueur à avoir été champion du monde amateur (1989) et professionnel (1997). Il a également été champion des moins de 21 ans en 1989[2].

Une très bonne saison 2005-2006 lui a assuré la seconde place du classement mondial. Cependant, sa défaite au premier tour du championnat du monde 2007, face à Mark Allen, lui a ôté ses chances de prendre la tête du classement de la saison suivante.

Doherty compte aussi cinq autres victoires sur des tournois classés.

CarrièreModifier

Débuts dans le snookerModifier

Doherty commence sa carrière au club de Jason's à Dublin, où il participe à des tournois avec handicap les samedis matins, quand il ne participe pas à un tournoi national. Ce club ayant fermé en 2006, il s'entraîne actuellement à l'hôtel Radisson de Dublin. Lors de sa première apparition à un événement national, un tournoi classé pour les moins de 16 ans, Doherty perd en finale. Un mois plus tard, il gagne le championnat national Irlandais des moins de 16 ans. En 1997, il remporte le championnat du monde avec une queue qu'il avait payée 2IEP[3].

Passé professionnel en 1990, Doherty connait un début de carrière particulièrement prometteur. Demi-finaliste de l'Open Strachan et de l'Open de Grande-Bretagne, il finit sa deuxième saison sur le circuit à la 21e place mondiale. Il atteint sa toute première finale lors du Masters d'Irlande 1992, perdant contre Stephen Hendry[4].

Meilleures années (1993-2006)Modifier

Doherty remporte sa première victoire de rang lors de l'Open du pays de Galles en février 1993, s'imposant en finale (sur le score de 9 manches à 7) face au joueur écossais Alan McManus. Ce succès marque le début d'une brillante carrière professionnelle, lui qui avait également très bien réussi sa carrière amateur en remportant notamment le championnat du monde de l'International Billiards and Snooker Federation (IBSF) et le championnat du monde en double dans la catégorie des moins de 21 ans[5]. La même saison, Doherty perd en finale du Grand Prix et rééditera d'ailleurs l'année suivante[6],[7]. Il entre ainsi dans le top 10 mondial en 1994. Après cette entrée en force dans l'élite de la hiérarchie du snooker mondial, Doherty connait trois échec en finale de tournois classés : le championnat du Royaume-Uni[8], l'Open d'Allemagne et le Masters de Thaïlande[9].

 
Ken Doherty à l'Open de Suisse en 2005.

Après Horace Lindrum (Australie) et Cliff Thorburn (Canada), Doherty est le troisième joueur non britannique à gagner le championnat du monde en battant Stephen Hendry 18-12 en finale de l'édition 1997. Il atteint également la finale du championnat du monde en 1998 mais est battu par John Higgins[10], ainsi qu'en 2003, où il est cette fois battu par Mark Williams[11]. Le parcours de Doherty durant l'édition 2003 est particulièrement spectaculaire : il gagne lors de la dernière manche contre Graeme Dott[12] et Shaun Murphy[13], puis bat John Higgins, 13-8, après avoir mené 10-0[14] et Paul Hunter 17-16, après avoir été mené 9-15[15]. Durant la finale, Williams mène 11-4, mais Doherty remonte à 12-12, pour finalement perdre 18-16[16].

En 1999 et 2000, Ken Doherty s'incline en finale du prestigieux Masters[17],[18]. Il ne s'arrête pas la, et remporte ensuite trois tournois de classement (Grand Prix de Malte[19], Open du Pays de Galles[20] et Masters de Thaïlande[21]). Après cette belle série de finales gagnées, Doherty entame une série de cinq défaites en finale de tournois classés (Open d'Écosse[22], Open du pays de Galles[23], championnat du monde, championnat du Royaume-Uni 2001[24] et 2002[25]). Au championnat du monde 2005, Doherty bat Barry Pinches 10-5 au premier tour, en gagnant les 8 dernières manches[26]. Il est éliminé 13-11 au tour suivant par Alan McManus[27]. Il sort ensuite du top 10 pour la première fois en plus de dix ans. Étant classé 11e au début de la saison 2005-2006, Doherty remporte la coupe de Malte en , battant John Higgins en finale. Après avoir été mené 8-5, il a su remonter en gagnant 4 manches d'affilée. Doherty a alors qualifié cette victoire, comblant un vide de 5 ans, de « sa plus importante victoire depuis le championnat du monde »[28],[29].

Au championnat du monde 2006, Ken Doherty débute par une brillante victoire 10-1 contre Barry Hawkins, et élimine ensuite Matthew Stevens, en gagnant les 5 dernières manches. Il est alors le favori pour le match contre Marco Fu, mais s'incline 13-10, malgré avoir mené 10-9. Il a reconnu après cette défaite ne pas avoir su saisir sa chance mais pensait qu'il avait encore quelques années pour revenir gagner le titre[30]. Il termine la saison 2005-2006 à la seconde position du classement mondial, son plus haut classement jamais atteint, et a bien entamé la saison 2006-2007, en atteignant les quarts de finale du trophée d'Irlande du Nord à Belfast. Il continue la saison en atteignant les huitièmes de finale au Grand Prix à Aberdeen, ainsi qu'au championnat du Royaume-Uni à York. Il atteint également les quarts de finale au Masters et à la coupe de Malte. En revanche, il perd au premier tour du championnat du monde 2006. Bien que déçu, il nie alors vouloir arrêter sa carrière[31]. En , Doherty gagne le championnat d'Irlande professionnel en battant Michael Judge 9-4 en finale[32].

 
Doherty en 2011.

Déclin (depuis 2007)Modifier

A partir de 2007, Doherty commence à chuter au classement. Il passe de la 4e à la 18e place mondiale, en l’espace d'un an. Pire encore, il chute à la 44e position du classement, à l'issue de la saison 2008-2009. La saison suivante, il est quart de finaliste au Masters de Shanghai, et fait son retour dans le top 30 du classement. Entre 2007 et 2010, le joueur de Dublin se contente en remportant des tournois non classés ; le championnat d'Irlande[33], le Pot Black, en battant Shaun Murphy en finale[34] et le Classique d'Irlande[35].

En 2011, alors redescendu au 29e rang mondial, Doherty parvient à se hisser en demi-finale de l'Open d'Australie après des victoires sur Stephen Maguire, Liang Wenbo et Mark Selby. Il s'incline finalement contre Mark Williams (6-2)[36]. Deux ans plus tard, il est quart de finaliste à l'Open du pays de Galles[37]. Lors du championnat du monde 2014, il bat Stuart Bingham[38], avant de perdre contre Alan McManus[39] et de continuer à descendre au classement.

En 2017, alors retombé hors du top 64, il parvient à atteindre une nouvelle demi-finale sur un tournoi classé, lors du Masters de Riga. Il s'incline à cette occasion contre Stephen Maguire dans la manche décisive (5-4).

En septembre 2020, Doherty reçoit une invitation pour continuer d'évoluer sur le circuit principal, lui qui ne devait plus avoir sa place en raison de sa sortie du top 64 du classement mondial. Il s'inscrit alors au championnat de la ligue, nouveau tournoi classé de la saison 2020-2021. Il se sort d'abord de la première étape, après avoir notamment dominé Neil Robertson et Andrew Higginson. Il ne s'arrête pas là, et parvient ensuite à se qualifier pour la phase finale, après avoir évolué dans le groupe de Thepchaiya Un-Nooh et Xiao Guodong. En phase finale, il domine son vieux rival John Higgins (3-0) et rate de peu une qualification pour une première finale classée depuis 2006. En effet, dans son match qui l'oppose à Joe Perry, Doherty doit l'emporter pour pouvoir se qualifier pour la finale puisqu'il a réalisé un meilleur break que l'autre prétendant ; Kyren Wilson. Après deux premières manches très convaincantes, l'ancien champion du monde semble rattrapé par l'enjeu et finit par céder.

 
Ken Doherty (2011).

Style de jeuModifier

Doherty a un jeu très tactique. Il ne donne pas toujours l'impression de marquer assez de points, bien qu'il soit également capable de réaliser de grands breaks[40]. C'est de cette façon prudente de jouer qu'est venu son surnom de « Krafty Ken » (« Ken le rusé »). Les commentateurs de la BBC ont suggéré qu'il est globalement le meilleur joueur de sa génération sans pour autant être le meilleur dans un aspect particulier du jeu. Dennis Taylor a également qualifié Ken Doherty du meilleur escapologiste qu'il ait jamais vu.

En 2000, durant la finale du Masters contre Matthew Stevens, il a failli réaliser un break maximum mais a raté la dernière boule noire, pourtant sur son point. Ce seul empochage lui aurait valu une voiture de sport d'une valeur de 80 000 £. Il a tout de même remporté le prix du plus grand break de la compétition, d'une valeur de 19 000 £.

Durant sa carrière, il a réalisé 346 centuries. C'est seulement en 2012 qu'il réalise son premier break maximum en compétition, lors du Classique Paul Hunter contre le qualifié allemand Julian Treiber[41].

Vie privéeModifier

Ken Doherty habite à Ranelagh, Dublin, et est marié à Sarah, d'origine australienne[42].

En 2002, il a failli perdre la vue dans un accident dans sa salle de bain : en glissant, il s'est cogné à une pièce décorative, qui a manqué de peu son œil gauche. Cependant, la cicatrice caractéristique qu'il porte à la joue droite date d'une autre époque : quand il avait 7 ans, il est tombé du toit d'un hangar dans une poubelle métallique[3].

Son cousin Shane Doherty habite à Londres, et est également présent sur le circuit professionnel.

Doherty s'occupe occasionnellement de la couverture télévisée des matchs de snooker dans l'équipe de la BBC, à l'instar de Steve Davis et John Parrott. Il est également fan de Manchester United au point qu'après sa victoire au championnat du monde, il a exhibé son trophée dans le stade Old Trafford devant 55 000 spectateurs.

En , Doherty a fait une apparition dans l'émission Anonymous de la RTE, déguisé en prêtre. Il feignait d'apprendre le snooker, sur les conseils d'Alex Higgins. Ce dernier a d'abord été dupé par le déguisement de Doherty et par son jeu de débutant. Cependant, quand « Fr Donoghue » a commencé à vider la table, Higgins a deviné la supercherie et découvert Doherty. Le déguisement de Doherty a également dupé sa mère et son épouse.

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 6 11
Tournois classés mineurs 0 1
Tournois non classés 17 13
Tournois en équipes 0 2
Tournois pro-am 6 6
Tournois alternatifs 1 0
Tournée mondiale senior 1 2
Tournois amateurs 4 1
Gras Tournois de la triple couronne[43]
 
Doherty, à la table en 2012.

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1987 Championnat d'Irlande professionnel   Carlow   Richard Nolan 8-7
1987-1988 Open Pontins (printemps)   Prestatyn   Colin Morton 7-5
1989 Championnat d'Irlande professionnel (2)   Carlow   Anthony O'Connor 8-5
1989 Championnat du monde amateur des moins de 21 ans   Reykjavik   Jason Ferguson 11-5
1989 Championnat du monde amateur   Singapour   Jonathan Birch 11-2
1991-1992 Championnat Benson & Hedges   Prestatyn   Darren Morgan 9-3
1992-1993 Championnat d'Irlande professionnel   Cork   Stephen Murphy 9-2
1992-1993 Open du pays de Galles   Newport   Alan McManus 9-7 Tableau
1992-1993 Tournoi professionnel Pontins   Prestatyn   Darren Morgan 9-3
1993-1994 Masters d'Écosse   Motherwell   Alan McManus 10-9
1993-1994 Tournoi professionnel Pontins (2)   Prestatyn   Nigel Bond 9-5
1994-1995 Masters d'Écosse (2)   Motherwell   Stephen Hendry 9-7
1995-1996 Ligue européenne   Angleterre   Steve Davis 10-5
1995-1996 Tournoi professionnel Pontins (3)   Prestatyn   Nigel Bond 9-7
1995-1996 Open Pontins (printemps) (2)   Prestatyn   Darren Morgan 7-3
1996-1997 Open Pontins (printemps) (3)   Prestatyn   Paul Bunyard 7-6
1996-1997 Championnat du monde   Sheffield   Stephen Hendry 18-12 Tableau
1997-1998 Grand Prix de Malte   Marsaskala   John Higgins 7-5
1997-1998 Première ligue (2)   Angleterre   Jimmy White 10-2
1997-1998 Masters d'Irlande   Kill   Ronnie O'Sullivan Disqualification
1999-2000 Grand Prix de Malte   La Valette   Mark Williams 9-3 Tableau
2000-2001 Open du pays de Galles (2)   Newport   Paul Hunter 9-2 Tableau
2000-2001 Masters de Thaïlande   Bangkok   Stephen Hendry 9-3 Tableau
2003 Mémorial de Liam O'Connor   Killarney   Ian McCulloch 6-2
2003 Trophée mémorial de Barry McNamee   Dungannon   Joe Swail 6-5
2003-2004 Masters eurasiatique - Étape 2   Bangkok   Marco Fu 5-2
2005-2006 Coupe de Malte   La Valette   John Higgins 9-8 Tableau
2006-2007 Championnat d'Irlande professionnel (2)   Dublin   Michael Judge 9-4
2006-2007 Série mondiale Pontins - Étape finale   Prestatyn   Ricky Walden 4-2
2007-2008 Championnat d'Irlande professionnel (3)   Dublin   Fergal O'Brien 9-2
2007-2008 Pot Black   Sheffield   Shaun Murphy 1-0
2008-2009 Classique d'Irlande   Kildare   Fergal O'Brien 5-2
2009-2010 Challenge professionnel à six billes rouges   Prestatyn   Martin Gould 6-2
2018-2019 Championnat du Royaume-Uni seniors   Hull   Igor Figueiredo 4-1 Tableau
 
Doherty au Classique Paul Hunter 2011.

Finales perduesModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1985 Championnat d'Irlande professionnel   Carlow   Gay Burns 6-11
1988-1989 Open Pontins (printemps)   Prestatyn   Peter Ebdon 4-7
1991-1992 Masters d'Irlande   Kill   Stephen Hendry 6-9
1992-1993 Grand Prix   Reading   Jimmy White 9-10 Tableau
1992-1993 Challenge Strachan - Étape 3   Sheffield   Tony Drago 7-9
1993-1994 Grand Prix (2)   Reading   Peter Ebdon 6-9 Tableau
1994-1995 Championnat du Royaume-Uni   Preston   Stephen Hendry 5-10 Tableau
1994-1995 Ligue européenne   Angleterre   Stephen Hendry 2-10
1994-1995 Tournoi professionnel Pontins   Prestatyn   Peter Ebdon 8-9
1995-1996 Open d'Allemagne   Francfort   John Higgins 3-9 Tableau
1995-1996 Open de Thaïlande   Bangkok   Alan McManus 8-9 Tableau
1996-1997 Coupe du monde   Bangkok   Écosse 7-10
1997-1998 Championnat du monde   Sheffield   John Higgins 12-18 Tableau
1998-1999 Grand Prix de Malte   Bugibba   Stephen Hendry 6-7
1998-1999 Masters   Wembley   John Higgins 8-10 Tableau
1999-2000 Masters (2)   Wembley   Matthew Stevens 8-10 Tableau
2000-2001 Coupe des nations   Reading   Écosse 2-6
2000-2001 Open d'Écosse   Aberdeen   Peter Ebdon 7-9 Tableau
2001-2002 Championnat du Royaume-Uni (2)   York   Ronnie O'Sullivan 1-10 Tableau
2001-2002 Open du pays de Galles   Cardiff   Paul Hunter 7-9 Tableau
2002-2003 Championnat du Royaume-Uni (3)   York   Mark Williams 9-10 Tableau
2002-2003 Championnat du monde (2)   Sheffield   Mark Williams 16-18 Tableau
2003-2004 Masters eurasiatique - Étape 1   Wan Chai   James Wattana 4-6
2005 Open de Suisse   Suisse   Ricky Walden 3-5
2005-2006 Championnat d'Irlande professionnel   Dublin   Joe Swail 7-9
2006 Série mondiale Pontins - Étape 1   Prestatyn   Jamie Cope 2-4
2007-2008 Classique Paul Hunter   Fürth   Barry Pinches 0-4
2007-2008 Coupe de Malte   San Giljan   Shaun Murphy 3-9
2007 Open de Suisse (2)   Suisse   Dave Harold 0-5
2008-2009 Série mondiale de snooker de Varsovie   Varsovie   Ding Junhui 4-6
2008-2009 Légendes du snooker   Glenrothes[44]   Stephen Hendry 3-5
2009-2010 Série mondiale Pontins - Finale   Prestatyn   Stuart Bingham 1-3
2011-2012 Classique d'Irlande   Kildare   Fergal O'Brien 2-5
2017-2018 Championnat du Royaume-Uni seniors   Hull   Jimmy White 2-4 Tableau
2020-2021 Championnat du monde seniors   Sheffield   Jimmy White 4-5 Tableau

RéférencesModifier

  1. (en) Ken Doherty sur le site global-snooker.com
  2. « Ken Doherty » (version du 30 septembre 2011 sur l'Internet Archive), sur www.riley-snooker-international.com
  3. a et b « THE KEN DOHERTY SITE » (version du 10 juillet 2009 sur l'Internet Archive), sur www.eva-sirch.de,
  4. « 1992 Irish Masters Result Grid », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le 6 juin 2020)
  5. (en-GB) « 1992/93 Snooker Season: Jimmy White's Night », sur SnookerHQ, (consulté le 7 mai 2020)
  6. (en) « Snooker: White able to bridge the gap », sur The Independent, (consulté le 6 juin 2020)
  7. (en) Ron Florax, « CueTracker - 1993 Grand Prix - Snooker Results & Statistics Database », sur cuetracker.net (consulté le 6 juin 2020)
  8. « 1994 UK Championship Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le 6 juin 2020)
  9. « Snooker Scene », sur web.archive.org, (consulté le 6 juin 2020)
  10. « World Championship Snooker 1998 », sur web.archive.org, (consulté le 6 juin 2020)
  11. « Snooker: WILLIAMS IS WORLD STAR; Mark Fights His Way to Snooker Title" - The Mirror (London, England), May 6, 2003 | Online Research Library: Questia Reader », sur www.questia.com (consulté le 6 juin 2020)
  12. (en-GB) « Doherty survives test », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  13. (en-GB) « Doherty through in thriller », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  14. (en-GB) « Doherty fends off Higgins », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  15. (en-GB) « Doherty wins Crucible epic », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  16. (en) « Williams wins Crucible thriller », UK Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)
  17. (en) « Snooker: O'Sullivan is beaten by bruised Doherty », sur The Independent, (consulté le 6 juin 2020)
  18. (en) Ron Florax, « CueTracker - 2011 PTC - Event 1 - Snooker Results & Statistics Database », sur cuetracker.net (consulté le 6 juin 2020)
  19. (en) Ron Florax, « CueTracker - 2000 Malta Grand Prix - Snooker Results & Statistics Database », sur cuetracker.net (consulté le 6 juin 2020)
  20. « snooker.org: Regal Welsh Open 2001 », sur www.snooker.org (consulté le 6 juin 2020)
  21. « snooker.org: Blue Eagle/Thai Airways Thailand Masters 2001 », sur www.snooker.org (consulté le 6 juin 2020)
  22. « snooker.org: Regal Scottish Open 2001 », sur www.snooker.org (consulté le 6 juin 2020)
  23. « 2002 Welsh Open Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le 6 juin 2020)
  24. (en-GB) « Ronnie claims UK hat-trick », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  25. « WWW Snooker: PowerHouse UK Championship 2002 », sur www.snooker.org (consulté le 6 juin 2020)
  26. (en) « Doherty charge sees off Pinches », UK Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)
  27. (en) « McManus beats Doherty in thriller », UK Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)
  28. (en) « Doherty wins Malta Cup final », RTE,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)
  29. (en) « Doherty fightback stuns Higgins », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)
  30. (en) « Classy Fu sends Doherty crashing », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)
  31. (en) « Doherty falls to qualifier Allen », RTE,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)
  32. « 2006 Irish Professional championship » (version du 23 octobre 2006 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk
  33. « Global Cue Sports Centre », sur web.archive.org, (consulté le 6 juin 2020)
  34. (en) « Doherty secures Pot Black title », UK Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020)
  35. « WebCite query result », sur www.webcitation.org (consulté le 6 juin 2020)
  36. « World Snooker | News | News | Williams moves into the final in Australia » (version du 26 mars 2014 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  37. (en) « Doherty reaches Wales Open quarter-finals », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  38. « Doherty wins first Crucible match since 2006 », sur ESPN.co.uk (consulté le 9 avril 2020)
  39. « World Snooker | News | News | McManus Wins Veterans Battle » (version du 27 avril 2014 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  40. « Snooker - Ding souverän - aber verpasst Maximum-Break - Yahoo! Eurosport », sur web.archive.org, (consulté le 6 juin 2020)
  41. « THE KEN DOHERTY SITE », sur web.archive.org, (consulté le 6 juin 2020)
  42. (en) « Doherty not bothered by 'sleepless nights' », RTE,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  43. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters
  44. (en) Hendry wins battle of the legends (scotsman.com)

Liens externesModifier