Ouvrir le menu principal

Mausolée

monument funéraire de grandes dimensions
Mausolée.
Vue d'artiste par le néerlandais Maarten van Heemskerck du mausolée d'Halicarnasse.

Un mausolée est un monument funéraire de grandes dimensions. Il doit son nom au satrape (gouverneur) de la province de Carie en Asie mineure, Mausole, pour qui, au IVe siècle av. J.-C., fut construit un tombeau monumental : le mausolée d'Halicarnasse, considéré comme l'une des Sept Merveilles du monde.

Le mausolée contient le corps du défunt, contrairement au cénotaphe, et est alors considéré comme son tombeau.

Les Anciens Grecs appelaient ce genre de construction architecturale thaumasia (merveilles, prodiges). Ce n'est qu'au XVe siècle que le terme mausoleum passe dans le langage courant.

Le mausolée dans le monde romainModifier

À Rome, le tombeau monumental le plus célèbre est le mausolée d'Hadrien (mort en 138), devenu le château Saint-Ange.

Le mausolée d'Auguste se dresse sur le Champ de Mars et est sans doute inspiré du mausolée d'Alexandre le Grand[1], lequel vit celui de Mausole en -334, ou du moins ne le fit pas détruire lors du siège d'Halicarnasse[2].

Dès la fin du Ier siècle de notre ère, le modèle architectural du « mausolée-temple » se répand dans les provinces de l'Empire. Leur morphologie rappelle celle des temples de tradition latine : cella, pronaos, façade principale surélevée sur un podium et précédée par un emmarchement.

Le mausolée-temple de Lanuéjols (Lozère) en est un bon exemple[3].

Mausolées célèbresModifier

Mausolées du monde antiqueModifier

Mausolées du monde moderneModifier

Mausolées du monde contemporainModifier

LittératureModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Luc Lamboley, Lexique d'histoire et de civilisation romaines, Ellipses, Paris, 1995 (ISBN 2-7298-5547-5), p. 247.
  2. Arrien, Anabase, chapitre V.
  3. Informations recueillies sur le site du mausolée de Lanuéjols.

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :