Ouvrir le menu principal

« Au fond de soi, chacun se sent et se croit immortel, même s'il sait qu'il va expirer dans un instant. On peut tout comprendre, tout admettre, tout réaliser, sauf sa mort, alors même qu'on y pense sans relâche et qu’on y est résigné. »Emil Cioran

Mort.jpg
Ignacio de Ries El Arbol de la Vida.jpg
Ce portail regroupe les articles sur la mort, l'état d'un organisme biologique ayant cessé de vivre (même si on utilise également ce terme dans un sens plus général, incluant par exemple la disparition d'une étoile, ou d'une langue ayant perdu ses derniers locuteurs, ce n'est pas l'objet de ce portail). Cet état se caractérise par une rupture définitive dans la cohérence des processus vitaux (nutrition, respiration…) nécessaires au maintien homéostatique de l'organisme considéré, ce qui distingue la mort d’une altération temporaire comme dans le cas de l'hibernation ou certaines congélations.
Lumière sur...
Un Helhest, photographie d'un dessin au crayon réalisé en 2009 et retouché sousGIMP.

Un Helhest ou Helhesten (« cheval des enfers » ou « cheval de la déesse des enfers ») est, dans le folklore du Danemark et du Schleswig, un cheval à trois jambes associé au royaume des morts, Hel, ainsi qu'à la déesse scandinave de ce royaume, qui porte également le nom de Hel. Ce cheval mentionné par Jacob Grimm dans son étude de la mythologie teutonne l'est ensuite durant tout le XIXe siècle où, selon la croyance populaire, le Helhest, cheval fantôme monté par la Mort, annonçait la maladie, les accidents et surtout les décès. Il pouvait aussi s'agir du fantôme d'un cheval enterré vivant sous les cimetières suivant une ancienne tradition, afin qu'il revienne guider les morts comme psychopompe. La légende veut que toute personne qui voie le Helhest soit sur le point de fermer les yeux et de s'en aller, et c'est la vision du cheval ou le fait d'entendre ses pas qui s'avérait mortelle, le son des pas du Helhest sur ses trois jambes étant clairement identifiable.

Image sélectionnée

Jacques-Louis David- Andromache Mourning Hector.JPG

La Douleur d'Andromaque

Tableau peint par Jacques-Louis David en 1783, inspiré d'un épisode de l'Iliade et représentant Andromaque pleurant sur le corps d'Hector.

Le saviez-vous ?
Ressources
Sur les autres projets Wikimedia
Lien vers Wikimedia Commons

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Images


Lien vers Wiktionnaire

Wiktionnaire
(Dictionnaire universel)
Lexique sur la mort

Lien vers Wikiversité

Wikiversité
(Ressources pédagogiques)
Université

Lien vers Wikilivres

Wikilivres
(Textes et manuels)
Livre

Lien vers Wikisource

Wikisource
(Bibliothèque universelle)
Documents

Lien vers Wikiquote

Wikiquote
(Recueil de citations)
Mort

Lien vers Wikinews

Wikinews
(Actualités)
Nouvelles