Mazar (mausolée)

Un mazār (en arabe:مَزَار), ou mzar au Maghreb, désigne une construction édifiée généralement sur le lieu de sépulture d'un saint ou d'un chef religieux dans le monde arabo-musulman. On parle également de dharīh ou darīh. Les textes médiévaux parlent aussi de maqām ou de mašhad.

Le mazar peut être un lieu de pèlerinage pour demander la bénédiction et l'intercession du saint.

Différences sémantiques entre les termesModifier

  • Mazār ou mzar (مَزَار) (lieu que l'on visite) est lié au mot ziyāra (زياره) qui signifie « visite » ou plutôt, dans ce contexte, « visite pieuse ». Le terme mazar désigne à la fois le lieu et le moment de la visite. Ce mot arabe a été emprunté par le persan et l'ourdou.
  • Dharīh ou darīh (ضَريح) désigne à l'origine la cavité qui se trouve milieu de la tombe, mais ce terme peut aussi signifier la tombe elle-même.
  • Maqām (مَقَام) renvoie à un lieu lié à un saint. Cela peut être son lieu d'enterrement, de résidence, de prière ou d'un épisode de sa vie. Le monument construit en ce lieu en l'honneur de ce personnage devient ensuite un mazar, un lieu de visite pieuse.
  • Mashhad (مَشهد) signifie généralement la structure qui porte la tombe, mais aussi le lieu de la visite.
  • Wali ou Weli (ولي) est le terme utilisé en Palestine et dans la littérature savante occidentale ancienne. Il désigne le titre de saint (walîy) de ces personnages.

Types de mazarModifier

Ces constructions peuvent être de tailles diverses. Ainsi, le terme de mazar renvoie généralement à des mausolées ou des sanctuaires monumentaux en Asie. Alors qu'au Maghreb, le terme mzar ou darih peut également renvoyer à des constructions modestes surmontées d'une coupole pour signaler la présence du tombeau d'un marabout.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier