Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bianchi.
Mauro Bianchi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (82 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Fratrie

Mauro Bianchi, né le (82 ans) à Milan, est un ancien pilote automobile italien naturalisé Français, ayant accompli sa carrière sportive sous licence Belge. Il est le frère cadet de Lucien Bianchi, décédé lors des essais préliminaires des 24 Heures du Mans 1969.

Son petit-fils Jules Bianchi, né en 1989, lui aussi pilote automobile de Formule 1 depuis 2013 au sein de l'écurie Marussia F1 Team , décède le 17 juillet 2015 des suites d'un accident survenu en Grand Prix de Formule 1.

BiographieModifier

Arrivée en BelgiqueModifier

Originaire de Milan, la famille Bianchi quitta l'Italie en 1950 car le père de Lucien et Mauro travaillait comme mécanicien pour le pilote belge Johnny Claes. Ce dernier permit à Lucien d'effectuer ses premières armes en sport automobile.

L'Écurie Nationale BelgeModifier

Suivant les traces de son grand frère, Mauro aborda la compétition pour le compte de l'Écurie Nationale Belge : Formule 2 en 1960 sur une Cooper-Climax, puis une épreuve de Formule 1 hors championnat du monde l'année suivante (le Grand Prix de Modène) sur Emeryson-Maserati ; il ne parvint cependant pas à se qualifier.

AbarthModifier

Mauro devint pilote officiel Abarth en 1962 et 1963. Il put dès lors étoffer son palmarès dans les épreuves d'endurance:
-5e des 3 Heures de Sebring 1962
-9e des 1 000 kilomètres de Paris et 1er des moins de 2l. (avec Hans Herrmann) 1962
-2e des 3 Heures de Sebring 1963
-2e de la course de côte de Consuma (it) 1963
-3e de la course de côte de Rossfeld 1963
-1er à Aspern (épreuve réservée aux GT de 1,3l.) 1963
-2e au Grand Prix de Zolder 1963
-10e du Trophée d'Auvergne et 1er des 1l. 1963
-2e de la Coppa Inter-Europa (épreuve réservée aux GT2) 1963

AlpineModifier

Mauro Bianchi rejoignit la jeune équipe Alpine-Renault en 1964. Il se partagea dès lors entre plusieurs catégories : Formule 3, Formule 2 et endurance.

Associé à Patrick Depailler lors des 24 Heures du Mans 1968, il fut victime d'un très grave accident en perdant le contrôle de sa voiture peu avant les esses du Tertre Rouge.

SuiteModifier

L'accident mortel de son frère au Mans en 1969 marqua la fin de sa carrière sportive.

Il fut par la suite le créateur de la suspension contractive et pilote d'essai pour la marque Venturi.

RésultatsModifier

Formule 3Modifier

Il obtint d'excellents résultats dans ces épreuves:
-1964 : vainqueur du Prix de Paris, 5e à Rouen, 2e à Reims, 4e à Clermont-Ferrand et à Zolder
-1965 : 2e à Pau, 5e à Monaco, 6e au Grand Prix des Frontières, 3e au Trophée d'Auvergne, 5e à Reims, 3e à Nevers et Cognac, 6e à Zolder, 3e de la Coupe de Paris et à Albi
-1966 : 6e de la Temporada Argentina, 2e à Magny-Cours, 1er à Wunstorf, 6e au Mans, 5e de la Coupe du Salon, 1er du Grand Prix de Macao
-1967 : 4e du Challenge Raymond Sommer

Formule 2Modifier

L'Alpine ne put malheureusement jamais rivaliser avec les monoplaces britanniques ou les Matra.
-1964 : 5e à Pau, 6e à Vienne (18e au classement des Trophées de France)

EnduranceModifier

Formule 1Modifier

Il aurait dû courir le Grand Prix automobile de France 1968 avec l'Alpine-Renault A350 dont l'engagement avait été fait, mais Renault mit son veto à l'utilisation du moteur V8 Gordini, par un télégramme parvenu le mardi précédant le Grand Prix.

AutresModifier

Mauro courut également parfois en rallye (2e au Critérium des Cévennes 1964, 2e au Tour de Corse 1965 sur A110, vainqueur la même année du rallye Deux Catalognes sur A110[1], vainqueur du Rallye du Touquet), ou dans les épreuves de Tourisme (3e à Zolder en 1965 sur Abarth) et de Grand Tourisme (3e du Grand Prix de Madrid en 1967 sur Alpine A210).

Résultats aux 24 heures du MansModifier

Année Voiture Équipe Équipier Résultat
1964 Alpine M64 Société des Automobiles Alpine Jean Vinatier Non classé
1966 Alpine A210 Société des Automobiles Alpine Jean Vinatier 13e
1967 Alpine A210 Société des Automobiles Alpine Jean Vinatier 13e
1968 Alpine A220 Écurie Savin-Calberson Patrick Depailler Abandon

Dans les arts et la culture populaireModifier

  • Mauro et son frère Lucien ont été les premiers vrais pilotes à apparaître dans la BD Michel Vaillant dans le Tome 5, Le 13 est au départ.
  • Mauro a également beaucoup participé à la série télévisée Michel Vaillant avec le pilote et acteur Henri Grandsire lorsqu'il était dans l'écurie Alpine-Renault car c'étaient ces voitures qui étaient les Vaillantes dans la série.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier