Ouvrir le menu principal

Lahti

ville finlandaise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lahti (homonymie).

Lahti
Blason de Lahti
Héraldique
Lahti
La rue Aleksanterinkatu
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Päijät-Häme
Maire Jyrki Myllyvirta
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 120 002 hab.[1] (31.12.2018)
Densité 232 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 58′ 55″ nord, 25° 39′ 32″ est
Altitude Min. 81 m
Max. 170 m
Superficie 51 764 ha = 517,64 km2 [2]
· dont terre 459,48 km2 (88,76 %)
· dont eau 58,16 km2 (11,24 %)
Rang superficie (218e / 336)
Rang population (8e / 336)
Histoire
Province historique Häme
Province Finlande méridionale
Fondation 1878
Droits de Cité depuis 1905
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Lahti

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Lahti
Liens
Site web http://www.lahti.fi

Lahti (Lahtis en suédois) est une ville et capitale de la région Päijät-Häme en Finlande comptant 120 002 habitants () située au bord du lac Vesijärvi[1].

GéographieModifier

Elle est la capitale de la région du Päijät-Häme. À l'origine une partie de la commune de Hollola, la ville a cependant grandi beaucoup plus que sa voisine. La ville est très vallonnée, elle est en effet traversée par la partie centrale et la plus élevée du Salpausselkä (moraine vestige de la dernière ère glaciaire).

Lahti est aussi un important nœud ferroviaire (le symbole de la ville est une roue de train en feu) et le site de deux énormes antennes radio, l'une d'elles ayant été utilisée pour les transmissions en grandes ondes de la radio finlandaise. De nos jours, l'ancien bâtiment de transmission abrite un musée.

Politique et administrationModifier

Administration localeModifier

Article détaillé : Subdivisions de Lahti.

Élections législatives finlandaises de 2019Modifier

Les résultats des élections législatives finlandaises de 2019 sont pour Lahti[3]

Parti Voix %
Parti social-démocrate de Finlande (SDP) 16 479 25,2
Vrais Finlandais (PS) 13 754 21,0
Parti de la coalition nationale (Kok) 13 093 20,0
Parti du centre (Kesk) 4 240 6,5
Ligue verte (Vihr) 6 526 10,0
Alliance de gauche (Vas) 4 502 6,9
Chrétiens-démocrates (KD) 3 959 6,1
Mouvement maintenant (LN) 951 1,5
Mouvement Sept Étoiles 255 0,4
Parti pirate 390 0,6
Réforme bleue (SIN) 230 0,4
Autres partis
Votes rejetés 415 0,6
Total 65 783 100

PopulationModifier

DémographieModifier

 
Vue du centre de Lahti.

La démographie de Lahti a évolué comme suit[4],[5] :

1878 1905 1910 1915 1920 1925 1930 1935 1940
2002 7795 0816 3257 2008 78110 86823 60927 878
1945 1950 1955 1960 1965 1970 1975 1980 1981
32 34544 75949 49766 80281 85988 39394 86294 76794 692
1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990
94 60394 46694 34794 44794 20593 67193 25193 13293 151
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
93 41493 78494 16094 70695 11995 50195 85496 22796 666
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
96 92197 54397 96898 25398 28198 41398 76699 308100 080
2009 2010 2011 2012 2013 2015 - - -
100 833101 558101 787102 358103 005103 882---

Langues et nationalitésModifier

En 2018, parmi les 119 951 habitants de Lahti 92,7 % (111 171) ont pour langue maternelle le finnois, 0,4 % (453) le suédois et 0,01% (14) le Sami. La part de locuteurs de langue étrangère est de 6,9 % (8 313)[6]. Parmi ces derniers 35,1 % parlent russe. Les autres langues sont l'arabe, l'estonien et le kurde[6].

Les habitants de nationalité finlandaise sont 114 542[7], les étrangers 5 409 et sans nationalité 72. Les principaux groupes de nationalité étrangère sont les russes, les estoniens et les irakiens[7].

Architecture et paysages urbainsModifier

TransportsModifier

Transports ferroviairesModifier

La voie ferrée Kerava–Lahti est inaugurée en 2006. Les trains les plus rapides relient les centre villes d'Helsinki et de Lahti en 48 minutes. Les trains locaux s'arrêtent à Mäntsälä et Orimattila. Lahti est desservi par les trains de banlieue d'Helsinki (en): les trains Z mènent à la gare centrale d'Helsinki et les trains G à la Gare de Riihimäki toutes les heures. La desserte de la gare de Kouvola est assurée toutes les trois heures en journée.

La gare de Lahti est un croisement où se rejoignent la voie ferrée Kerava–Lahti et la voie Riihimäki–Saint-Pétersbourg. Lahti est aussi le terminus des lignes Lahti–Heinola (fi) et Lahti–Loviisa (fi). Tous les trains entre Helsinki et l'Est de la Finlande et ceux de la liaison HelsinkiSaint-PétersbourgMoscou s'arrêtent à Lahti.

Transports par busModifier

La ville est desservie par une vingtaine de lignes de bus locaux. Le transport dans la région du Päijät-Häme est organisé par l'organisme régional de transport nommé Lahden seudun liikenne (fi) (LSL)[8]. Les liaisons sont assurées par les compagnies privées Koiviston Auto Oy, Lehtimäki Liikenne Oy, Järvisen Liikenne Oy, Bus Travel Oy Reissu Ruoti et Samuli Haarasilta. Les bus de LSL relient les quartiers urbains toutes les 10–20 minutes et la plupart des municipalités voisines tous les 30–60 minutes.

La circulation des bus locaux est centrée sur la place du marché de Lahti. Les arrêts de la rue Aleksanterinkatu sont ceux des bus conduisant au nord et au sud de la ville et ceux de la rue Vapaudenkatu mènent aux parties Est et Ouest. A partir du certains ont commencé à desservir le nouveau centre de voyage de Lahti. Le centre de voyage est multimodal et regroupe la gare ferroviaire de Lahti et la gare routière. Les bus de longue distance s'y arrêtent. [9] Presque tous les bus locaux s’arrêtent en bordure des rues Mannerheiminkatu et Vesijärvenkatu à proximité du centre de voyage.

Transports aériensModifier

 
Aérodrome de Lahti-Vesivehmaa.

Les aéroports les plus proches sont à 90 kilomètres l'Aéroport d'Helsinki-Vantaa et à 145 kilometres l'Aéroport de Lappeenranta et l'Aéroport de Tampere-Pirkkala.

En plus, à une vingtaine de kilomètres de Lahti se trouve l'aérodrome de Lahti-Vesivehmaa (fi) qui n'a pas de liaison régulière.

Transports lacustresModifier

 
Port de Vesijärvi

Lahti a trois ports sur la rive du Vesijärvi: le port de Vesijärvi (fi), le port de Teivaa (fi) et le port de Niemi (fi).

Transports routiersModifier

Lahti est desservie par la nationale 4, la nationale 12 et la route nationale 24.

Les distances par la route (en km) sont :

La ville est entourée par les communes d'Hollola, Nastola et Orimattila.

CultureModifier

ÉducationModifier

Lahti a beaucoup à offrir en termes d'éducation. On peut citer :

MusiqueModifier

La cité est aussi versée dans la culture, avec la construction il y a quelques années d'un grand centre de concerts et de congrès, le Palais Sibelius. Cette construction a divisé la population, puisqu'une grande part estimait que l'argent aurait été mieux dépensé dans les domaines de la santé et de l'éducation.

L'orchestre symphonique de Lahti, le Sinfonia Lahti, est un des plus connus de Finlande. Il se concentre sur la musique de Jean Sibelius, en raison notamment de la personnalité de son chef d'orchestre Osmo Vänskä, ardent défenseur de l'œuvre de Jean Sibelius.

ÉvénementsModifier

Du 20 au 27 juillet 2019, la ville de Lahti a accueilli le congrès mondial d'espéranto.

JumelagesModifier

La ville de Lahti est jumelée avec les villes suivantes[14] :

SportsModifier

 
Les tremplins de saut à ski

Lahti est connue pour son épreuve de Coupe du Monde de sports d'hiver (Salpausselän kisat, ou Lahti Ski Games) qui a lieu tous les ans au stade de Salpausselkä, doté de trois tremplins de saut à ski. Elle fut à sept reprises la ville-hôte des Championnats du monde de ski nordique en 1926, 1938, 1958, 1978, 1989, 2001 et enfin 2017.

La ville est également l'hôte d'un club de hockey sur glace, les Pelicans Lahti et d'un club de football, le FC Lahti. Lathi a participé à l'organisation de certaines épreuves des Jeux olympiques d'hiver de 1964, 1968, 1972. La ville a accueilli de nombreux championnats de sport d'hiver.

Nés à LahtiModifier

DiversModifier

L'astéroïde (1498) Lahti fut nommé d'après la ville par son découvreur, l'astronome Yrjö Väisälä.

GalerieModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (fi) « Ennakkoväkiluku sukupuolen mukaan alueittain 2018 », Tilastokeskus, (consulté le 3 septembre 2019)
  2. (fi) « Pinta-alat kunnittain », Maanmittauslaitos, (consulté le 3 septembre 2019)
  3. (en) « Parliamentary Elections 2019 / Results / Electoral district of Häme / Lahti, Results by party and by joint list », Ministère de la Justice, (consulté le 4 septembre 2019)
  4. (fi) « TILDA – tilastotietoa Lahdesta », Ville de lahti (consulté le 30 septembre 2013)
  5. (fi) « Suomen asukasluvut kuukausittain – Kunnittain aakkosjärjestyksessä », Väestörekisterikeskus, (consulté le 22 mai 2015)
  6. a et b (fi) « Lahden vieraskielisissä vireä nousija Tigrinja », Ville de Lahti, (consulté le 4 septembre 2019)
  7. a et b (fi) « Väestö 31.12. muuttujina Alue, Kansalaisuus, Sukupuoli, Vuosi ja Tiedot », Tilastokeskus (consulté le 4 septembre 2019)
  8. (fi) « Lahti linjakartta 02092019 alkaen », Lahden seudun liikenne (consulté le 4 septembre 2019)
  9. (fi) « AIKATAULUT JA LIPUN OSTO », Matkahuolto (consulté le 4 septembre 2019)
  10. (en) « Institute of Design and Fine Arts », Université des sciences appliquées de Lahti (consulté le 2 janvier 2013)
  11. (en) « Several applicants to an International Master’s degree programme organized by the University of Helsinki, in Lahti », Lahti University Consortium (consulté le 2 janvier 2013)
  12. (en) « TUT minor: Materials and the Environment (25 ECTS) », Lahti University Consortium (consulté le 2 janvier 2013)
  13. (en) « Lahti School of Innovation », Université technologique de Lappeenranta (consulté le 2 janvier 2013)
  14. (fi) « Ystävyyskaupungit », Ville de Lahti (consulté le 2 janvier 2013)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier