Narva

ville estonienne

Narva
Blason de Narva
Héraldique
Drapeau de Narva
Drapeau
Narva
Vue du château de Narva.
Administration
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Comté historique Viru-Est
Statut Municipalité urbaine
Maire Katri Raik
Démographie
Gentilé Narvéen, Narvéenne
Population 65 886 hab. (2009)
Densité 779 hab./km2
Géographie
Coordonnées 59° 22′ 33″ nord, 28° 11′ 46″ est
Superficie 8 454 ha = 84,54 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Estonie
Voir sur la carte topographique d'Estonie
Narva
Géolocalisation sur la carte : Estonie
Voir sur la carte administrative d'Estonie
Narva
Géolocalisation sur la carte : comté de Viru oriental
Voir sur la carte administrative du comté de Viru oriental
Narva
Liens
Site web www.narva.ee

Narva (anciennement Narwa ; prononciation en API : /ˈnɑr.ʋɑ/) est une ville estonienne située au nord-est du pays, dans la région administrative du Virumaa oriental, sur la frontière avec la Russie. Elle forme la municipalité urbaine de Narva. Le fleuve Narva traverse la ville et marque la frontière entre la Russie et l’Estonie.

La forteresse et la ville russe d'Ivangorod se dresse sur la rive russe du fleuve Narva. Fondée par le grand-duc Ivan III de Russie en 1492, elle forma pendant un temps une seule et même ville avec Narva. Désormais, la frontière russo-estonienne la sépare de la ville de Narva.

Histoire modifier

 
La forteresse de Narva et le pont vers la Russie.

Fondée par les Danois au XIIIe siècle, la forteresse, dite fort d'Hermann, et les alentours de la ville devinrent en 1345 possession de l'ordre livonien, formant depuis un siècle une province de l'ordre Teutonique. Conquise momentanément par les Russes en 1555, Narva fut dominée par les Suédois de 1581 jusqu'en 1704. Elle se trouvait alors à la frontière de l'Empire russe. Pierre le Grand tente de ravir cette place forte aux Suédois, mais perd la bataille de Narva en 1700, les Russes reprennent la ville, le [1]. La ville fait partie désormais d'un dispositif de forteresses qui vont de Cronstadt à Saint-Pétersbourg, afin de défendre la Baltique et la capitale des incursions étrangères.

La ville fait partie du gouvernement de Reval, renommé gouvernement d'Estland en 1796, et se trouve dans le district de Wesenberg (aujourd'hui Rakvere) et la région du Wierland. Le cours du XIXe siècle voit se développer dans les environs nombre de manufactures textiles, dirigées par des entrepreneurs tels que Leo Knopp, Kozma Soldatenkov (mécène dont les collections se trouvent aujourd'hui à la galerie Tretiakov et d'autres musées russes), Alexeï Khloudov, Richard Barlow, Ernst Kolbe, etc.

Narva est agitée par les ferments révolutionnaires de 1917 qui voient la chute de l'Empire, puis l'arrivée au pouvoir des Bolchéviques en , mais quelques mois plus tard Narva est occupée du au par l'armée allemande, pendant que la guerre civile commence à faire rage en Russie bolchévique. Un gouvernement pro-bolchévique intitulé Commune des travailleurs d'Estonie est mis en place par l'Armée rouge qui venait de chasser les Allemands le 27 et le . Cependant, la nouvelle république d'Estonie prend les armes, appuyée par les financements de l'Angleterre, et chasse le gouvernement de la Commune en lors de la guerre d'indépendance de l'Estonie. Narva entre alors dans la république estonienne, jusqu'au retour de l'Armée rouge le . Elle entre dans l'URSS quelques jours plus tard en août. Un an plus tard en , les troupes du Troisième Reich prennent la ville, où elles restent jusqu'en .

La ville est le théâtre d'affrontements entre troupes allemandes (50 000 hommes) et soviétiques (250 000) pendant la bataille de Narva. La campagne, qui se déroula du mois de février à , voit la victoire des Soviétiques qui prennent la ville le . Après cette défaite, Hitler ordonne la retraite de ses troupes d'Estonie, appelée alors le Reichskomissariat d'Ostland, évacuant la capitale Tallinn, mais laissant plusieurs bataillons encerclés dans la poche de Courlande. La percée soviétique qui s'ensuit engendre un mouvement d'exode massif dans toute l'Estonie à la fin de l'été 1944. Cet événement connu sous le nom Suur põgenemine (et), la Grande Fuite, voit le départ de 80 000 Estoniens fuyant une nouvelle occupation. La bataille de Narva, par son intensité, détruisit les deux villes jumelles de Narva et Ivangorod. Doté d'une vielle ville remarquable, comparable par son ancienneté à celle de Tallinn (en), il n'en reste que l'hôtel de ville, le château et le relief marqué par la présence des fortifications en étoiles construites par les Suédois au XVIIe siècle. L'aménagement urbain est représentatif des plans fonctionnalistes de l'urbanisme soviétique, le parc immobilier étant principalement composé d'immeubles construits durant la seconde moitié du XXe siècle.

Narva fait partie de la république d'Estonie en 1991 à la chute de l'URSS.

La municipalité a fait édifier une sculpture représentant un lion en 2000, à la gloire de Charles XII de Suède, vainqueur temporaire des Russes en 1700, décision qui a été mal perçue par une population désormais russophone.

La ville est de nos jours économiquement sinistrée[2].

Géographie modifier

Situation modifier

La ville de Narva s'étend sur une surface de 84,54 km2. Elle est située à l'extrémité orientale de l'Estonie, à 200 km à l'est de la capitale Tallinn et à 130 km au sud-ouest de Saint-Pétersbourg.

Climat modifier

Données climatiques à Narva 1991–2020
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −6,5 −6,8 −3,8 1 6,2 11,2 14,3 12,9 9,3 4,4 0,8 −2,5 3,4
Température moyenne (°C) −4,9 −4,7 −0,7 4,8 11 15,6 18,5 17,1 12,7 6,7 2,2 −1,3 6,4
Température maximale moyenne (°C) −3,2 −2,6 2,3 8,6 15,8 20 22,7 21,2 16,1 9 3,5 −0,1 9,5
Record de froid (°C)
date du record
−39,4
1940
−37,4
1929
−32,7
1942
−25,1
1956
−6,3
1953
−0,9
?
2,3
2019
−0,5
1980
−2,6
1928
−12,4
1988
−22,9
1992
−42,6
1978
−42,6
1978
Record de chaleur (°C)
date du record
8,9
2007
10,6
1990
16
1990
25,7
2000
31,7
2014
34,6
2021
34,5
2010
35,4
2010
29,9
1992
21
1981
12,5
1930
10,4
2015
35,4
2010
Ensoleillement (h) 29,6 60,3 123,9 178,4 274,5 284 286,7 231 133,2 76 26,8 16,5 1 718,7
Précipitations (mm) 36 28 33 32 43 62 75 89 76 72 54 47 646
Nombre de jours avec précipitations 11 8 9 8 7 9 10 11 12 13 14 12 124
Humidité relative (%) 86 84 79 72 67 73 76 79 83 84 87 87 80
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
−3,2
−6,5
36
 
 
 
−2,6
−6,8
28
 
 
 
2,3
−3,8
33
 
 
 
8,6
1
32
 
 
 
15,8
6,2
43
 
 
 
20
11,2
62
 
 
 
22,7
14,3
75
 
 
 
21,2
12,9
89
 
 
 
16,1
9,3
76
 
 
 
9
4,4
72
 
 
 
3,5
0,8
54
 
 
 
−0,1
−2,5
47
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm


Démographie modifier

Narva compte, dans le recensement du , 67 497 habitants soit 810,5 hab./km2. Au , la ville comptait 65 886 habitants,ce qui en faisait la troisième plus grande ville du pays.

Évolution démographique modifier

Évolution démographique de Narva
1840 1897 1934 1959 1970
5 01916 59923 51227 63057 863
1979 1989 2001 2006 2012
72 81681 35668 48366 93665 268
2018 2021 - - -
56 10353 424---

Près de 95 % de la population est russophone, la plupart étant issue de l'immigration provenant de l'URSS. La ville fut sévèrement touchée pendant la Seconde Guerre mondiale et pendant sa reconstruction, les autorités soviétiques interdirent le retour de ses habitants d'origine estonienne, ce qui bouleversa sa composition ethnique.

Après la période soviétique qui a vu la population de la ville, à cause des migrations, passer de 22 200 habitants en 1939 à 82 200 habitants en 1990, sa population décroît. La faiblesse de la natalité et l'émigration en Russie des populations d'origine russe, dont la majorité ne peut obtenir la citoyenneté estonienne, en est la cause. Cette dernière représente toutefois la majorité de la population (plus de 60 000 habitants), les Estoniens sont 2 500 habitants, les descendants d'Ukrainiens, de Biélorusses, d'Arméniens, de Tatars, de germano-baltes et de Finnois ne représentent dans l'ensemble que 7 %.

Composition ethnique modifier

La langue russe est la langue d'expression de la population de Narva et de ses environs, mais elle n'est pas reconnue par les autorités de la ville. Une école a des cours en estonien, les autres en russe. Mais la langue russe est progressivement interdite à partir de 2007 pour la scolarité des enfants d'origine russe.

Des écoles en allemand, en suédois et en russe existaient entre-les-deux-guerres pour les différentes communautés d'alors.

Composition ethnique de 1897 à 2021
Ethnie 1897 1922[17] 1934[18] 1941[19] 1959[20] 1970[21] 1979[22] 1989[22] 2000[23] 2011[24] 2021[25]
Hab. % Hab. % Hab. % Hab. % Hab. % Hab. % Hab. % Hab. % Hab. % Hab. % Hab. %
Estoniens 7313 44.0 17501 65.0 15227 64.8 13625 68.7 3114 11.3 3984 6.89 3538 4.86 3224 3.97 3331 4.85 3031 5.17 3107 5.76
Russes 7217 43.5 7927 29.5 6986 29.7 5376 27.1 - - 48205 83.3 61971 85.1 69763 85.9 58702 85.5 51434 87.7 46937 87.0
Ukrainiens 7 0.04 - - 1 0.00 - - - - 1448 2.50 2092 2.87 2626 3.23 1774 2.58 1219 2.08 1140 2.11
Biélorusses 63 0.38 - - - - - - - - 1526 2.64 1904 2.62 2182 2.69 1529 2.23 1034 1.76 833 1.54
Finnois 99 0.60 - - 211 0.90 369 1.86 - - 689 1.19 780 1.07 727 0.90 682 0.99 406 0.69 325 0.60
Juifs - - 318 1.18 188 0.80 0 0.00 - - 219 0.38 219 0.30 211 0.26 89 0.13 61 0.10 48 0.09
Lettons - - - - 65 0.28 46 0.23 - - 189 0.33 191 0.26 185 0.23 147 0.21 83 0.14 85 0.16
Allemands 1000 6.02 502 1.87 499 2.12 - - - - - - 279 0.38 251 0.31 218 0.32 141 0.24 124 0.23
Tatars - - - - 59 0.25 - - - - - - 414 0.57 479 0.59 376 0.55 271 0.46 237 0.44
Polonais - - - - 162 0.69 116 0.59 - - - - 148 0.20 159 0.20 127 0.18 95 0.16 88 0.16
Lituaniens - - - - 21 0.09 18 0.09 - - 191 0.33 200 0.27 180 0.22 141 0.21 114 0.19 125 0.23
inconnue - - 18 0.07 15 0.06 9 0.05 0 0.00 0 0.00 0 0.00 0 0.00 744 1.08 60 0.10 44 0.08
autres 900 5.42 646 2.40 78 0.33 265 1.34 24516 88.7 1412 2.44 1047 1.44 1234 1.52 820 1.19 714 1.22 862 1.60
Total 16599 100 26912 100 23512 100 19824 100 27630 100 57863 100 72783 100 81221 100 68680 100 58663 100 53955 100

Transport modifier

Transport ferroviaire modifier

La gare de Narva est située sur une ligne ferroviaire internationale entre l'Estonie et la Russie (Ligne de Tallinn à Narva). À partir de 2019, un train international quotidien de voyageurs reliait les deux pays : le train de nuit entre Moscou via Saint-Pétersbourg et Tallinn, qui s'arrête à Narva.

Quatre trains quotidiens circulent entre Narva et Tallinn - des trains modernes ont été introduits en 2016 et mettent moins de 3 heures entre les deux villes. À côté de la gare centrale se trouve une gare routière centrale, qui dispose de plusieurs liaisons nationales et internationales, y compris vers la Russie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Biélorussie. Il y a un aérodrome près de Narva (OACI:EENA).

Transport routier modifier

Narva est la plaque tournante du trafic entre l’Estonie et la Russie. La route européenne 20 (route nationale 1) et la Via Hanseatica passent par Narva. La ville est l'un des trois points de passage frontaliers internationaux de l'Estonie vers la Russie.

Transport fluvial modifier

Sport et loisirs modifier

Narva possède un club de football, le FC Narva Trans, qui joue en 1re division du championnat d'Estonie de football (Meistriliiga). La pêche au bord du fleuve est une activité prisée de nombreux habitants, que ce soit en bateau, au bord de la promenade ou en dehors de la ville et cela à quelques dizaines de mètres de la Russie. La promenade le long du fleuve Narva a été requalifiée depuis l'indépendance et dotée de plusieurs aménagements sportifs ou de loisirs, ce qui en fait un des lieux les plus prisés de la ville.

Religion modifier

 

Religion à Narva (2021)[26]

  • Orthodoxes & Vieux-croyants (56,7 %)
  • Catholiques (1,1 %)
  • Autres Chrétiens (1,7 %)
  • Autres Religions (1,0 %)
  • Sans (39,1 %)

La majorité de la population qui confesse une religion fait partie de l'Église orthodoxe d'Estonie qui est affiliée au patriarcat de Moscou (depuis son autonomie en 1945). Elle a à sa disposition plusieurs églises, dont la cathédrale de la Résurrection, construite pour la population russe orthodoxe à la fin du XIXe siècle.

La minorité d'expression estonienne dispose de l'église luthérienne Saint-Alexandre, construite à la fin du XIXe siècle.

Personnalités modifier

Jumelages et partenariats modifier

 
Jumelages et partenariats de Narva. 
Jumelages et partenariats de Narva. 
VillePaysPériode
 Bălți[27] Moldavie
district de Kirov[27] Russie
 Donetsk[28] Ukraine
 Elbląg[27] Pologne
 Gorna Oryahovitsa[27] Bulgarie
 Ivangorod[27] Russie
 Karlskoga[27] Suède
Kobuleti[27] Géorgie
 Lahti[28] Finlande
 Olaine Lettonie
 Petrozavodsk[29] Russiedepuis
Pärnu[28] Estonie
 Tchornomorsk Ukraine
Tinglev Parish (en) Danemark

Galerie modifier

Notes et références modifier

  1. Michel Heller : Histoire de la Russie et de son Empire, 2ème partie; chap.3; 2015, Éd. Tempus Perrin, (ISBN 978-2262051631)
  2. « Estonie : "Le Parti populaire conservateur EKRE est le mouton noir de la vie politique" », sur France Culture, .
  3. « Rekordid », sur Service météorologique d'Estonie (consulté le ).
  4. « Climate normals-Temperature », sur Service météorologique d'Estonie (consulté le ).
  5. « Climate normals-Precipitation », sur Service météorologique d'Estonie (consulté le ).
  6. « Climate normals-Humidity », sur Service météorologique d'Estonie (consulté le ).
  7. « Sunshine duration (hours) », sur Service météorologique d'Estonie (consulté le ).
  8. « Kliimanormid-Sademed, õhuniiskus » [archive du ], sur Service météorologique d'Estonie (consulté le ).
  9. (et) « PO0240: Population by Sex, Age and Place of Residence after the 2017 Administrative Reform » (Statistical Database), Eesti Statistika, (consulté le )
  10. (ru) « Statistitšeskija tablitsy o sostojanii gorodov Rossijskoi imperii. », Pietari, (consulté le )
  11. (ru) « Pervaja Vseobštšaja perepis naselenija Rossijskoi imperii 1897 g., Sankt-Peterburgskaja gubernija. », sur demoscope.ru, Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le )
  12. (ru) « Vsesojuznaja perepis naselenija 1959 g. (krome RSFSR) », sur demoscope.ru, Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le )
  13. (ru) « Vsesojuznaja perepis naselenija 1970 g. (krome RSFSR) », sur demoscope.ru, Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le )
  14. (ru) « Vsesojuznaja perepis naselenija 1979 g. (krome RSFSR) », sur demoscope.ru, Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le )
  15. (ru) « Vsesojuznaja perepis naselenija 1989 g. Gorodskoi. », sur demoscope.ru, Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le )
  16. (en) « Statistical Database: Population (PO0291: Population number, area and density by administrative unit or type of settlement, 1 January: Narva city », Tallinn, Statistics Estonia (consulté le )
  17. (et + fr) 1922 a. üldrahvalugemise andmed. Vihk IV, Viru maakond, Tallinn, Riigi Statistika Keskbüroo, coll. « Eesti riikline statistika », , 16–17 p. (hdl 10062/4451, lire en ligne)
  18. (et) Rahvastiku koostis ja korteriolud. 1.III 1934 rahvaloenduse andmed. Vihk II, Tallinn, Riigi Statistika Keskbüroo, , 47–53 p. (hdl 10062/4439, lire en ligne)
  19. (de + et) Eesti Statistika : kuukiri 1942-03/04, Tallinn, Riigi Statistika Keskbüroo, , 66–67 p. (lire en ligne)
  20. (et + en) Kalev Katus, Allan Puur et Asta Põldma, Rahvastiku ühtlusarvutatud sündmus- ja loendusstatistika: Ida-Virumaa 1965-1990, Tallinn, Eesti Kõrgkoolidevaheline Demouuringute Keskus, coll. « Sari C », , 31–32 p. (ISBN 9985-820-66-5, lire en ligne)
  21. (ru) Население районов, городов и поселков городского типа Эстонской ССР : по данным Всесоюзной переписи населения на 15 января 1970 года, Tallinn, Eesti NSV Statistika Keskvalitsus,‎ (lire en ligne), p. 75
  22. a et b Eesti Vabariigi maakondade, linnade ja alevite rahvastik: 1989. a. rahvaloenduse andmed: statistikakogumik. 1. osa: Rahvaarv rahvuse, perekonnaseisu, hariduse ja elatusallikate järgi, Tallinn, Statistikaamet, , 27, 32 (ISBN 978-9949-71-932-7, lire en ligne)
  23. (et) « RL222: RAHVASTIK ELUKOHA JA RAHVUSE JÄRGI », sur Estonian Statistical Database
  24. (et) « RL0429: RAHVASTIK RAHVUSE, SOO, VANUSERÜHMA JA ELUKOHA JÄRGI, 31. DETSEMBER 2011 », sur Estonian Statistical Database
  25. (et) « RL21429: RAHVASTIK RAHVUSE, SOO, VANUSERÜHMA JA ELUKOHA (HALDUSÜKSUS) JÄRGI, 31. DETSEMBER 2021 », sur Estonian Statistical Database
  26. (en) « RL21452: AT LEAST 15-YEAR-OLD PERSONS BY RELIGION AND PLACE OF RESIDENCE (ADMINISTRATIVE UNIT), 31 DECEMBER 2021 »
  27. a b c d e f et g « Города - побратимы и партнеры », Narva (consulté le )
  28. a b et c « Города - побратимы и партнеры », Narva (consulté le )
  29. « http://www.petrozavodsk-mo.ru/en/self/relations/view.htm?id=10500399@cmsArticle »

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

Liens externes modifier