Hämeenlinna

ville du Kanta-Häme en Finlande

Hämeenlinna, ou Tavastehus en suédois, ville du sud de la Finlande, est la capitale de la province de Finlande méridionale et de la région du Kanta-Häme. C'est la ville natale du compositeur Jean Sibelius.

Hämeenlinna
Blason de Hämeenlinna
Héraldique
Hämeenlinna
La place du marché et l'église.
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Kanta-Häme
Maire Tapani Hellstén
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 67 713 hab.[1] (30.6.2020)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 59′ 46″ nord, 24° 27′ 51″ est
Altitude Min. 79 m
Max. 150 m
Superficie 203 155 ha = 2 031,55 km2 [2]
· dont terre 1 785,76 km2 (87,9 %)
· dont eau 245,79 km2 (12,1 %)
Rang superficie (42e / 336)
Rang population (14e / 336)
Histoire
Province historique Häme
Province Finlande méridionale
Fondation 1639
Droits de Cité depuis 1639
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Hämeenlinna
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Hämeenlinna
Liens
Site web http://www.hameenlinna.fi
Carte interactive d'Hämeenlinna

Les municipalités d'Hauho, Kalvola, Lammi, Renko et Tuulos ont fusionné avec Hämeenlinna le .

GéographieModifier

Elle est située sur les bords du lac Vanajavesi, au sud de la région des lacs.

La municipalité d'Hämeenlinna compte 339 lacs dont les plus étendus sont Vanajavesi, Kukkia et Kuohijärvi[3].

Une ligne d'eskers orientée Nord-ouest-Sud-est traverse la zone urbaine, dont les eskers Ahvenistonharju et Hattelmalanharju. Le territoire d'Hämeenlinna est vallonné; le centre de Hämeenlinna et, par exemple, les quartiers de Myllymäki et d'Hätilä sont situés au sommet de collines.

La commune est bordée par Akaa, Asikkala, Hattula, Hausjärvi, Hollola, Janakkala, Kärkölä, Loppi, Padasjoki, Pälkäne, Tammela, Urjala ja Valkeakoski.

DémographieModifier

Depuis 1980, l'évolution démographique d'Hämeenlinna est la suivante[4],[1] :

Année 1751 1805 1860 1900 1930 1964 1982
population 649 1 689 2 915 5 357 8 500 29 555 41 986
Année 1996 2011 2015 2020
population 44 891 66 829 68 001 67 713

Au , les habitants de la municipalité d'Hämeenlinna sont répartis comme suit[5] :

# Conurbation Population
(31.12.2017)
Carte des conurbations
1 Hämeenlinna 49 922  
2 Lammi 2 824
3 Iittala 2 345
4 Renko 1 173
5 Hauho 1 159
6 Eteläinen 608
7 Syrjäntaka 531

HistoireModifier

 
Hämeenlinna dans les années 1850.
 
Le château du Häme

Hämeenlinna s'est développée en tant que zone habitée dès les temps préhistoriques au bord du lac Vanajavesi. Près du centre-ville, la péninsule de Varikonniemi est un endroit archéologique significatif mais controversé. Selon certains chercheurs l'endroit dit ville de Vana était un lieu d'habitation de l'âge du fer et du Moyen Âge.

À proximité de la ville on trouve des collines fortifiées dont les plus connues sont celles d'Aulanko et de Hakoinen.

La construction du château du Häme commence, après la croisade au Häme (fi) de Birger Jarl, au début du XIVe siècle sur l’actuelle péninsule de Linnanniemi. La zone au nord du château commence alors à se peupler. Le village de Hämeenlinna est la première ville intérieure de Finlande à recevoir de Per Brahe ses droits de cité en janvier 1639 après que le roi de Suède l'eut déplacée d'un kilomètre au sud, sur la colline où la ville est actuellement située.

En 1777, Gustave III décide de déplacer la ville au sud de son emplacement actuel sur la colline Niementausta vers les terres de Saaristen Latokartano. Le premier plan d'urbanisme a été élaboré par Axel Magnus von Arbin, et le transfert a eu lieu à partir de l'année suivante[6]. Dans la zone de la vieille ville, il y a une ancienne zone de garnison maintenant connue sous le nom de caserne du château. Gustav III a aussi fait construit l'église d'Hämeenlinna, qui est ronde comme son modèle le Panthéon romain. Cependant, l'apparence originale de l'église a changé de manière décisive au XIXe siècle lorsqu'un clocher a été ajouté à l'édifice qui a été agrandi et est devenu cruciforme[7].

Le 14 septembre 1831, un grand incendie a détruit environ les trois quarts d'Hämeenlinna, y compris le palais du gouvernement du comté et le bâtiment de l'école. Cependant, l'église et certains des îlots urbains derrière l'église ont été épargnés. La ville a été reconstruite sur la base d'un nouveau plan d'urbanisme élaboré par Carl Ludvig Engel. Hämeenlinna est alors devenue une ville de style Empire, dont son architecture garde aujourd'hui des fragments.

Durant la Guerre civile finlandaise de 1918, Hämeenlinna est initialement dans une région gouvernée par les gardes rouges, mais la garde blanche reprendrat la ville avec l'aide des Allemands lors de la conquête d'Hämeenlinna (fi) du 26 avril 1918. Après la guerre, le camp de prisonniers d'Hämeenlinna est mis en place dans la zone de la caserne de Poltinaho pour y emprisonner les gardes rouges.

Parmi les compétitions des jeux olympiques d'été de 1952, un pentathlon moderne a eu lieu à Hämeenlinna sur le terrain de sport de Kauriala et à la piscine couverte d' Ahvenisto. La rocade de la route nationale 3 contournant le centre-ville est l'un des premiers tronçons autoroutiers de Finlande et a été achevé en 1965. Dans les années 1960 et 1970, le paysage urbain a considérablement changé à mesure que de nouvelles constructions ont été construites dans le centre ville.

AdministrationModifier

SubdivisionsModifier

Conseil municipalModifier

Les conseillers municipaux sont répartis comme suit:

Parti Sièges
2021–2025
Parti social-démocrate de Finlande 14
Parti de la Coalition nationale 14
Alliance de gauche 2
Vrais Finlandais 10
Ligue verte 5
Chrétiens-démocrates 2
Parti du centre 4
Parti populaire suédois de Finlande 0
Sources: [8]

ÉconomieModifier

Principales entreprisesModifier

En 2021, les principales entreprises d'Hämeenlinna par chiffre d'affaires sont[9] :

Société C.A.
Ssab Europe Oy 2000 M
Kamux Suomi Oy 491 M
Huhtamaki Foodservice Nordic Oy 69 M
Hämeenlinnan Osuusmeijeri 62 M
Hämeen ammattikorkeakoulu Oy 54 M
Canpack Finland Oy 53 M
Heimon Kala Oy Hämeenlinna 47 M
Paccor Finland Oy 46 M
Kanta-Hämeen Tuoretuote Oy 39 M
Sarastia Rekry Oy 38 M

EmployeursModifier

En 2021, ses plus importants employeurs sont[9]:

Employeur Employés
Ssab Europe Oy 4219
Sarastia Rekry Oy 805
Hämeen ammattikorkeakoulu Oy 668
Kamux Suomi Oy 416
Huhtamaki Foodservice Nordic Oy 263
Paccor Finland Oy 193
Vitabalans Oy 162
Canpack Finland Oy 143
Constex Oy 111
NHKdairy Oy 97

Lieux et monumentsModifier

La ville compte deux sites touristiques majeurs. Le premier est son château du Häme médiéval, forteresse de brique datant du XIIIe siècle. L'autre est le parc naturel d'Aulanko, parc d'un manoir du XIXe siècle et sa tour panoramique. Les alentours du parc sont bordés par un hôtel balnéaire et des terrains de golf.

Au centre-ville, se trouvent la place du marché et la rue Raatihuoneenkatu.

MonumentsModifier

Les monuments historiques les plus connus d'Hämeenlinna sont la mairie d'Hämeenlinna, le manoir de Vanaja, le château d'Hakoinen, le lycée d'Hämeenlinna, la gare ferroviaire d'Hämeenlinna, la résidence du gouverneur, le théâtre d'Hämeenlinna, la Verkatehdas, le manoir de Perttula et le manoir d'Hahkiala.

ÉglisesModifier

Les églises principales d'Hämeenlinna sont l'église d'Hämeenlinna, l'église de Vanaja, l'église de Tuulos, l'église de Lammi, l'église de Kalvola, église de Renko et l'église de Hauho.

MuséesModifier

 
Le musée de la prison.

Le musée d'art d'Hämeenlinna, fonctionne dans des locaux construits sur d'anciens entrepôts de la Couronne en relation avec la Verkatehdas. Parmi les autres musées d'Hämeenlinna citons le musée Skogster, la Maison natale de Jean Sibelius ou le musée Militaria.

Espaces naturelsModifier

 
Piscine d'Ahvenisto

Les espaces naturels les plus fréquentés sont le parc naturel d'Ahvenisto, la forêt d'Aulanko, le parc municipal d'Hämeenlinna, le parc du château d'Hämeenlinna, l'esker Hattelmalanharju, la zone d'Evo et le lac Katumajärvi.

Le long de la rue Uhrikivenkatu, dans le quartier de Kauriala, se trouvait une pierre sacrificielle (fi), qui a été transférée dans un parc voisin en 2010. Il y a aussi d'anciennes pierres sacrificielles, entre autres, dans le parc de Sibelius, à Hauho et à Lammi[10].

Le parc national urbain d'Hämeenlinna est le premier parc naturel urbain créé en Finlande[11].

TransportsModifier

Transports routiersModifier

La ville est traversée par la route    (Helsinki-Tampere), la plus importante route interurbaine de Finlande et par la   ainsi que la  . La capitale est à 98 km et Tampere à 75 km.

La route principale 57 mène d'Hämeenlinna à Pälkäne. Auparavant, Hämeenlinna était également l'extrémité de la route principale 55 vers Porvoo et de la route principale 56 menant à Tampere via Toijala.

Dans la partie nord-est d'Hämeenlinna, passe la route nationale 12 entre Tampere et Lahti, qui rejoint la route nationale 10 dans la zone de Tuulos. Du même croisement, part la route principale 53 menant à Padasjoki. La partie sud-ouest d'Hämeenlinna est longée par la route principale 54 entre Forssa et Lahti. Hämeenlinna est traversée par la route des bœufs du Häme.

Transports ferroviairesModifier

Les gare d'Hämeenlinna et la gare d'Iittala sont bien reliée à Tampere et Helsinki. Tous les trains R la ligne Helsinki-Riihimäki-Tampere s'arretent aux deux gares. De plus, la plupart des trains InterCity et certains trains Pendolino s'arrêtent à Hämeenlinna. Les gare d'Hämeenlinna est à exactement une heure en train de la gare centrale d'Helsinki. De nombreux habitants travaillent d'ailleurs dans la capitale et commutent quotidiennement.

Transports aériensModifier

Hämeenlinna est à environ 85 kilomètres de l'aéroport de Tampere-Pirkkala, environ 95 kilomètres de l'aéroport d'Helsinki-Vantaa et environ 140 kilomètres de l'aéroport de Turku.

Transports lacustresModifier

 
Port d'Hämeenlinna.

Le lac Vanajavesi, qui traverse Hämeenlinna dans une direction nord-sud, est utilisé depuis longtemps. Pendant la saison estivale, il y a un trafic maritime régulier depuis le port d'Hämeenlinna en direction de Tampere. Dans les années 2010, des croisières à la demande ont également commencé sur un petit bateau du centre ville en direction de Turenki à Hiidenjoki.

DistancesModifier

Ci-dessous les temps de trajet et les distances entre le centre d'Hämeenlinna et certaines villes:

Nom Distance Train Bus Voiture
Tampere 75 km 41 min 60 min 46 min
Helsinki 100 km 1 h 02 min 1 h 15 min 1 h 07 min
Riihimäki 36 km 18 min 25 min 24 min
Lahti 74 km 1 h 05 min 1 h 10 min 1 h 13 min
Turku 141 km 1 h 39 min 2 h 05 min 2 h 13 min

ÉducationModifier

De nombreux finlandais célèbres ont étudié au lycée d'Hämeenlinna, comme le poète Eino Leino. Hämeenlinna regroupe de nombreux établissements d'enseignement comme l'université des sciences appliquées HAMK, l'école professionnelle Tavastia, l'institut professionnel du Häme (fi) ou la station biologique de Lammi.

Villes jumeléesModifier

Hämeenlinna est jumelée avec les villes suivantes[12]:

 
Jumelages et partenariats de Hämeenlinna. 
Jumelages et partenariats de Hämeenlinna. 
VillePaysPériode
 Bærum[13] Norvègedepuis
 Celle[13],[14] Allemagnedepuis
Frederiksberg[13] Danemarkdepuis
 Hafnarfjörður[13] Islandedepuis
 Lucques[13] Italiedepuis
 Püspökladány[13] Hongriedepuis
Tartu[15] Estoniedepuis
 Toruń[16],[13] Polognedepuis
 Tver[13] Russiedepuis
 Uppsala[17],[13] Suèdedepuis
 Weimar[13] Allemagnedepuis

PersonnalitésModifier

Parmi les personnes nées à Hämeenlinna : Uno Cygnaeus, Jean Sibelius, Armas Launis, Armas Lindgren, Larin-Kyösti, Rauni Mollberg Tauno Palo, Juha Itkonen, Olli Jalonen, Inni Siegberg. Parmi ceux qui ont fréquenté l'école à Hämeenlinna: Eino Leino, Juho Kusti Paasikivi, E. N. Setälä et Veijo Meri.

BibliographieModifier

  • (fi) Ailio, Julius, Hämeenlinnan kaupungin historia, I osa: Hämeen linnan esi- ja rakennushistoria, Hämeenlinna, ville d'Hämeenlinna, (lire en ligne)
  • (fi) Lindeqvist, K. O., Hämeenlinnan kaupungin historia, II osa: Kaupungin historia Ruotsin vallan aikana, Hämeenlinna, ville d'Hämeenlinna, (lire en ligne)
  • (fi) Lindeqvist, K. O., Hämeenlinnan kaupungin historia, III osa: Hämeenlinnan kaupungin historia vuosina 1809-75, Hämeenlinna, ville d'Hämeenlinna, (lire en ligne)
  • (fi) Koskimies, Y. S., Hämeenlinnan kaupungin historia, IV osa: 1875–1944, Hämeenlinna, Karisto,
  • (fi) Teerijoki, Ilkka, Hämeenlinnan historia: ensimmäisestä maailmansodasta 2000-luvulle, Hämeenlinna, ville d'Hämeenlinna,

GalerieModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (fi) « Suomen asukasluvut kuukausittain – Kunnittain aakkosjärjestyksessä », Väestörekisterikeskus, (consulté le )
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le )
  3. (fi) « Hämeenlinna », sur jarviwiki.fi (consulté le )
  4. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980 - 2012 », Tilastokeskus, (consulté le ) (au périmètre du )
  5. (fi) « Taajama- ja haja-asutusalueväestö iän ja sukupuolen mukaan kunnittain 31.12.2017 », Tilastokeskus, (consulté le )
  6. Lindeqvist 1926
  7. (fi) « Hämeenlinnan kirkko », sur kyppi.fi, Museovirasto (consulté le )
  8. (fi) « Kuntavaalit 2021 / », sur tulospalvelu.vaalit.fi, Oikeusministeriö, (consulté le )
  9. a et b (fi) « Hämeenlinna, Suurimmat », sur finder.fi (consulté le )
  10. « Kohuttu uhrikivi muutti autoliikkeiden ahdingosta uuteen paikkaan », YLE (consulté le )
  11. (fi) « Kansallinen kaupunkipuisto », sur hameenlinna.fi, Hämeenlinnan kaupunki, (consulté le )
  12. Hämeenlinna's official website: twin towns
  13. a b c d e f g h i et j « HÄMEENLINNAN YSTÄVYYSKAUPUNGIT » (consulté le )
  14. « https://www.celle.de/Celle-entdecken/Partnerstädte/Hämeenlinna-Finnland-.php?object=tx,2727.5&ModID=7&FID=2092.176.1&NavID=2727.396&La=1 »
  15. « https://www.hameenlinna.fi/hallinto-ja-talous/tietoa-hameenlinnasta/ystavyyskaupungit/ »
  16. « https://www.torun.pl/pl/node/1696 »
  17. « https://www.uppsala.se/contentassets/a61182f2e8744c9887071e500a8f4f6b/kf-arende-36-policy-for-internationellt-arbete.pdf »