Ouvrir le menu principal

Congrès mondial d'espéranto

congrès international de travail en langue espéranto

Congrès mondial d’espéranto
Discours de fermeture solennelle du 100e congrès mondial d’espéranto, à Lille, 2015
Discours de fermeture solennelle du 100e congrès mondial d’espéranto, à Lille, 2015
Type Rencontre internationale espérantophone
Pays Drapeau de l'Espérantie Espérantie
(un pays différent chaque année)
Date de la première édition 5 août 1905
Date d'ouverture juillet
Date de clôture août (une semaine)
Fréquentation 1000 à 3000 visiteurs
Prix d'entrée environ 100 € pour la semaine
Organisateur(s) Association mondiale d'espéranto
Site web http://uea.org/kongresoj/

Le congrès mondial d’espéranto, Universala Kongreso de Esperanto ou tout simplement UK, est un congrès organisé chaque année et dont la langue de travail est l'espéranto. Selon les années, il rassemble entre 1 000 et 3 000 espérantophones, mais à plusieurs occasions, la participation a dépassé le chiffre de 4 500 congressistes.

Lors de ces rassemblements, qui ont lieu pendant une semaine dans une ville différente chaque année, les participants viennent d’environ 50 à 80 pays différents. Le premier congrès mondial d’espéranto a eu lieu en août 1905 à Boulogne-sur-Mer et le centième a eu lieu en juillet 2015 à Lille.

L'organisation est assurée par un comité local d'organisation sous la direction et avec le soutien logistique de l’Association mondiale d'espéranto.

Sommaire

GénéralitésModifier

 
Affiche pour le 9e congrès mondial d’espéranto à Berne, en 1913.

L’Association mondiale d’espéranto organise ce congrès chaque année dans un pays différent en prêtant attention à respecter la distribution géographique et les forces d’organisation du mouvement espérantophone.

Le président de l’association décide du lieu de rassemblement, mais le directeur général joue également un rôle important en signant les documents nécessaires. Le travail annuel relatif au congrès est réalisé par le secrétariat permanent du congrès, à Rotterdam.

Des caisses spéciales reçoivent des dons de congressistes et d’autres espérantophones. Ces dons, qui parviennent au siège social de l’association avant l’été, sont reconnus dans le livre du congrès. En 2001, les caisses ont été réparties pour des causes en faveur d’aveugles, d’enfants, du tiers-monde et pour d’autres organisations.

Chaque année, les adhésions aux congrès sont à déposer avant le 15 juillet de l’année[1]. Cette adhésion est gratuite pour les personnes de moins de 19 ans et une réduction est appliquée pour les participants entre 19 et 30 ans[2].

Programme des congrèsModifier

Bien que le programme varie d’année en année, il existe des phases traditionnelles qui ont été conservées même depuis le premier ou le deuxième congrès. Tous les participants reçoivent le « livre du congrès » qui présente en détail le programme de la semaine.

CérémoniesModifier

 
La passation traditionnelle de drapeau lors du 88e congrès en 2003.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture sont celles qui sont le plus suivies par les participants. Le début et la fin officiels des congrès sont habituellement marqués d’un coup de marteau par le président de l’Association. Ces deux cérémonies sont organisées de manière assez fixes et ont été parfois comparées à des liturgies de cérémonies religieuses[réf. nécessaire].

Traditionnellement, la cérémonie d’ouverture contient entre autres :

  • un discours de bienvenue de la part du président de l'association mondiale d’espéranto ;
  • des discours de bienvenue du président du comité local d’organisation du congrès et d’autres membres honoraires ;
  • un discours festif ou bien du président ou d’autres espérantistes, mais dans ce cas le plus souvent éminents ;
  • des saluts de la part de représentants des pays d’origine des participants.

La Espero, l’hymne de l’espéranto, est aussi chanté régulièrement lors des congrès.

Depuis le 100e congrès mondial qui s’est tenu à Lille en 2015, ces deux cérémonies sont diffusées en direct sur YouTube par le comité local d’organisation.

Thèmes abordésModifier

 
Présentation consacrée à l’édition de la wikipédia espérantophone lors du 93e congrès de 2008.

Chaque congrès a un thème bien précis qui est discuté tout au long du rassemblement. Celui-ci est le fil conducteur des « séances générales », présentes lors des congrès depuis 1949. Du reste, des lectures et présentations sont données sur le pays hôte du congrès et sa culture, et quelques cours de langue. Des associations spécialisées participent également à ces séances, ainsi que le conseil d'administration de l'Association mondiale d'espéranto et son bureau. Des concours de beaux-arts et des moments de lecture sont aussi traditionnellement organisés.

Depuis 1925, l’université internationale du congrès propose des lectures sur divers thèmes à des niveaux universitaires. L’académie internationale des sciences de Saint-Marin propose des cours depuis 1995 dans le cadre de l’université d’été (Internacia Kongresa Universitato (eo)). Une conférence d’espérantologie (eo) est aussi tenue depuis 1978, ainsi qu’un moment d’instruction et d’initiation aux technologies et méthodes utiles pour transmettre des informations au mouvement espérantiste depuis 2003.

Programme culturelModifier

D’ordinaire, des excursions et présentations artistiques sont aussi organisées tous les jours du congrès, mais elles sont regroupées le mercredi. Les présentations artistiques ont habituellement lieu en soirée : pièces de théâtre, cabaret, concerts de musique. Le dimanche soir, au début du congrès, a lieu la « soirée nationale » pendant laquelle est présentée la culture du pays d’accueil.

HistoriqueModifier

 
Sortie du premier congrès à Boulogne-sur-Mer

Le premier congrès mondial d'espéranto s'est déroulé du 5 au 12 août 1905 à Boulogne-sur-Mer. Organisé par Alfred Michaux, il propose des conférences, débats, expositions, animations culturelles et une excursion en Angleterre. Preuve est faite que l'espéranto, utilisé jusqu'alors essentiellement par écrit, fonctionne parfaitement. Ludwik Lejzer Zamenhof assiste à ce premier congrès.

Son petit-fils, Louis-Christophe Zaleski-Zamenhof était présent à la rencontre amicale célébrée à Boulogne-sur-Mer à l'occasion du centenaire de cet évènement en 2005.

Les congrès se suivent ensuite chaque année sauf en 1914 et pendant la Seconde Guerre mondiale. Le congrès prévu à Paris le devait accueillir 3 739 congressistes de 50 pays. Il n'aura finalement pas lieu.

Petit congrès international des enfantsModifier

Un petit congrès international est aussi tenu chaque année pour les enfants espérantophones de 6 à 13 ans ; ils ont pour la plupart soit appris la langue dans leur famille soit dans des clubs ou des écoles qui enseignent l’espéranto. Ce petit congrès a lieu pendant la même semaine que le congrès mondial de l’année en cours, dans un endroit proche du lieu de rassemblement. Le premier petit congrès international a eu lieu en 1951 à Munich, à l’initiative du Dr Sigfried Ziegler, de Josef Moravec et de Margarete Klünder. Chaque année, environ 25 à 40 enfants se rencontrent ainsi et participent à des excursions, des chants, lectures, rédactions d’histoires. Suivant les lieux, des activités de natation, de théâtre ou de jeux de rôle sont aussi prévues. L’organisation accorde un guide pour cinq enfants.

Liste chronologique des congrès mondiauxModifier

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Villes où se sont tenus les congrès mondiaux d’espéranto
Année Dates Ville Pays Thème Participants Pays
105 2020 1–8 août Montréal   Canada
104 2019 20—27 juillet Lahti   Finlande « Nature vivante, culture florissante »
103 2018 28 juillet - 4 août Lisbonne   Portugal « Cultures, langues, mondialisation : où allons-nous ? »
102 2017 22–29 juillet Séoul[3]   Corée du Sud « Tourisme et évolution : des remèdes au développement durable » 1173 64
101 2016 23–30 juillet Nitra[4]   Slovaquie « Justice sociale, justice linguistique » 1253 61
100 2015 25 juil. – 1er août Lille   France « Langues, arts et valeurs dans le dialogue interculturel » 2698 80[5]
99 2014 26 juil. – 2 août Buenos Aires   Argentine « Nos petits-enfants nous béniront-ils ? Tentatives d’avenir pérenne » 706 57[6]
98 2013 20–27 juillet Reykjavik   Islande « Des îles non isolées : pour une communication juste entre les communautés linguistiques » 1034 55
97 2012 28 juil. – 4 août Hanoï   Viêt Nam « L’espéranto, un pont vers la paix, l’amitié et le développement » 848 62[7]
96 2011 23–30 juillet Copenhague   Danemark « Dialogue et intercompréhension » 1458 66[8]
95 2010 17–24 juillet La Havane   Cuba « Rapprochement des cultures » 1002 59[9]
94 2009 25 juil. – 1er août Białystok   Pologne
(150 ans de Zamenhof)
« “Créer un pont pacifique entre les peuples” : Zamenhof aujourd’hui » 1860 61
93 2008 19–26 juillet Rotterdam   Pays-Bas
(100 ans de l’UEA)
« Les langues : un trésor de l’Humanité » 1845 73
92 2007 4–11 août Yokohama   Japon « L’Occident en Orient : accueil et résistance » 1900 57
91 2006 29 juil. – 5 août Florence   Italie « Langues, cultures et éducation vers une évolution durable » 2209 62
90 2005 23–30 juillet Vilnius   Lituanie « Les Congrès mondiaux : 100 ans de communication interculturelle » 2240 62
89 2004 24–31 juillet Pékin   République populaire de Chine « Égalité linguistique dans les relations internationales » 2031 51
88 2003 28 juil. – 3 août Göteborg   Suède « Droits et devoirs linguistiques » 1791 62
87 2002 3–10 août Fortaleza   Brésil « La diversité : une chance et non une menace » 1484 52
86 2001 21–28 juillet Zagreb   Croatie « Une culture de dialogue, un dialogue entre cultures » 1691 57[10]
85 2000 25 juil. – 1er août Tel Aviv   Israël « Langue et culture de paix » 1212 61[11]
84 1999 31 juil. – 7 août Berlin   Allemagne « Mondialisation : des chances de paix ? » 2712 65[12]
83 1998 1er–8 août Montpellier   France « La Méditerranée, un pont entre cultures » 3133 66[13]
82 1997 19–26 juillet Adelaide   Australie « Tolérance et justice dans une société multiculturelle » 1224 54 [14]
81 1996 21–28 juillet Prague   République tchèque (Manifeste de Prague) « La culture : un bien ou une marchandise ? » 2971 66
80 1995 22–29 juillet Tampere   Finlande « “Nous, les peuples” : un seul monde ou plusieurs parties divisées ? » 2443 68[15]
79 1994 23–30 juillet Séoul   Corée du Sud « L’Asie dans le monde » 1776 66
78 1993 24–31 juillet Valence   Espagne « Éducation pour le xxie siècle » 1863 65[16]
77 1992 25 juil. – 1er août Vienne   Autriche « Lorsque tombent des murs millénaires : l’Europe, maison commune » 3033 66
76 1991 27 juil. – 3 août Bergen   Norvège « Les pays nordiques, un modèle ? » 2295 55[17]
75 1990 14–21 juillet La Havane   Cuba « L’espéranto : évolution et diversité culturelle » 1614 54[18]
74 1989 29 juil. – 5 août Brighton   Royaume-Uni « Langue et égalité dans la communication internationale » 2280 54
73 1988 23–30 juillet Rotterdam   Pays-Bas « Science et technique pour la compréhension internationale » 2316 63
72 1987 25 juil. – 1er août Varsovie   Pologne « L’espéranto, 100 ans de culture internationale » 5946 73
71 1986 26 juil. – 2 août Pékin   Chine « Intercompréhension, paix, évolution » 2482 54[19]
70 1985 3–10 août Augsbourg   Allemagne de l'Ouest « Antiquité et modernité : que changer, que conserver ? » 2311 50[20]
69 1984 21–28 juillet Vancouver   Canada « Les langues minoritaires, un phénomène seulement national ? » 802[21]
68 1983 30 juil. – 6 août Budapest   Hongrie « Aspects sociaux et linguistiques de la communication moderne » 4834 65
67 1982 24–31 juillet Anvers   Belgique « Aspects générationnels du mouvement espérantophone » 1899 51
66 1981 25 juil. – 1er août Brasilia   Brésil « Cultures et langues : des ponts et des barrières » 1749 51
65 1980 2–9 août Stockholm   Suède « Discrimination » 1807 51[22]
64 1979 28 juil. – 4 août Lucerne   Suisse « L’aspect linguistique de s’organiser internationalement » 1630
63 1978 28 juil. – 5 août Varna   Bulgarie « Langue internationale, éducation internationale » 4414
62 1977 30 juil. – 6 août Reykjavik   Islande « Le droit à la communication » 1199
61 1976 31 juil. - 7 août Athènes   Grèce « Collaboration internationale des états au niveau régional » 1266
60 1975 25 juil. – 2 août Copenhague   Danemark « La place des femmes dans la société » 1227
59 1974 27 juil. – 3 août Hambourg   Allemagne de l'Ouest « Nationalisme et collaboration internationale dans le monde actuel » 1651
58 1973 28 juil. – 4 août Belgrade   Yougoslavie « Les droits à l’égalité linguistique en théorie et dans la pratique » 1638
57 1972 29 juil. – 5 août Portland   États-Unis « Tourisme mondial et diversité linguistique » 923
56 1971 31 juil. – 7 août Londres   Royaume-Uni « Le problème de la communication linguistique dans le monde actuel » 2071
55 1970 1–8 août Vienne   Autriche « L’espéranto comme instrument de représentation internationale du monde » 1987
54 1969 26 juil. – 2 août Helsinki   Finlande 1857
53 1968 3–10 août Madrid   Espagne 1769
52 1967 2–9 août Rotterdam   Pays-Bas 1265
51 1966 30 juil. – 6 août Budapest   Hongrie 3975
50 1965 31 juil. – 7 août Tokyo   Japon 1710
49 1964 1–8 août La Haye   Pays-Bas 2512
48 1963 3-10 août Sofia   Bulgarie 3472
47 1962 4-11 août Copenhague   Danemark 1550
46 1961 5 -12 août Harrogate   Royaume-Uni 1646
45 1960 30 juil. - 6 août Bruxelles   Belgique Enseignement de l’espéranto dans les écoles[23] 1930
44 1959 1-8 août Varsovie   Pologne 3256
43 1958 2–9 août Mayence   Allemagne de l'Ouest 2021
42 1957 3-10 août Marseille   France 1468 38[24]
41 1956 4–11 août Copenhague   Danemark 2200
40 1955 30 juil. – 6 août Bologne   Italie 1687
39 1954 31 juil. – 7 août Haarlem   Pays-Bas 2353
38 1953 25 juil. – 1er août Zagreb   RFP Yougoslavie 1760
37 1952 2–9 août Oslo   Norvège 1614 33
36 1951 4–11 août Munich   Allemagne de l'Ouest 1977
35 1950 5–12 août Paris   France 2325
34 1949 6–13 août Bournemouth   Royaume-Uni 1534
33 1948 31 juil. – 7 août Malmö   Suède 1761 33
32 1947 26 juil. – 2 août Berne   Suisse 1372
Pas de congrès entre 1940 et 1946 à cause de la Seconde Guerre mondiale
31 1939 29 juil. – 5 août Berne   Suisse 765
30 1938 30 juil. – 6 août Londres   Royaume-Uni 1602
29 1937 7–15 août Varsovie   Pologne 1120
28 1936 8–15 août Vienne   Autriche 854
27 1935 3–10 août Rome   Royaume d'Italie 1442
26 1934 4–11 août Stockholm   Suède 2042
25 1933 29 juil. – 5 août Cologne   Reich allemand 950
24 1932 30 juil. – 6 août Paris   France 1650
23 1931 1er–8 août Cracovie   Pologne 900
22 1930 2–8 août Oxford   Royaume-Uni 1211 30
21 1929 2–9 août Budapest   Royaume de Hongrie 1200
20 1928 3–11 août Anvers   Belgique 1494 36
19 1927 28 juil. – 5 août Gdańsk Ville libre de Dantzig 905 35
18 1926 31 juil. – 7 août Édimbourg   Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande 960 36
17 1925 3–7 août Genève   Suisse 953 35
16 1924 6–13 août Vienne   Autriche 3054
15 1923 2–8 août Nuremberg   République de Weimar 4963
14 1922 6–12 août Helsinki   Finlande 850
13 1921 31 juil. – 6 août Prague   Tchécoslovaquie 2561
12 1920 8–14 août La Haye   Pays-Bas 408
Pas de congrès entre 1916 et 1919 à cause de la Première Guerre mondiale
11 1915 22–29 août San Francisco   États-Unis 163[25] 16
10 1914 2–9 août Paris   France (annulé : Première Guerre mondiale) 3739 50[25],[26]
9 1913 24–31 août Berne   Suisse 1015 30[27]
8 1912 11–18 août Cracovie   Grand-duché de Cracovie 1000[28]
7 1911 21–25 août Anvers   Belgique 1733 42[29]
6 1910 14–20 août Washington   États-Unis 357 20[30]
5 1909 5–11 septembre Barcelone   Royaume d'Espagne 1287 32[31]
4 1908 16–22 août Dresde   Empire allemand 1368 40[32]
3 1907 12–17 août Cambridge   Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande 1317 35[33]
2 1906 27 août – 5 sep. Genève   Suisse 818 30[34]
1 1905 5–12 août Boulogne-sur-Mer   France
(Déclaration de Boulogne)
688 20[35]
 
Nombre de participants aux congrès depuis 1905

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Certaines données proviennent :

D’autres informations proviennent en partie de esperanto.cri.cn :

  1. http://www.uea.org/kongresoj/uk_kiel.html
  2. http://www.uea.org/kongresoj/kongresoj.html
  3. http://uea.org/aktuale/komunikoj/2015/Seulo-gastigos-la-102-an-UK
  4. (eo) Jukka Pietiläinen, « La Universala Kongreso en 2016 okazos en Slovakio », Libera Folio, (consulté le 3 août 2014)
  5. (eo) « Fina statistiko de Lillo: 2698 aliĝintoj el 80 landoj », UEA, (consulté le 18 octobre 2015)
  6. (eo) « Communiqué de presse no 550 de l’Association mondiale d’espéranto », UEA, (consulté le 3 août 2014)
  7. Page de l’Association mondiale d’espéranto relative au congrès de 2012
  8. Vikinga Voĉo, n-ro 6 (La kongresa Kuriero de la 96-a Universala Kongreso de Esperanto
  9. Communiqué de presse no 391 de l’Association mondiale d’espéranto (28/07/2010)
  10. http://as-poste-telec-esperanto.skyrock.com/2781599324-INTERLIGILO-2001.html
  11. http://iej.esperanto.it/nsir/arkivo.php?numero=155&lingvo=eo
  12. http://www.gazetejo.org/system/files/gazetoj/in9909.pdf
  13. http://www.uea.org/dokumentoj/komunikoj/gaz11.htm
  14. http://members.fortunecity.co.uk/eskruco/029/u-02.html
  15. http://www.verduloj.org/0_13/aveno_11.pdf
  16. http://www.eventoj.hu/arkivo/eve-034.htm
  17. http://portale.provincia.ms.it/allegato.asp?ID=237655
  18. http://groups.yahoo.com/group/landa-agado/message/7764
  19. http://esperanto.china.org.cn/esperantujo/2007-06/15/content_8394862.htm
  20. http://www.gazetotekolanti.com/hef//bol274.pdf
  21. http://www.gazetotekolanti.com/hef//bol260.pdf
  22. http://bulteno.netai.net/index.php?option=com_content&view=article&id=54&Itemid=68
  23. Article de presse
  24. http://esperanto-tv.com/707
  25. a et b Esperanto_history
  26. http://www.esperantonia.dk/parizo1914.htm
  27. http://esperanto.cri.cn/821/2009/07/25/1s100177.htm
  28. Oka Kongreso 1912 en Krakow
  29. http://esperanto.cri.cn/821/2009/07/25/1s100176.htm
  30. http://esperanto.cri.cn/821/2009/07/25/1s100175.htm
  31. http://esperanto.cri.cn/821/2009/07/25/1s100174.htm
  32. http://esperanto.cri.cn/821/2009/07/25/1s100173.htm
  33. http://esperanto.cri.cn/821/2009/07/25/1s100172.htm
  34. http://esperanto.cri.cn/821/2009/07/25/1s100171.htm
  35. http://esperanto.cri.cn/821/2009/07/25/1s100170.htm