Porvoo

commune finlandaise

Porvoo - Borgå
Blason de Porvoo - Borgå
Héraldique
Porvoo
Porvoo en hiver
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Uusimaa
Maire Jukka-Pekka Ujula
Langue(s) parlée(s) finnois (64 %) - suédois (33 %)
Démographie
Population 50 590 hab.[1] (2020)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° nord, 23° est
Altitude Min. 0 m
Max. 75 m
Superficie 213 919 ha = 2 139,19 km2 [2]
· dont terre 654,7 km2 (30,61 %)
· dont eau 1 484,49 km2 (69,39 %)
Rang superficie (38e / 336)
Rang population (21e / 336)
Histoire
Province historique Uusimaa
Province Finlande méridionale
Fondation 1346
Droits de Cité depuis 1346
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Porvoo - Borgå
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Porvoo - Borgå
Liens
Site web http://www.porvoo.fi

Porvoo (en suédois : Borgå) est une ville sur la côte sud de la Finlande.

ÉtymologieModifier

Porvoo en finnois vient du suédois Borgå qui veut dire rivière du fort.

GéographieModifier

Le centre-ville est situé entre des collines de gravier dans la vallée du Porvoonjoki sur les rives de la baie Porvoonlahti. La ville est traversée par trois rivières: Mustijoki, Porvoonjoki[3] et Ilolanjoki, dont les bassins versants comprennent les lacs Viksberginjärvi et Veckjärvi.

Porvoo abrite six sites Natura 2000: Boxin suot, Emäsalon suot, Pernajanlahti et la réserve marine de l'archipel de Pernaja, Porvoonjoen suisto, le Phare de Söderskär, l'archipel de Långören et la forêt ancienne de Tungträsket[4].

Les communes voisines sont Sipoo à l'ouest, Pornainen au nord-ouest, Askola au nord et Pernå à l'est.

HistoireModifier

La région de Porvoo est habitée depuis l'âge de pierre[5].

À l'époque préhistorique, la rivière Porvoonjoki était une voie de commerce pour les habitants du Häme qui avaient également des colonies permanentes dans la région, comme le village de Hattula (plus tard Strömsberg), qui a été nommé d'après un village du Häme.

La paroisse de Porvoo est mentionnée pour la première fois dans des sources écrites en 1351[6].

Le nom original de la rivière Porvoonjoki serait Kukinjoki. Le nom dérive du nom du pignon des navires marchands communs dans la mer Baltique à l'époque médiévale. Le premier centre habité de la région est Saksala, signifiant "la place des Allemands" qui fait référence aux marchands qui venaient commercer à Saksala[7],[6].

Porvoo est colonisée par les Suédois aux 13e et 14e siècles après la soi-disant deuxième croisade suédoise contre les habitants du Häme en 1249-1250. La colonisation est menée par l'Église catholique et le royaume de Suède. Les colons sont originaires du Svealand et ont bénéficié de semences, de bétail et d'une exonération fiscale pendant quatre ans[6].

Dans ces temps reculés, la paroisse comprenait également les actuelles Askola, Pornainen et Pukkila. Porvoo est une des six villes de Finlande fondées au Moyen Âge, qui lui a légué une cathédrale. Vers 1380, Porvoo est la troisième ville de Finlande à obtenir des droits de ville, après Turku en 1229 et Ulvila en 1365[8]. En raison de l'élévation des terres et de la perte d'accès à la navigation maritime, Ulvila a perdu les droits de ville en 1558[8].

Porvoo est nommée d'après le nom suédois Borgå (Borg=château, å=rivière) de la forteresse Iso Linnanmäki construite près du fleuve Porvoonjoki[9].

En 1760, environ les deux tiers des bâtiments de Porvoo ont été détruits par un incendie. Lors de la reconstruction, le plan de la ville n'a pas été modifié, mais de nouveaux bâtiments ont été construits sur les fondations médiévales existantes.

Après la conquête de la Finlande par l'armée russe en 1808, la Suède doit céder la Finlande à la Russie en 1809 selon le traité de Fredrikshamn.

C'est dans la cathédrale de Porvoo que s'est tenue en 1809 la Diète de Porvoo. La diète de Porvoo en 1809 a été un point de repère dans l'histoire de la Finlande. Le tsar Alexandre Ier confirme la nouvelle Constitution finlandaise (qui était essentiellement la Constitution suédoise de 1772) et donne à la Finlande le statut de Grand-Duché autonome.

En 1923, six ans après l'indépendance de la Finlande, l'ancien diocèse de Viipuri, qui fonctionnait à Porvoo, a été remplacé par le diocèse actuel de l'église évangélique-luthérienne de Finlande, le diocèse de Porvoo[10].

La cathédrale a été incendiée le . Le toit a été totalement détruit mais l'essentiel de l'intérieur a été sauvegardé. La cathédrale est à nouveau ouverte au public.

La ville possède aussi de nombreux bâtiments de bois. L'une des maisons les plus connues est celle de Johan Ludvig Runeberg, poète national de Finlande, qui a vécu à Porvoo pendant de nombreuses années.

DémographieModifier

Population de 1815 à 1939Modifier

Année 1815[11] 1840[11] 1850[11] 1860[11] 1870[11] 1880[11] 1890[11]
Population 2 223 2 767 2 950 3 188 3 478 3 876 4 214
Année 1900[11] 1910[11] 1920[11] 1923[11] 1930[12] 1938[12] 1939[12]
Population 5 035 5 466 6 244 6 299 6 821 7 054 7 149

Population depuis 1980Modifier

Depuis 1980, la démographie de Porvoo a évolué comme suit[13],[14],[1] :

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010
population 38 296 39 833 41 930 43 315 44 969 46 982 48 768
Année 2015 2020
population 49 934 50 590

ÉconomieModifier

Principales entreprisesModifier

En 2020, les principales entreprises de Porvoo par chiffre d'affaires sont[15] :

Société C.A.
Secto Automotive Oy 273 M
Borealis Polymers Oy 270 M
Kilpilahden Voimalaitos Oy 173 M
Neste Engineering Solutions Oy 165 M
Bewisynbra Raw Oy 108 M
Ensto Finland Oy 91 M
Suomen Voima Oy 81 M
Viessmann Refrigeration Systems Oy 52 M
Porvoon Energia Oy - Borgå Energi Ab 47 M
Järvileasing Oy 44 M

EmployeursModifier

En 2020, ses plus importants employeurs sont[15]:

Employeur Employés
Borealis Polymers Oy 966
Neste Engineering Solutions Oy 772
Viessmann Refrigeration Systems Oy 351
Bilfinger Industrial Services 308
Oy 305
Porvoon Liikenne Oy 101
Hotelli Haikon kartano 96
VMP Porvoo 95
Bewisynbra Raw Oy 89
Secto Automotive Oy 82

Lieux et monumentsModifier

 
Ruelles de Porvoo. Croisement des rues Itäisen Pitkäkatu et Kulmakuja.
 
La cathédrale de Porvoo vue de la rivevopposee du Porvoonjoki.
 
Le port de plaisance de Porvoo.

TransportsModifier

routiersModifier

Porvoo se situe à une cinquantaine de kilomètres à l'est d'Helsinki. Elle est reliée par la nationale 7 (E18) à Helsinki et Kotka.

La kantatie 55 la relie à Mäntsälä et à Hyvinkää. Porvoo est aussi traversée par la seututie 170 qui va d'Helsinki à Loviisa.

maritimesModifier

Porvoo abrite le plus grand port de Finlande, le port de Kilpilahti[16] et le port de Tolkkinen[17],[18].

En plein centre-ville, le Porvoonjoki héberge un port de plaisance[19].

JumelagesModifier

La ville de Porvoo est jumelée avec[20] :

 
Jumelages et partenariats de Porvoo. 
Jumelages et partenariats de Porvoo. 
VillePaysPériode
 commune de Tyresö Suède
 Commune de Viimsi[21] Estonie
 Dalvík[21] Islandedepuis
 Dinkelsbühl[21] Allemagnedepuis
 Hamar Norvègedepuis
Hancock États-Unis
 Kamień Pomorski[21] Polognedepuis
 Lund[21] Suèdedepuis
 Sourgout[22] Russie
 Ventspils Lettonie
 Viborg Danemarkdepuis
 Viljandi[21] Estonie

PersonnalitésModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (fi) « Suomen asukasluvut kuukausittain – Kunnittain aakkosjärjestyksessä » [archive du ], Väestörekisterikeskus, (consulté le 29 mai 2015)
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le 29 décembre 2012)
  3. Ce nom signifie fleuve de Porvoo.
  4. (fi) « Natura 2000 -alueet - Uusimaa », sur ymparisto.fi (consulté le 2 octobre 2020)
  5. Pertti Vihtaranta, Suomalainen tietosanakirja, osa 6, Weilin+Göös ja Almagest Oy, (ISBN 951-35-4644-6)
  6. a b et c (fi) Kari Tarkiainen, Ruotsin itämaa, Helsinki, Svenska litteratursällskapet i Finland, , p. 132–134
  7. (fi) Jaakko Masonen, Hämeen Härkätie, Helsinki, Tiemuseon julkaisuja 4. Valtion painatuskeskus,
  8. a et b (fi) Leena Valkeapää, « Käyttökelpoinen keskiaika: Historiakulttuuria nykypäivän Ulvilassa ja Raumalla », Alue ja ympäristö, vol. 35, no. 2,‎ , p. 79–91 (ISSN 2242-3451, lire en ligne, consulté le 2 octobre 2020)
  9. (fi) « Porvoon historia », sur porvooinfo.com, Ville de Porvoo, (consulté le 2 octobre 2020)
  10. (sv) « Borgå svenska domkyrkoförsamling », sur genealogia.fi (consulté le 2 octobre 2020)
  11. a b c d e f g h i j et k (fi) « Suomen tilastollinen vuosikirja 1925, p. 9, taulukko 11. Kaupunkien, kauppalain ja taajaväkisten yhdyskuntain väkiluku vuosina 1815–1924 », Kansalliskirjaston julkaisuarkisto Doria, Tilastollinen päätoimisto (consulté le 3 mai 2014)
  12. a b et c (fi) « Suomen tilastollinen vuosikirja 1940, p. 14, Taulukko 13. Kaupunkien, kauppalain ja taajaväkisten yhdyskuntain väkiluku vuosina 1815–1940 », Kansalliskirjaston julkaisuarkisto Doria, Tilastollinen päätoimisto (consulté le 3 mai 2014)
  13. (fi) « KUNTIEN ASUKASLUVUT AAKKOSJÄRJESTYKSESSÄ » [archive du ], VÄESTÖTIETOJÄRJESTELMÄ, (consulté le 3 mai 2014)
  14. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980 - 2012 », Väestökeskus (consulté le 3 mai 2014)
  15. a et b (fi) « Porvoo, Suurimmat », sur finder.fi (consulté le 6 octobre 2020)
  16. ou port de Sköldvik
  17. (fi) « Yksityisraiteiden haltijoiden verkkoselostukset... », Väylä (consulté le 2 octobre 2020)
  18. (fi) « Satamat ja veneily », Ville de Porvoo, (consulté le 2 octobre 2020)
  19. (fi) « Porvoo – piilotettu jalokivi keskellä Uudenmaan lääniä », (consulté le 2 octobre 2020)
  20. Vänortsverksamhet
  21. a b c d e et f « Ystävyyskuntatoiminta », Porvoo, (consulté le 15 octobre 2020)
  22. « http://admsurgut.ru/rubric/120/Partnery-Surguta »

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :