Lagardère News

société holding de presse
(Redirigé depuis Lagardère Active)

Lagardère News
logo de Lagardère News

Ancien nom Lagardère Active (2000-2019)
Création 6 novembre 2000
Siège social Levallois-Perret
(Hauts-de-Seine)
Drapeau de France France
Direction depuis le 12 février 2019 : Constance Benqué
Actionnaires Groupe LagardèreVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Activités des sièges sociaux
Produits Médias
Société mère Lagardère
Filiales Canalsat (2000-2006)
Gulli (2005-2019)
Effectif 9 (niveau holding)
SIREN 433 443 124
Site web www.lagardere.com/activites/lagardere-active-2610.htmlVoir et modifier les données sur Wikidata

Fonds propres 593 107 400 € fin 2018
Chiffre d'affaires 43 208 400 € en 2018
Résultat net 119 857 800 € en 2018 (perte)

Lagardère News (anciennement Lagardère Active) est une société holding coiffant le pôle audiovisuel et presse du groupe industriel français Lagardère, issu de la fusion d'Europe 1 Communication et de Grolier interactive.

HistoriqueModifier

En , Lagardère SCA regroupe au sein de son pôle média l'ensemble de ses activités audiovisuelles et nouveaux médias Europe 1 Communication (radio, régie publicitaire et audiovisuel) et Lagardère Net (anciennement Grolier interactive) sous la marque unique Lagardère Active divisée en Lagardere Active Broadcast et Lagardere Active Broadband[1].

En 2011, le groupe a vendu 212 publications de magazines[2] pour 651 millions d'euros à Hearst Corporation, représentant plus de 15 fois le résultat de ses activités et assortie d'un accord de licence de 8 millions d'euros par an. Mal positionné sur le Web et très dépendant de la publicité, cette cession vise à désendetter la holding du groupe et la recentrer sur le sport avec Sportfive[3]. Didier Quillot a quitté son poste après 5 ans à la tête de Lagardère Active. Arnaud Lagardère a annoncé son départ le , ainsi que la nomination de Denis Olivennes à sa succession à la Présidence du directoire de Lagardère Active[réf. nécessaire].

En , Lagardère SCA annonce la vente de Genao Productions anciennement Timoon Animation à sa direction[4].

En , groupe cherche un acquéreur pour une dizaine de titres de presse. Sont concernés les magazines Psychologies magazine, Première, Be magazine, Pariscope, Maison & Travaux, Le Journal de la Maison, Campagne Décoration, Mon Jardin & Ma Maison, Auto Moto et Union) afin de se recentrer sur ses marques les plus rentables (Elle, Paris Match, Télé 7 Jours, Télé 7 Jeux, Art & Décoration, Le Journal du dimanche, Version Femina, France Dimanche, Ici Paris, Public, Info Bébés et Parents). La direction précise par ailleurs que les titres qui ne pourraient être vendus seraient arrêtés[5].

Ce projet de cession de titres concernant 350 collaborateurs permanents, les salariés de Lagardère Active se mettent en grève durant 48 heures et menacent de non-parution les titres phares du groupe[6]. Le , après de multiples péripéties, la direction annonce qu'elle renonce aux licenciements prévus et négocie un plan de départs volontaires[7].

Le , le nom du repreneur est annoncé : il s'agit du consortium 4B Media (Groupe Rossel-Reworld Media)[8],[9]. Ces dix titres d'une valeur globale de 55 millions en chiffre d'affaires seront cédés pour une valeur négative : Lagardère Active versera aux repreneurs environ 15 millions d'euros afin de pouvoir financer les plans de départ et combler certaines pertes[10].

En , Lagardère Active signe un partenariat avec Google pour booster son offre numérique en ligne[11].

Le , Lagardère Active annonce aux représentants des salariés un plan de départs volontaires dans ses activités presse et publicité. Les effectifs de Lagardère Active passeraient de 3 500 à 3 300 personnes, dans le cadre d'un recentrage sur l'audiovisuel qui représente 60 % du chiffre d'affaires, contre 40 % pour la presse[12].

En , Lagardère Active souhaite revendre la plupart de ses activités (hormis Europe 1, le JDD, Paris Match et Lagadère Studios) pour un montant s'élevant entre 400 et 700 millions d'euros[13]. Le , le groupe revend ses radios européennes au groupe tchèque Czech Media Invest (CMI) pour la somme de 73 millions d'euros[14]. Le , le groupe entre en négociation exclusive avec CMI pour la vente des titres Elle France, Version Femina, Télé 7 jours, France Dimanche, Ici Paris, Public et Art & Décoration[15].

Cette volonté de vendre des titres de presse s'inscrit dans une stratégie de désengagement des médias. Entre juillet et , la branche média du groupe a représenté 196 millions d'euros, soit seulement 10 % de l'activité[16].

Le , les radios de Lagardère active finissent de quitter le siège historique rue François-Ier pour rejoindre des locaux en bord de Seine dans le 15e arrondissement de Paris[17].

En , le groupe M6 annonce être entré en négociations exclusives pour reprendre le pôle télévision de Lagardère Active[18]. Arnaud Lagardère souhaite récupérer un montant supérieur à 200 millions d'euros dans cette vente[19]. L’opération aboutit en mai 2019, le groupe M6 acquiert Gulli et 16 autres chaînes payantes pour 215 millions d’euros[20]. Le , les groupes Les Échos-Le Parisien et Canal+ annoncent l'acquisition auprès des groupes Lagardère et France Télévisions de la totalité de la chaine Mezzo, non concernée par la vente précédente, les deux groupes détiendront chacun 50% des parts[21].

Le , le groupe Lagardère annonce avoir vendu une participation de 20 % dans la radio sud-africaine Jacaranda au groupe Kagiso Media pour un montant estimé à 233 millions de rands (15 millions d'euros), vendant également 49,99% de sa régie publicitaire Médiamark pour un montant estimé à 30 millions de rands (environ 2 millions d'euros)[19].

Le , le groupe français Unique Heritage Media annonce être entré en négociations exclusives avec Lagardère Active et avec The Walt Disney Company pour racheter Disney Hachette Presse[22],[23]. Avec cette vente, Lagardère poursuit encore sa stratégie de désengagement des médias[24],[25].

À la suite de la cession de plusieurs actifs (presse, télévision), les marques restantes sont regroupées dans un nouveau pôle nommé Lagardère News[26],[27].

Le , le groupe Vivendi entre dans le capital du groupe Lagardère pour être davantage présent dans le secteur médiatique via la filiale Lagardère News[28].

En juin 2020, Mediawan acquiert Lagardère Studios pour 100 millions d'euros[29].

La vente des activités médias de Lagardère a également un arrière plan politique selon le magazine Challenges, car la présidence de la République d'Emmanuel Macron qui prépare sa seconde campagne présidentielle, déjà inquiète de la montée des audiences de Face à l'info avec Eric Zemmour veut éviter que les médias de Lagardère, Europe 1 mais aussi Paris Match et le Journal du dimanche, ne tombent entre les mains du même employeur, le groupe Canal+, filiale de Vivendi contrôlé par Vincent Bolloré et lui préfèrerait le groupe LVMH de Bernard Arnault[30].[pertinence contestée]

Identité visuelle (logo)Modifier

Historique de la directionModifier

ActivitésModifier

 
Siège à Levallois-Perret, rue Anatole-France.

Les métiers de Lagardère Active sont la radiodiffusion, la programmation, la production télévisuelle, regroupée dans la structure Lagardère Entertainment, la distribution de films, l'édition de magazines et une activité de régie publicitaire.

RadioModifier

Avec trois réseaux nationaux, l'ensemble des réseaux de Lagardère Active couvre une population entre 113 et 135 millions d’habitants en 2010/2012[37] ;

Radio Format Slogan Catégorie Date de création
Europe 1 Généraliste nationale Écoutez le monde changer Catégorie E
Virgin Radio Musicale jeune, format hits Pop Rock Electro Catégorie C et D
RFM Musicale, format gold et hits Le Meilleur de la Musique Catégorie C et D

Lagardère Active édite également des webradios qui sont les déclinaisons des radios FM du groupe, mais également un service de webradio personnalisé sur internet avec Musiline.

Lagardère Active confie à Régie Radio Régions la commercialisation de la publicité locale sur ces radios.

Presse magazineModifier

En 2010, la branche média est numéro un dans la presse magazine en France. Elle représente 23 % du chiffre d'affaires de la société avec 37 titres de presse en France et 87 éditions sous licence à l'international[38].

Nom et Catégorie(s) Période Date de création
Paris Match Hebdomadaire
Le Journal du dimanche 1948

InternetModifier

  • Newsweb (100 %)
    • Europe 1 Sports
    • Sport4fun.com
    • Football.fr
    • Autonews.fr
    • LeJdd.fr
    • Parismatch.fr
    • Europe1.fr
  • Selma (100 %)
    • Psychologies.com
    • Mood.fr

Applications smartphoneModifier

  • Gratuites :
    • Sports.fr
    • Europe1
    • Virgin
    • RFM
    • Télé 7
    • Elle / astro
    • WeMoms
  • Payante
    • Elle / à table

Régie publicitaireModifier

  • Cross Médias

Nouveaux médiasModifier

Jeu vidéoModifier

  • Miximum Entertainment

Anciennes activitésModifier

Anciennes radiosModifier

  • Europe 1 Sport du au .
  • Europe 2 jusqu'au , remplacé par Virgin Radio.

Chaînes de télévision disparues ou revenduesModifier

Chaînes disparues
Nom et Catégorie(s) Pourcentage détenu Date de création Date de disparition
Elle Girl
Chaîne féminine.
100 %
Virgin Radio TV
Chaîne thématique à dominante musicale.
100 %
June
Chaîne thématique pour les jeunes femmes.
100 %
MCM Pop
Chaîne thématique musicale remplacée par RFM TV.
100 %
Virgin 17
Chaîne généraliste musicale vendue au Groupe Bolloré en 2010. Change de nom pour Direct Star puis CStar.
100 %
MCM Belgique
Chaîne thématique musicale.
100 %
Match TV
Chaîne thématique sur les people.
100 %
Santé Vie
Chaîne thématique sur la santé. Vendue en 2002.
MCM Africa
Chaîne thématique musicale remplacée par Trace TV en 2003.
100 %
Cap 24
Chaîne locale remplacée par BFM Business Paris en 2010.
Chaînes revendues
Nom et Catégorie(s) Date de lancement Date de revente
La Chaîne Météo
Chaîne thématique sur la météo. Revendue à Météo consult.
Best of Shopping
Chaîne thématique gratuite de téléachat. Revendue au Groupe M6 fin décembre 2019[réf. nécessaire].
Gulli
Chaîne généraliste jeunesse. Revendue au Groupe M6.
[39]
Canal J
Chaîne thématique jeunesse. Revendue au Groupe M6.
TiJi
Chaîne thématique jeunesse. Revendue au Groupe M6.
La Chaîne du père Noël
Chaîne thématique éphémère destinée à la jeunesse. Revendue au Groupe M6.
MCM
Chaîne générationnelle jeunes adultes. Revendue au Groupe M6.
MCM Top
Chaîne thématique musicale. Revendue au Groupe M6.
RFM TV
Chaîne thématique musicale. Revendue au Groupe M6.
Mezzo
Chaîne thématique de musique classique. 50 % revendus aux groupes Canal+ et Les Échos-Le Parisien en juillet 2019.
Mezzo Live HD
Chaîne thématique de musique classique. 50 % revendus aux groupes Canal+ et Les Échos-Le Parisien en juillet 2019.

Titres de presse ou de magazines disparus ou cédésModifier

Titres disparus
Nom Période Date de création Date de disparition
7 à Paris Hebdomadaire 1981 1993
Zurban
Elle à Paris Trimestriel 2007
Jeune et Jolie Mensuel 1987
Titres vendus
Nom Période Date de création Date de vente
Onze Mondial Trimestriel 1976
Psychologies magazine Mensuel 1970 a Groupe Rossel et Reworld Media
Première
Be magazine
Action Auto Moto
Mon Jardin & Ma Maison 1958
Union 1972
Maison & Travaux Bimestriel 1981
Campagne décoration 2000
Le Journal de la maison 1968
Pariscope Hebdomadaire
Version Femina Hebdomadaire a Czech Media Invest
Elle 1945
Télé 7 Jours 1960
France Dimanche 1946
Ici Paris 1945
Public 2003
Télé 7 Jeux Mensuel
Art & Décoration Bimestriel 1897
Parents Mensuel inconnue
Gulli, le mag Bimestriel
Infobébés 1996 inconnue

Lagardère StudiosModifier

La société Lagardère Studios, dirigée par Christophe Thoral, regroupe les sociétés de production et de distribution audiovisuelle de Lagardère Active.

Notes et référencesModifier

  1. « Europe 1 Communication et Lagardère Net se regroupent sous la marque Lagardère active », sur strategies.fr, .
  2. « L'américain Hearst négocie la reprise des magazines de Lagardère à l'étranger »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Le Monde.
  3. Lionel Dupré, « Lagardère a-t-il mauvaise presse ? », Entreprendre, no 248,‎ , p. 40-41.
  4. « Lagardère : Genao Productions va quitter le périmètre », sur Boursier.com, (consulté le 2 janvier 2014).
  5. « Le groupe Lagardère engage une thérapie de choc », sur Le Monde, .
  6. « Les salariés de Lagardère Active votent la reprise du travail », sur Le Monde, .
  7. « Lagardère Active renonce aux licenciements », sur Le Monde, .
  8. « Lagardère cède la moitié de ses magazines au belge Rossel et à Reworld Media », sur Le Monde, .
  9. « 4B MEDIA-Groupe Rossel–Reworld Media : Acquisition de 10 magazines auprès de Lagardère Active »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Reworldmedia.com, .
  10. « Lagardère paie cher pour céder ses magazines à Reworld Media et Rossel », sur L'Express-L'Expansion, .
  11. « Google et Lagardère Active s'offrent un nouveau départ », sur Les Échos.
  12. « Lagardère Active annonce un plan de départs volontaires aux activités presse et publicité », sur Challenges.fr.
  13. Florian Guadalupe, Lagardère Active veut céder tous ses médias sauf Europe 1, "Paris Match" et "Le JDD", sur PureMédias, le (consulté le 18 avril 2018)
  14. Médias : Lagardère dit adieu à ses radios européennes sur Le Point, le (consulté le 18 avril 2018)
  15. (en-US) « Lagardère enters into exclusive negotiations with Czech Media Invest for the sale of its magazine publishing titles in France - Czech Media Invest, a.s. », Czech Media Invest, a.s.,‎ (lire en ligne, consulté le 30 octobre 2018)
  16. « Lagardère vend Boursier.com au groupe Les Échos », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2018)
  17. « Europe 1 acèvera son déménagement le 24 novembre », sur www.lalettre.pro, (consulté le 15 novembre 2018).
  18. « M6 rachète l'ensemble du pôle TV de Lagardère », sur le site du Figaro, (consulté le 31 janvier 2019)
  19. a et b « Lagardère cède des actifs médias sud-africains », sur FIGARO, (consulté le 12 février 2019)
  20. Lagardère cède son pôle TV a M6
  21. Fabienne Schmitt, Nicolas Madelaine, « Les Echos - Le Parisien et Canal+ rachètent la chaîne de télévision Mezzo à Lagardère », sur www.lesechos.fr, (consulté le 17 juillet 2019).
  22. « « Le Journal de Mickey » et « Picsou Magazine » cédés à Unique Heritage Media par Lagardère et le groupe Disney », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2019)
  23. « «Le journal de Mickey» et «Picsou Magazine» changent de propriétaires », sur www.20minutes.fr (consulté le 1er juillet 2019)
  24. BFMTV, « « Le journal de Mickey » et « Picsou Magazine » changent de mains », sur BFMTV (consulté le 1er juillet 2019)
  25. Le Point magazine, « « Le Journal de Mickey » et « Picsou Magazine » vont changer de propriétaire », sur Le Point, (consulté le 1er juillet 2019)
  26. Challenges.fr, « Arnaud Lagardère va diriger le pôle "News" de son groupe », Challenges,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2020).
  27. https://m.lagardere.com/groupe/profil-600438.html&coe_i_id=600438&ref=lagardere&ref=lagardere#mainnav
  28. Technic2radio, « Lagardère : Vincent Bolloré entre dans le capital », sur www.technic2radio.fr, (consulté le 23 avril 2020).
  29. Sudip Kar-Gupta, « Mediawan to buy Lagardere Studios and form new holding company », sur Reuters,
  30. Marc Baudriller , Qui veut la peau d’Eric Zemmour ?, challenges.fr, 8 octobre 2020
  31. « Arnaud Lagardère prend la présidence d'Europe 1 », sur europe1.fr, (consulté le 20 avril 2017).
  32. « Thierry Steiner quitte Radio France pour Lagardère Active », sur www.lalettre.pro, (consulté le 21 décembre 2017).
  33. Benjamin Meffre, « Laurent Guimier confirmé à la tête d'Europe 1 », sur Ozap.com, Puremédias, (consulté le 27 juillet 2020).
  34. « Denis Olivennes défend son bilan chez Lagardère », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 1er août 2018).
  35. « Laurent Guimier quitte la direction d'Europe 1 », sur www.lemonde.fr, (consulté le 7 juillet 2019).
  36. Dimitri Delmond, « Arnaud Lagardère a démissionné de ses mandats au sein de Lagardère Médias News », sur www.investir.lesechos.fr, (consulté le 4 avril 2020).
  37. « Publication des chiffres de couverture des principaux groupes radiophoniques », sur csa.fr,
  38. « Activités », sur Lagardère.
  39. « Le CSA donne le dernier feu vert à l’acquisition du pôle télévision du Groupe Lagardère par le Groupe M6 qui sera effective le 2 septembre | Offremedia », sur www.offremedia.com (consulté le 27 juillet 2020)

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier