Ouvrir le menu principal

Czech Media Invest a.s.
logo de Czech Media Invest

Création 1991 : Ringier ČR, a.s.
2014 : CMI, CNC
Fondateurs Daniel Křetínský
Forme juridique Holding
Siège social Prague, Drapeau de la République tchèque République tchèque
Direction Daniel Křetínský[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Daniel Křetínský : 50 %
Patrik Tkáč (sk) : 40 %
Roman Korbačka : 10 %
Produits Médias
Filiales En République tchèque et à l'étranger
Effectif 924 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.czechmediainvest.cz

Chiffre d'affaires 74 millions d'euros (2016)
Résultat net -335 730 000 couronne tchèque ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Czech Media Invest a.s. (CMI) est une holding tchèque propriétaire de l'un des plus grands groupes de presse tchèque Czech News Center. CMI est principalement détenue par Daniel Křetínský et Patrik Tkáč (sk). En 2018, elle connaît, à travers son propriétaire, une notoriété importante en France par le rachat du magazine Marianne (avril), puis la prise d'une participation minoritaire dans l'actionnariat du Groupe Le Monde (octobre).

Origine de la sociétéModifier

Une filiale du groupe de presse suisse Ringier (1991-2010)Modifier

Le groupe de presse détenu par la CMI, a été constitué en Tchécoslovaquie par le groupe de presse suisse Ringier[2] (Le Temps, Blick…) à partir de 1991, avec le lancement du magazine Teletip (programmes télévisés). Son principal titre, créé en 1992, sera le tabloïd Blesk (L'Éclair), inspiré du quotidien allemand Bild. En 1993, avec la division de la Tchécoslovaquie, les activités du groupe sont scindées en deux sociétés. Ringier rachète par la suite plusieurs titres de presse tchèques comme Reflex et ABC.

Alliance avec Axel Springer puis rachat par la holding de Daniel KřetínskýModifier

En 2010, Ringier s'allie au groupe allemand Axel Springer pour développer ses activités renommées « Ringier Axel Springer CZ », avant de les vendre en 2014, via la holding Czech Media Invest, au milliardaire[2] tchèque Daniel Křetínský (actionnaire majoritaire de CMI[3]) qui a fait fortune dans le secteur de l'énergie[2] (groupe EPH qu'il détient à 94 %). Le groupe est renommé « Czech News Center » (CNC).

Structure du groupe CMIModifier

ActionnairesModifier

Czech Media Invest est détenue par Daniel Křetínský (50 %[3]) et Patrik Tkáč (sk) (40 %[3]), principaux dirigeants[4] de Czech News Center, ainsi que par Roman Korbačka (sk) (10 %[3]).

Comité de directionModifier

Il est présidé par Daniel Křetínský. En sont membres : Daniel Častvaj (ancien directeur marketing et de la communication de sociétés privées et du ministère des finances tchèques), David Bregar (ancien avocat) et Branislav Miškovič (spécialisé dans les fusions-acquisitions)[5].

FilialesModifier

 
Logotype de Czech News Center, principale société détenue par Czech Media Invest et à l'origine de sa fondation.

La holding CMI contrôle plusieurs sociétés filiales[5] :

  • A 100%, Czech News Center (CNC) et .czech/innovation/lab qui regroupent les médias et autres actifs (ex. imprimerie, sites internet) de CMI en Tchéquie ;
  • A 100%, Czech Radio Center (CRC) qui détient les radios du groupe, notamment celles rachetées en 2018 à Lagardère active ;
  • A 100%, International Media Invest a.s. (IMI) qui est propriétaire à 91,5% du magazine français Marianne, d'une participation dans le Groupe Le Monde et négocie l'acquisition de plusieurs titres du groupe Lagardère active en France ;
  • A 49%, Central European Books s.r.o. qui détient Euromedia group a.s. (EMG).

Activités hors-médiasModifier

La marque du tabloïd Blesk est déclinée depuis les années 2012-2014 en plusieurs sociétés de services commerciaux : Bleskmobil (opérateur de téléphonie mobile), Belsk peněženka (carte de paiement), Blesk energie (fournisseur de gaz et d'électricité).

CMI est également le premier éditeur d'ouvrages en Tchéquie via sa filiale Euromedia group qui regroupe plusieurs maisons d'édition tchèque et la chaîne de librairies Luxor[5].

CMI compte également deux imprimeries et est leader de la distribution de la presse grâce à un réseau de plusieurs milliers de points de vente dans ce pays[6].

DéveloppementModifier

En 2018, CMI a réalisé plusieurs investissement en France notamment par le rachat du titre Marianne, une prise de participation dans l'actionnariat du Groupe Le Monde et le rachat d'une partie du pôle média de Lagardère active.

Rachat d'une partie du pôle média de Lagardère activeModifier

Le 19 avril 2018, le groupe français Lagardère active entre en négociation exclusive[7] avec CMI pour la vente des titres Elle France, Version Femina, Télé 7 jours, France Dimanche, Ici Paris, Public et Art & Décoration. Cette acquisition est dans sa phase finale[5].

La négociation concerne également « toutes les radios du groupe présentes en République tchèque, Pologne, Slovaquie et Roumanie[2]. » dont l'acquisition est finalisée le 27 juillet 2018[8]. Dès octobre 2018, CMI cherche à vendre les actifs polonais, son intérêt étant concentré sur les radios tchèques[9].

Acquisition du magazine MarianneModifier

Le même jour, le magazine français Marianne annonce avoir reçu une « proposition ferme d'acquisition » de 91,5 % de son capital par CMI[10]. Yves de Chaisemartin, actuel actionnaire principal du magazine, serait maintenu dans ses fonctions de président-directeur général après la vente.

Prise de participation minoritaire de CMI au capital du groupe Le MondeModifier

Le 25 octobre 2018, Matthieu Pigasse officialise la vente de 49 % de ses parts dans Le Nouveau Monde à Daniel Křetínský, via IMI, filiale internationale de CMI[11]. Le Nouveau Monde est la société qui détient la participation de Matthieu Pigasse au Monde Libre, société codétenue par Xavier Niel, qui détient 64 % des parts du capital du groupe Le Monde. Outre le quotidien Le Monde, le groupe est notamment propriétaire des titres : Courrier international, Le Monde diplomatique, La Vie et Télérama et est le deuxième actionnaire (34%) du HuffPost.

Polémique avec Inès de La FressangeModifier

Au mois d'octobre 2019, le magazine Elle désormais détenu par CMI annonce un partenariat avec Inès de la Fressange[12],[13]. L'annonce fait grincer des dents car l'ancienne mannequin est la compagne de Denis Olivennes, le président du conseil de surveillance de CMI France. Ce dernier s'est défendu d'un quelconque conflit d'intérêt ou d'abus de bien social en évoquant le caractère non-décisionnaire de son posteː "je suis président du conseil de surveillance et non du directoire, je ne suis pas décisionnaire"[14].

Médias détenus par la holdingModifier

République tchèqueModifier

  • Blesk (L'Éclair), tabloïd
  • Aha!, tabloïd
  • Sport, quotidien sportif
  • ABC, magazine pour les jeunes, mêlant actualités scientifiques et bandes dessinées fondé en 1957
  • Reflex, newsmagazine
  • Info.cz, premier site internet d'actualité tchèque[2]
  • via sa filiale CN Invest : E15, F.O.O.D et Maminka (Maman)
  • Evropa 2, radio
  • Frekvence 1, radio
  • Rádio Bonton

SlovaquieModifier

PologneModifier

RoumanieModifier

FranceModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « https://or.justice.cz/ias/content/download?id=fce532b1957540448d7fb770e5e6fe54 »
  2. a b c d et e « Qui est Czech Media Invest, le repreneur tchèque des magazines de Lagardère? », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 19 avril 2018)
  3. a b c et d Blaise Gauquelin, « Czech Media Invest, numéro un de la presse en République tchèque », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « Owners | CNC / CZECH NEWS CENTER a.s. », sur www.cncenter.cz (consulté le 19 avril 2018)
  5. a b c et d (en-US) « Profile - Czech Media Invest, a.s. », Czech Media Invest, a.s.,‎ (lire en ligne, consulté le 30 octobre 2018)
  6. « Lagardère vend ses radios en Europe de l'Est », sur FIGARO, (consulté le 19 avril 2018)
  7. (en-US) « Lagardère enters into exclusive negotiations with Czech Media Invest for the sale of its magazine publishing titles in France - Czech Media Invest, a.s. », Czech Media Invest, a.s.,‎ (lire en ligne, consulté le 30 octobre 2018)
  8. (en-US) « CMI has completed the acquisition of Lagardère radios - Czech Media Invest, a.s. », Czech Media Invest, a.s.,‎ (lire en ligne, consulté le 30 octobre 2018)
  9. (pl) « Właściciel Radia Zet na sprzedaż. „Rząd może realizować wizję repolonizacji mediów” », Wirtualnemedia.pl,‎ (lire en ligne, consulté le 30 octobre 2018)
  10. Thierry Wojciak, « Après les magazines en France de Lagardère, Czech Media Invest lorgne sur Marianne », CB News,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  11. « « Le Monde » : Pigasse a cédé une minorité de sa part à Kretinsky, tout changement de contrôle sera soumis à accord », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 27 octobre 2018).
  12. « CMI France crée une marque média autour d’Ines de la Fressange | Offremedia », sur www.offremedia.com (consulté le 17 octobre 2019)
  13. « Inès de la Fressange se lie à CMI France », sur Stratégies, (consulté le 17 octobre 2019)
  14. « Médias : un partenariat entre CMI France et Ines de La Fressange intrigue », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2019)
  15. (pl) « Czech Media Invest dostał zgodę UOKiK-u na przejęcie Eurozetu », sur wirtualnemedia.pl,

Liens externesModifier