Ouvrir le menu principal

Jeanne d'Acre

fille du Roi d'Angleterre Édouard Ier d'Angleterre et la reine Éléonore de Castille
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeanne d'Angleterre.
Ne doit pas être confondu avec Jeanne d'Arc.
Jeanne d'Acre
Joan of Acre.jpg
Titres de noblesse
Comtesse
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Clare (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Prieuré de Clare (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Joan of AcreVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoints
Enfants
Gilbert de Clare
Marguerite de Clare
Élisabeth de Clare
Thomas de Monthermer (en)
Marie de Monthermer (en)
Éléonore de Clare (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jeanne d'Acre est une princesse anglaise née en à Saint-Jean-d'Acre et morte le à Clare, dans le Suffolk. Fille du roi d'Angleterre Édouard Ier, elle devient comtesse de Hertford et de Gloucester par son mariage avec Gilbert de Clare en 1290.

Sommaire

BiographieModifier

Jeanne est la sixième fille d'Édouard Ier et de sa première femme Éléonore de Castille, et la deuxième à survivre à la petite enfance. Elle voit le jour à Saint-Jean-d'Acre, pendant la neuvième croisade dirigée par son père, d'où le nom de « Jeanne d'Acre » (Joan of Acre) qui lui est communément donné. Elle passe les premières années de sa vie dans le Ponthieu, auprès de sa grand-mère maternelle, la comtesse Jeanne de Dammartin[1].

En 1278, Édouard Ier rappelle sa fille en Angleterre, car il envisage de la marier à Hartmann, le fils aîné du roi des Romains Rodolphe de Habsbourg, mais ce projet n'aboutit pas. En fin de compte, Jeanne épouse le comte de Hertford et de Gloucester Gilbert de Clare en 1290. Pour obtenir la main de la fille du roi, ce dernier a dû remettre toutes ses terres entre les mains d'Édouard, qui les a rendues à Gilbert et Jeanne conjointement. Leurs enfants pourront en hériter, mais si leur union reste stérile, elles pourront passer aux enfants issus d'un éventuel nouveau mariage de Jeanne[1].

Gilbert de Clare meurt le , après avoir donné un fils et trois filles à Jeanne. Cette dernière prête hommage à son père pour les fiefs dont elle a hérité à la mort de son mari le . Édouard envisage alors de la remarier au comte Amédée V de Savoie, mais ses plans sont déjoués par Jeanne, qui épouse en secret Raoul de Monthermer, un écuyer de la maisonnée de son défunt mari. Furieux, le roi fait brièvement enfermer Monthermer à Bristol, mais il finit par accepter ce mariage et les domaines de la famille de Clare sont rendus à Jeanne et son nouveau mari[1].

Jeanne meurt le à Clare, dans le Suffolk. Elle est inhumée au prieuré (en) des Augustins de Clare[1].

Mariages et descendanceModifier

Jeanne d'Acre épouse en premières noces le comte Gilbert de Clare en 1290 à Westminster. Ils ont quatre enfants :

Veuve, Jeanne d'Acre se remarie secrètement en 1297 avec Raoul de Monthermer, 1er baron Monthermer. Ils ont quatre enfants :

  • Marie (en) (1297 – vers 1371), épouse du comte de Fife Duncan IV ;
  • Jeanne (née en 1299), nonne à Amesbury ;
  • Thomas (en) (1301-1340), 2e baron Monthermer ;
  • Édouard (1304-1339).

AscendanceModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d Ward 2004.

BibliographieModifier