Urraque de Portugal

Urraque de Portugal (1148-1211), fut reine de León de 1165 à 1171 ou 1172 par son mariage avec Ferdinand II. Elle est la fille aînée du premier roi de Portugal d'Alphonse Ier et de Mathilde de Savoie et la mère d'Alphonse IX. Après que son mariage fut annulé, elle rentra dans les ordres.

Urraque de Portugal
UrracaPortugal.jpg
Titres de noblesse
Liste des consorts des souverains du León (en)
Infant du Portugal
Reine consort
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Church of Saint Mary, Wamba (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Sanche Ier de Portugal
Sancha of Portugal I (d)
Pedro Afonso, mestre de Avis (d)
Henri de Portugal (d)
Mafalda de Portugal (en)
Alfonso de Portugal
Mathilde de Portugal
Urraca Afonso of Portugal (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant
Autres informations
Religion
Wamba Santa María Kloster236.JPG
Vue de la sépulture.

Elle fait partie de la liste des femmes mentionnées sur The Dinner Party, une installation artistique de Judy Chicago.

FamilleModifier

 
Portrait d'Urraque dans le manuscrit de la généalogie des rois de Portugal.

Urraque est née à Coimbra en 1148. Elle est la fille aînée du roi d'Alphonse Ier de Portugal et de Mathilde de Savoie. Elle avait six frères et sœurs dont Sanche Ier et Mathilde de Portugal, comtesse de Flandre puis duchesse de Bourgogne.

En mai ou juin 1165, Urraque épouse Ferdinand II de León. Le seul enfant né de ce mariage, Alphonse IX, est né à Zamora le 15 août 1171. Le mariage de Ferdinand II et d'Urraque est annulé en 1171 ou 1172 par le pape Alexandre III car ils étaient cousins au second degrés, étant tout deux des arrières-petits enfants d'Alphonse VI de León.

MonachismeModifier

Après l'annulation de son mariage, Urraque devient nonne et rejoint l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem avant de se retirer dans les domaines constituant son douaire à Zamora. Plus tard, elle intégra le monastère de Santa María de Wamba qui appartenait à l'ordre susmentionné.

Le 25 mai 1176, Urraque offre des domaines à l'Ordre de Saint-Jean. Ces domaines comprenaient Castroverde de Campos et Mansilla dans le León et Salas et San Andrés dans les Asturies. Elle était présente en 1188 au couronnement de son fils Alphonse IX. Le 4 mai de la même année, les deux confirment les privilèges accordés par l'ancien roi à l'Ordre de Santiago. Sa présence est rapportée pour la dernière fois dans une charte de 1211 où elle donne à la cathédrale de Zamora le village de Castrotorafe qu'elle avait reçu de son mari en cadeau de mariage.

Urraque meurt à Wamba en 1211. Elle est inhumée au monastère de Santa María de Wamba.

BibliographieModifier

  • Ricardo del Arco y Garay, Sepulcros de la Casa Real de Castilla, Madrid, Instituto Jerónimo Zurita. Consejo Superior de Investigaciones Científicas, (OCLC 11366237)
  • Juan C. Elorza, Lourdes Vaquero, Belén Castillo et Marta Negro, El Panteón Real de las Huelgas de Burgos. Los enterramientos de los reyes de León y de Castilla, Publisher Evergráficas S.A., (ISBN 84-241-9999-5)
  • (es) Isidro García Tato, Las encomiendas gallegas de la Orden Militar de San Juan de Jerusalén: Estudio y edición documental, vol. Vol. I, Santiago de Compostela, Instituto de Estudios Gallegos «Padre Sarmiento», (ISBN 8400082508)
  • (es) Georg Gross, « El fuero de Castrotorafe (1129). Transición a la documentación romanizadora », Boletín de la Real Academia de la Historia, Madrid, vol. CXCV, Cuaderno II,‎ , p. 221–229 (ISSN 0034-0626, lire en ligne)
  • (pt) José Mattoso, D. Afonso Henriques, Lisbon, Temas e Debates, (ISBN 978-972-759-911-0)
  • (pt) Ana Rodrigues Oliveira, Rainhas medievais de Portugal. Dezassete mulheres, duas dinastias, quatro séculos de História, Lisbon, A esfera dos livros, (ISBN 978-989-626-261-7)