Jean Gérard de Poitiers

prélat français
Jean Gérard de Poitiers
Fonctions
Archevêque de Vienne
-
Archevêque de Vienne
Archidiocèse de Vienne
-
Recteur du Comtat Venaissin
Recteur du Comtat Venaissin
-
Évêque de Valence et de Die
Diocèse de Valence et Die (d)
à partir du
Heinrich Peyer [Bayler] (d)
Évêque de Valence et de Die
-
Heinrich Peyer [Bayler] (d)
Biographie
Décès
Activité
Père
Charles I de Poitiers, Seigneur de Saint-Vallier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Simonne de Mery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Religion

Jean Gérard de Poitiers, dit aussi Jean de Poitiers, né v. 1368 et mort en 1452, est un prélat français du XIVe siècle et du XVe siècle.

BiographieModifier

OriginesModifier

Jean Gérard de Poitiers est né vers 1368. Il est le fils de Charles, seigneur de Saint-Vallier, et de Simone de Méry, et il est le frère de Charles de Poitiers, évêque de Châlons et de Langres.

Carrière ecclésiastiqueModifier

Jean de Poitiers est prévôt de l'église de Saint-Omer et est élu évêque de Valence en 1390. Il est aussi recteur du Comtat Venaissin . Son successeur comme évêque de Valence est son neveu Louis.

Après la mort de l'archevêque de Vienne, Geoffroy de Vassali en 1448, Louis XI s'empresse de mettre à sa place Jean de Poitiers, évêque de Valence et de Die, mais le pape Eugène IV étant décédé, Nicolas V, sans égard pour son bref, choisit Jean de Castre pour succéder à Vassali. Le dauphin, bien décidé à ne pas plier dans cette circonstance fait installer Jean de Poitiers.

L'archevêque fait dresser un projet de code municipal en cinquante-deux articles. En 1450, Jean de Poitiers doit céder à Louis la moitié de la juridiction temporelle dans Vienne et son comté. Le dauphin se réserve le ressort supérieur et toutes les appellations à son vibailli. Il laisse aux chanoines de Saint-Maurice la juridiction des cloîtres, en se réservant également le ressort supérieur. Cette division de la justice ordinaire a été observée jusqu'en 1793.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier