Ulysse Chevalier

bibliographe et historien français

Cyr Ulysse Joseph Chevalier, né à Rambouillet le et mort le , est un prêtre catholique, bibliographe et historien français, spécialiste du Moyen Âge, connu notamment pour ses études sur le Suaire de Turin et la Sainte Maison de Lorette.

BiographieModifier

Ulysse Chevalier est le fils du médecin militaire et historiographe de la ville de Romans Jean André Ulysse Chevalier (Romans, 1804 - Romans, 1893) et de Marie Sophie Roux et le cousin de l'érudit Jules Chevalier (Romans, 1845 - Romans, 1922). Il a été ordonné prêtre en 1866 mais n'a exercé son sacerdoce que par intermittence et a choisi de faire de la recherche de documents. Il a été quelque temps professeur au Grand séminaire, puis à la faculté catholique de Lyon. Il a été protégé par Paul Émile Giraud, recommandé en 1866 à Léopold Delisle

Il a publié de nombreux ouvrages sur l'histoire du Dauphiné, par exemple le Regeste Dauphinois[1],[2] et les cartulaires de l'église et de la ville de Die (1868), de l'abbaye de Saint-André-le-Bas à Vienne (1869), de l'abbaye de Notre-Dame à Bonnevaux dans le diocèse de Vienne (1889), de l'abbaye de Saint-Chaffre au Monastier (1884), les inventaires et plusieurs fonds d'archives du Viennais, et une Bibliothèque liturgique en six volumes (1893-1897), dont les troisième et quatrième volumes constituent le Repertorium hymnologicum et contiennent plus de 20 000 articles.

Il est élu le à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Agrégé[3]. Il entre en 1890 à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon[4].

Son œuvre majeure est le Répertoire des sources historiques du Moyen Âge. La première partie, Bio-Bibliographie (1875-1886), contient le nom de tous les personnages historiques mentionnés dans les livres imprimés et ayant vécu entre l'année 1 et l'année 1500, avec des références précises. La seconde partie, Topo-Bibliographie (1894-1903), contient non seulement les noms de lieux mentionnés dans les livres sur l'histoire du Moyen Âge, mais aussi, d'une manière générale, tout ce qui n'est pas inclus dans la Bio-Bibliographie.

Le Répertoire dans son ensemble représente une mine d'informations utiles : c'est l'un des plus importants monuments bibliographiques jamais consacrés à l'étude de l'histoire médiévale. Tout en étant prêtre catholique et professeur d'histoire à l'Université catholique de Lyon, l'abbé (et plus tard chanoine) Chevalier adopta une attitude critique sur les questions religieuses. Il fut élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1912.

Dans la controverse sur l'authenticité du Suaire de Turin, Chevalier a retracé une partie de l'histoire de cette relique, qui fut selon lui sans aucun doute utilisée comme un linceul mais ne pouvait être antérieure au XIVe siècle[5].

Dans un article paru en 2006, Emmanuel Poulle a relevé qu'Ulysse Chevalier avait manqué de rigueur en mentionnant les bulles de l'antipape Clément VII relatives au linceul et à son authenticité[6] et que, contrairement à l'avis de Chevalier, ces bulles ne permettent pas de conclure que Clément VII avait reconnu la contrefaçon.

Dans Notre-Dame-de-Lorette, étude critique sur l'authenticité de la Santa Casa (1906), Ulysse Chevalier a dissipé à l'aide de documents authentiques la légende de ce sanctuaire.

Au décès du chanoine Joseph-Hyacinthe Albanès (1822-1897) qui avait consacré sa vie à réunir des documents sur l'histoire ecclésiastique de la France méridionale et publié en 1895 le tome premier de Gallia christiana novissima, il a reçu tous ses documents pour continuer cette publication[7].

DistinctionsModifier

PublicationsModifier

  • Notice analytique sur le Cartulaire d'Aimon de Chissé aux archives de l'évêche de Grenoble avec notes table et pièces inédites, Imprimerie Ch.-M. Hoffmann, Colmar, 1869 (lire en ligne)
  • Cartulaire municipal de la ville de Montélimar, Imprimerie et lithographie Bourron, Montélimar, 1871 (lire en ligne)
  • Inventaire des archives des dauphins de Viennois à Saint-André de Grenoble en 1346, A. Brun libraire, Lyon, 1871 (lire en ligne)
  • Diplomatique de Bourgogne par Pierre de Rivaz, analyses et pièces inédites publiées par l'abbé Ulysse Chevalier, Imprimerie de l'auteur, Romans, 1875 (lire en ligne)
  • Dante Alighieri. Bio-Bibliographie, Imprimerie Paul Hoffmann, Montbéliard, 1877 (lire en ligne)
  • Lettres inédites de Hughes de Lionne : ministre des affaires étrangères sous Louis XIV, Imprimerie de Chenevier, Valence, 1877 (lire en ligne)
  • Répertoire des sources historiques du moyen âge; Bio-bibliographie, Librairie de la société bibliographique, Paris, 1877-1886 (lire en ligne), 1888, Supplément
  • St Paul, apôtre. Bio-Bibliographie, Imprimerie Paul Hoffmann, Montbéliard, 1880 (lire en ligne)
  • Cartulaire de l'abbaye de St-Chaffre du Monastier, ordre de Saint-Benoît, suivi de la chronique de Saint-Pierre du Puy, et d'un appendice de chartes, Typographie Paul Hoffmann, Montbéliard, 1884 (lire en ligne)
  • Avec Paul Émile Giraud, Mystère des Trois Doms joué à Romans en 1509 publié d'après le manuscrit original avec le compte de sa composition, mise en scène et représentation et des documents relatifs aux représentations théâtrales en Dauphiné du XIVe au XVIe siècle, Librairie ancienne d'Auguste Brun, Lyon, 1887 (lire en ligne)
  • Des règles de la critique historique, 1888
  • Manuscrits et incunables liturgiques du Dauphiné,
  • Œuvres complètes de Saint Avit, évêque de Vienne, Librairie générale catholique et classique Emmanuel Vitte, Lyon, 1890 (lire en ligne)
  • Cartulaire du prieuré de Paray-le-Monial, ordre de Saint-Benoît suivi d'un appendice de chartes et de visites de l'ordre de Cluny, Librairie Alphonse Picard, Paris, 1890 (lire en ligne)
  • Le bréviaire romain et sa dernière édition type, Imprimerie et librairie Emmanuel Vitte, Lyon, 1891 (lire en ligne)
  • Ordinaires de l'église cathédrale de Laon (XIIe et XIIIe siècles): suivis de deux Mystères liturgiques, Alphonse Picard libraire, Paris, 1897 (lire en ligne)
  • Les nominations épiscopales du XIIIe au XVe siècle, Imprimerie Emmanuel Vitte, Lyon, 1898 (lire en ligne)
  • Repertorium hymnologicum. Catalogue de chants, hymnes, proses, séquences, tropes en usage dans l'église latine depuis les origines jusqu'à nos jours, Imprimerie Lefever, Louvain, 1892, tome 1, A-K (no 1-9935), Imprimerie Polleunis & Ceuterick, Louvain, 1897 tome 2, L-Z (no 9936-22256), 1904, tome 3, A-Z (no 22257-34827), Imprimerie François Ceuterick, 1912, tome 4, A-Z (no 34828-42060), Société des Bollandistes, Bruxelles, 1921, tome 5, Addenda et corrigenda, 1920, tome 6, Préface - Tabls.
  • Poésie liturgique du Moyen Âge : rythme et histoire. Hymnaires italiens, A. Picard libraire/Paris, E. Vitte libaire/Lyon, 1893 (lire en ligne)
  • Poésie liturgique traditionnelle de l'Église catholique en Occident, ou Recueil d'hymnes et de proses usitées au moyen âge et distribuées suivant l'ordre du Bréviaire et du Missel, Société Saint-Jean l'Évangéliste, Desclée, Lefebvre et Cie éditeurs pontificaux, Tournai, 1894 (lire en ligne)
  • Le saint suaire de Turin est-il l'original ou une copie ? Étude critique, Imprimerie Vve Ménard, Chambéry, 1899 (lire en ligne)
  • Étude critique sur l'origine du saint suaire de Lirey-Chambéry-Turin, Alphonse Picard, Paris, 1900 (lire en ligne)
  • Le St Suaire de Lirey-Chambéry-Turin et les Défenseurs de son Autenticité, Alphonse Picard et fils libraires, Paris, 1902 (lire en ligne)
  • Autour des origines du suaire de Lirey avec documents inédits, Alphonse Picard et fils libraires, Paris, 1903 (lire en ligne).
  • Sacramentaire et martyrologe de l'Abbaye de Saint-Remy. Martyrologe, calendrier, ordinaires, et prosaire de la Métropole de Reims (VIIIe-XIIIe siécles), Alphonse Picard, Paris, 1900 (lire en ligne)
  • Ordinaire et coutumier de l'église catédrale de Bayeux (XIIIe siècle), Alphonse Picard et fils libraires, Paris, 1902 (lire en ligne)
  • L'abjuration de Jeanne d'Arc au cimetière de Saint-Ouen et l'authenticité de sa formule. Étude critique, Alphonse Picard et fils libraires, Paris, 1902 (lire en ligne)
  • Notre-Dame de Lorette. Étude historique sur l'authenticité de la Santa Casa, Alphonse Picard et fils libraires, Paris, 1906 (lire en ligne)
  • La Santa casa de Lorette et la maison de la Sainte famille à Nazareth, Langres, Maitrier et Courtot, 1908
  • Histoire de Romans-sur-Isère
  • Armorial de Romans, suivi du Livre d'or de la même ville
  • Un tournoi à Romans en 1484
  • Regeste dauphinois, ou Répertoire chronologique et analytique des documents imprimés et manuscrits relatifs à l'histoire du Dauphiné, des origines chrétiennes à l'année 1349, Valence, Impr. valentinoise, 1913-1926 (volumes présents sur gallica.bnf.fr)
  • Répertoire des sources historiques du Moyen Âge. Topo-bibliographie, Montbéliard, Société anonyme d'imprimerie montbéliardaise, 1894-1899, 1502 p. (lire en ligne)
  • Répertoire des sources historiques du moyen âge. Topo-bibliographie, Paul Hoffmann, Montbéliard, 1894, 1er fascicule, A - B, Société anonyme d'imprimerie Montbéliardaise, Montbéliard, 1900 4e fascicule, K - N
  • Répertoire des sources historiques du Moyen Âge. Bio-bibliographie, Alphonse Picard et fils libraires, Paris, nouvelle édition 1905, 1er volume, A - I, 1907, 2e volume, J - Z

Notes et référencesModifier

  1. L. Royer, « Ulysse Chevalier. Regeste dauphinois ou répertoire chronologique et analytique des documents imprimés et manuscrits relatifs à l'histoire du Dauphiné, des origines chrétiennes à l'année 1349 », Revue d'histoire de l'Église de France, vol. 4, no 19,‎ , p. 94-95 (lire en ligne, consulté le )
  2. « Thèses université de Lyon 2 - (...) Une tradition historiographique ancienne », sur theses.univ-lyon2.fr (consulté en )
  3. « Etat des Membres de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Savoie depuis sa fondation (1820) jusqu'à 1909 », sur le site de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie et « Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques - cths.fr.
  4. Nicole Dockès-Lallement, CHEVALIER Ulysse (1841-1923), in Dominique Saint-Pierre (dir.), Dictionnaire historique des académiciens de Lyon 1700-2016, Lyon : Éditions de l'Académie (4, avenue Adolphe Max, 69005 Lyon), 2017 , p. 304-308 (ISBN 978-2-9559433-0-4).
  5. Le Saint-Suaire de Lirey-Chambéry, Turin, et les défenseurs de son authenticité
  6. Emmanuel Poulle : « La statue de l'historien probe et critique qu'il aimait se voir édifier prend ici quelques coups durs. » (RHEF, t. 92, p. 354, 2006). « Le linceul de Turin victime d'Ulysse Chevalier », Revue d'histoire de l'Église de France, 2006, vol. 92, n° 229, p. 343-358 [1]
  7. M. le chanoine Albanès (1822-1897), dans Annales du Midi, 1897, 9-35, p. 364 (lire en ligne)
  8. « Chevalier, Cyr Ulysse Joseph », base Léonore, ministère français de la Culture

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie et sourcesModifier

  • Charles-Félix Bellet, M. le chanoine Ulysse Chevalier, correspondant de l'Institut. Son œuvre scientifique, sa bio-bibliographie. Souvenir de ses amis pour l'achèvement du Répertoire des sources historiques du moyen âge, Valence, Jules Céas et fils, 1912 (met en valeur la démarche historique scientifique du chanoine Chevalier, en accord avec les recommandations du pape Léon XIII sur l'étude de l'histoire) (lire en ligne)
  • Ulysse Chevalier, Mes souvenirs [concernent son père et homonyme, le Dr Ulysse Chevalier, 1804-1893)].
  • Nicole Dockès-Lallement, « Chevalier Ulysse », dans Dominique Saint-Pierre (dir.), Dictionnaire historique des académiciens de Lyon 1700-2016, Lyon: Éd. de l'Académie, 2016,p.304-308.
  • (en) « Ulysse Chevalier », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [Chevalier   (en) Lire en ligne sur Wikisource].
  • Théophile Homolle, « Éloge funèbre de M. Ulysse Chevalier, membre de l'Académie », dans Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1923, 67-5, p. 405-407

Liens externesModifier