Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubois.
Jean-Yves Dubois
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Yves Dubois vers 1981.

Naissance
Chartres
Décès (à 44 ans)
Paris
Activité principale Comédien
Sociétaire de la Comédie-Française
Lieux d'activité Comédie-Française (1984-2003)
Années d'activité 1980-2003
Formation Conservatoire d'art dramatique de Paris
Enseignement Pierre Debauche
Jean-Paul Roussillon
Antoine Vitez
Distinctions honorifiques Chevalier des Arts et des Lettres

Jean-Yves Dubois, né le à Chartres et mort le à Paris, est un acteur français de cinéma et de théâtre, sociétaire de la Comédie-Française de 1990 à sa mort.

Sommaire

BiographieModifier

Après une enfance en Afrique de l'Ouest (au Togo et au Sénégal), Jean-Yves Dubois entame des études de médecine mais les abandonne pour entrer au Conservatoire national de Paris, où il suit les cours de Pierre Debauche, Jean-Paul Roussillon et d'Antoine Vitez qui, l'appréciant particulièrement, le fera dès le début des années 1980 jouer dans un grand nombre de ses créations[1]. Entré en 1984 à la Comédie-Française , il devient le 482e sociétaire de la Comédie-Française en 1990.

Acteur qualifié par Catherine Hiegel d'« atypique, doux, hypersensible et inattendu », il s'attachait dans son rapport à la langue à expérimenter selon Marcel Bozonnet[1].

Alors qu'il rentre de Dakar — où il travaillait à une pièce — pour participer aux premières répétitions de la pièce russe La Forêt (1871) d'Alexandre Ostrovski dans une mise en scène de Piotr Fomenko pour la Comédie-Française (pour tenir le rôle d'Infortunatov), il reçoit une valise sur le dos et, à la suite d'un mauvais diagnostic médical, meurt le soir même à son domicile parisien d'une crise cardiaque[1],[2]. Il repose au cimetière de Villerville dans le Calvados.

Vie privéeModifier

Jean-Yves Dubois a vécu douze années avec Muriel Mayette[3], avec laquelle il a eu un fils, mort à l'âge de cinq ans dans un accident[4]. Il s'est ensuite marié à Guillemette Bonvoisin.

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Mathilde de la Bardonnie, « Jean-Yves Dubois quitte la scène », Libération, 18 janvier 2003.
  2. Le Nouveau Recueil no 66 par Jean-Pierre Sarrazac et Jean-Baptiste Goureau, éditions Champ Vallon, 2003, (ISBN 9782876733732), p. 54
  3. « Madame Sans Gêne - portrait de Muriel Mayette », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. « Muriel Mayette-Holtz », sur gala.fr

Liens externesModifier