Alain Françon

auteur et metteur en scène de théâtre français
Alain Françon

Naissance (76 ans)
Saint-Étienne
Activité principale Metteur en scène de théâtre
Style
Activités annexes Auteur
Récompenses Molières 2010 : Molière du metteur en scène pour La Cerisaie d'Anton Tchekov

Alain Françon, né le à Saint-Étienne, est un auteur et metteur en scène de théâtre français.

BiographieModifier

CarrièreModifier

Alain Françon fonde la compagnie Le Théâtre éclaté à Annecy en 1971. Pendant près de vingt ans, il y monte entre autres Marivaux, Sade, Ibsen, Strindberg, Brecht et Michel Vinaver.

En 1989, il dirige le Centre dramatique national de Lyon - Théâtre du Huitième. Il y monte notamment Britannicus et Hedda Gabler. Entre 1992 et 1995, il dirige le Centre dramatique national de Savoie où il monte Edward Bond, Tchekhov.

En 1996, il est nommé directeur du Théâtre national de la Colline. Son mandat est prolongé jusqu'en , date à laquelle Stéphane Braunschweig lui succède.

Depuis 2010, Alain Françon se consacre à sa propre compagnie Le Théâtre des nuages de neige.

Alain Françon fait connaître le théâtre d’Edward Bond en France. Il a mis en scène sept de ses pièces : La Compagnie des hommes, Pièces de guerre, Café, Si ce n’est toi, Naître, Chaise, Les Gens et en 2016 La Mer pour son entrée au répertoire à la Comédie-Française.

TransmissionModifier

Alain Françon dirige régulièrement des ateliers de formation dans plusieurs écoles nationales, Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, École du TNS, École de la Comédie de Saint-Etienne, École Nationale Supérieure d'Art Dramatique (Ensad) de Montpellier.

Il est le parrain des douze élèves comédiens de la promotion 6 (2018-2021) de l’École du Nord.

Vie privéeModifier

Alain Françon partage la vie de la comédienne Dominique Valadié depuis 1990.

Le 17 mars 2021, il est grièvement blessé à la carotide, après avoir reçu un coup de couteau dans une rue de Montpellier[1],[2].

Metteur en scèneModifier

1960-1969Modifier

1970-1979Modifier

1980-1989Modifier

1990-1999Modifier

2000-2009Modifier

  • 2000 : Café d’Edward Bond, Théâtre national de la Colline,
  • 2001 : Le Crime du XXIè siècle d’Edward Bond, Théâtre national de la Colline,
  • 2001 : Visage de feu de Marius von Mayenburg, Théâtre national de la Colline,
  • 2002 : Les Voisins de Michel Vinaver, seconde version, Théâtre national de la Colline,
  • 2002 : Skinner de Michel Deutsch, Théâtre national de la Colline,
  • 2002 : Rouge noir et ignorant, La Furie des Nantis et Si ce n’est toi d’Edward Bond, CNSAD, Paris,
  • 2003 : Petit Eyolf d’Henrik Ibsen, Théâtre national de la Colline,
  • 2003 : Si ce n’est toi d’Edward Bond, Théâtre national de la Colline,
  • 2004 : Katarakt de Rainald Goetz, Théâtre national de la Colline,
  • 2004 : Ivanov d’Anton Tchekhov, Théâtre national de la Colline,
  • 2005 : e, le roman dit de J'il de Daniel Danis, Théâtre national de la Colline,
  • 2005 : Le Chant du cygne–Platonov d’Anton Tchekhov, Théâtre national de la Colline,
  • 2006 : Naître d’Edward Bond, Festival d’Avignon, Cour du Lycée Saint Joseph,
  • 2006 : Chaise d’Edward Bond, Festival d’Avignon, Salle Benoît XII,
  • 2007 : Les Enfants du soleil de Maxime Gorki, Groupe XXVI, Théâtre national de Strasbourg,
  • 2007 : L'Hôtel du libre échange de Georges Feydeau, Théâtre national de la Colline,
  • 2009 : La Cerisaie d'Anton Tchekhov, seconde version, Théâtre national de la Colline,
  • 2009 : Les Ennemis de Maxime Gorki, ENSATT, Lyon,

2010-2019Modifier

2020 -Modifier

FilmographieModifier

PublicationModifier

Prix et nominationsModifier

MolièresModifier

AutresModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

La critique Odile Quirot lui a consacré un ouvrage publié en 2015 : Alain Françon, La Voie des textes, Éd. Actes Sud (collection Le Temps du Théâtre).

  • Quittez le théâtre affamés de changement : les douze années d’Alain Françon à la direction du Théâtre de la Colline, collectif, Biro éditeur

Liens externesModifier