Ouvrir le menu principal

Gabriel Auer

cinéaste, auteur dramatique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auer.
Gabriel Auer
Description de cette image, également commentée ci-après
Gabriel Auer, printemps 2005
Nom de naissance Gabriel Joseph Auer
Surnom Gaby
Naissance
Flag of Hungary (1915-1918, 1919-1946).svg Budapest
Nationalité Drapeau de la Hongrie Hongroise
Drapeau du Canada Canadienne
Drapeau de la France Française
Décès (à 78 ans)
Profession Réalisateur
Producteur
scénariste
Dramaturge
Films notables Réalisateur :
Les Yeux des oiseaux
The Birdwatcher
Producteur :
La Salamandre
Salaam Bombay !

Gabriel Auer, né à Budapest le , mort le , est un scénariste, réalisateur et producteur de cinéma français.

BiographieModifier

Né à Budapest en 1936[1], il quitte la Hongrie avec sa famille en 1939, passe son enfance pendant la guerre en France, puis à Monaco. Il émigre au Canada en 1955 où il fait des études de commerce et d'arts à l’Université anglophone Sir George Williams à Montréal[2].

Il vit et travaille ensuite au Canada, en Amérique Latine et en Suisse. Sa carrière cinématographique commence en 1970, comme producteur associé sur le film d’Alain Tanner, La Salamandre. Il réalise ensuite plusieurs courts métrages, dont Le Destin de Jean-Noël ? qui reçoit une nomination aux César en 1977. Il fonde sa propre société de production, Forum Films, en 1978.

Son premier long métrage, Vacances royales[3], reçoit en 1980 le prix Jean Delmas[4],[5] à Cannes. Il alterne depuis des activités de réalisation et de production. En 1982, son film Les Yeux des oiseaux[6],[7] remporte le grand prix Coral au Festival du film de La Havane. Ce film, sur la prison Libertad, a une influence politique considérable en Uruguay où il circule clandestinement pendant et après la dictature militaire. En 1988, il produit le premier long métrage de la réalisatrice indienne Mira Nair, Salaam Bombay !, film nominé aux Oscars et qui reçoit la Caméra d’or au Festival de Cannes.

À partir de 1993, il conduit des ateliers d’écriture de scénarios et de formation de formateurs au sein des programmes Sources et Sources 2, (Programmes Media de l’Union européenne). Il a été membre et trésorier de la Société des réalisateurs de films (SRF) de 1978 à 2008[1], il a représenté la SRF à la Commission d’agrément de production du Centre national du cinéma et de l'image animée de 1985 à 2005. Il a également été membre du Jury de la Caméra d'Or au Festival de Cannes 1993 ainsi que membre de l’ARP.

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

Courts métrages
Longs métrages

ProducteurModifier

ThéâtreModifier

Récompenses et nominationsModifier

  • 1976 : Nomination aux Césars (meilleur court-métrage de fiction) pour Le Destin de Jean-Noël ?
  • 1980 : Second Prix Jean-Delmas au Festival international du film de Cannes pour Vacances Royales
  • 1982 : Grand Prix Corail au Festival du cinéma latino-américain à La Havane pour Les Yeux des oiseaux
  • 1988 : Nomination aux Oscars (meilleur film étranger) et Caméra d'or au Festival de Cannes pour Salaam Bombay !

Notes et référencesModifier

  1. a et b Olivier Thévenin. La S.R.F. et la Quinzaine des Réalisateurs. 1968-2008, une construction d’identité collective. Paris, Aux lieux d’être, 2008, p. 115-119
  2. l’Université Sir-George-Williams de Montréal a fusionné avec le Collège Loyola en 1974 et a pris le nom d'Université Concordia.
  3. Entretien avec Gabriel Auer, à propos de Vacances Royales, par Gilles Colpart, in La Revue du cinéma no 358 (février 1981), p. 42-44
  4. Le Monde, 24 mai 1980, p.28
  5. Libération, 24/25/26 mai 1980
  6. Entretien avec Gabriel Auer, à propos de Le Birdwatcher, par Andrée Tournès, in Jeune Cinéma no 265 (décembre 2000), p. 20 à 25
  7. 900 cinéastes d’aujourd’hui, sous la dir. de René Prédal. Paris, Les Éditions du Cerf, 1988, p. 36

Liens externesModifier