Jean-Claude Petit (compositeur)

compositeur français

Jean-Claude Petit, né le à Vaires-sur-Marne, est un pianiste, un compositeur et arrangeur français.

Jean-Claude Petit
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Chef d'orchestre du Concours Eurovision de la chanson (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

BiographieModifier

Après avoir accompagné des jazzmen lors de son adolescence (Dexter Gordon, Johnny Griffin, Kenny Clarke, etc.), il sort du Conservatoire national supérieur de Paris avec les premiers prix d'harmonie, de fugue et de contrepoint et commence à travailler à partir de 1966 pour le monde des variétés. C'est ainsi qu'il écrit et réalise les arrangements des disques de Julien Clerc, Serge Lama, Mireille Mathieu, Sheila, Claude François, Willy Deville, Joan Baez, Michel Sardou, Alain Souchon, Sylvie Vartan, Jairo, Mort Shuman, Gilbert Bécaud...

Il commence à travailler pour le cinéma comme nègre musical de Michel Magne. Il vend au réalisateur Alejandro Jodorowsky les droits d'un album de musique électronique composé en 1976 pour que la musique soit réutilisée comme bande son du film Tusk. Il signe les musiques de films à succès tels que Jean de Florette ou Manon des sources, de Claude Berri, et Cyrano de Bergerac, de Jean-Paul Rappeneau ; avec cette composition, il obtient un César et une Victoire de la musique en 1991.

Jean-Claude Petit produit, joue et compose également des albums de jazz-rock : Babel (avec le guitariste Philip Catherine), The best of all possible worlds (avec Celmar Engel)...

En 1995, il est élu président de l'ADAMI, fonction qu'il occupe jusqu'en 1998.

En , il est élu président du conseil d'administration de la SACEM.

En 2014, il signe son premier opéra, Colomba, adapté de la nouvelle de Prosper Mérimée et présenté à l'opéra municipal de Marseille[1].

Il collabore sur la chanson Le Secret Perdu, premier single du 10e album de Pascal Obispo (Billet de femme), paru en février 2016.

En février 2017, il collabore avec Vincent Beer-Demander et l'Académie de mandoline de Marseille[précision nécessaire].

Prises de positionModifier

Il co-signe en , parmi 1 400 personnalités du monde de la culture, la tribune « Nous ne sommes pas dupes ! », publiée dans le journal Libération, pour soutenir le mouvement des Gilets jaunes et affirmant que « Les gilets jaunes, c'est nous »[2].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

TéléfilmsModifier

Génériques d’émissions téléviséesModifier

Joués par son orchestre symphonique dont il était le chef d'orchestre, compositeur en collaboration avec Jean-Pierre Bourtayre[réf. nécessaire] :

OpéraModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir sur lejdd.fr (consulté le 18 juin 2017).
  2. Des personnalités du monde de la culture, « Gilets jaunes : nous ne sommes pas dupes  ! », Libération, (consulté le 25 mai 2020)

Liens externesModifier