Dans ce nom chinois, le nom de famille, Guanyu, précède le nom personnel.
Guanyu Zhou
Description de cette image, également commentée ci-après
Guanyu Zhou en 2019.
Biographie
Date de naissance (20 ans)
Lieu de naissance Shanghai (Chine)
Nationalité Drapeau de Chine Chinois
Carrière
Années d'activité Depuis 2015
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Drapeau : Royaume-Uni UNI-Virtuosi Racing
Statistiques
Numéro permanent 7

Guanyu Zhou (chinois simplifié : 周冠宇), né le à Shanghai, est un pilote automobile chinois. Il participe en 2019 au championnat de championnat de Formule 2 avec l’écurie britannique UNI-Virtuosi Racing. Il est également membre de la Renault Sport Academy.

BiographieModifier

Débuts en monoplace en Formule 4 (2015)Modifier

 
Guanyu Zhou à Spa-Francorchamps en 2015.

Après plusieurs années et plusieurs titres en karting, dans son pays natal puis en Europe, Guanyu Zhou commence sa carrière en monoplace en 2015 dans le championnat d'Italie de Formule 4. Avec l'écurie Prema Powerteam, le chinois remporte trois courses, toutes à Monza, et se classe 2e du championnat et meilleur rookie. Son équipier Ralf Aron est quant à lui sacré champion.

En parallèle, il dispute les neuf premières courses du championnat d'Allemagne de Formule 4, également avec Prema Powerteam. Il obtient deux podiums et termine 15e.

Trois saisons en Formule 3 (2016-2018)Modifier

Après ces débuts encourageants, Guanyu Zhou se rend début 2016 en Nouvelle-Zélande pour y disputer les Toyota Racing Series. Une victoire lui permet de finir 6e de ce mini-championnat hivernal. Il rejoint ensuite le championnat d'Europe de Formule 3, avec Motopark Academy. Malgré deux podiums obtenus en début de saison au Castellet puis au Hungaroring, le reste de sa saison est compliqué et il termine 13e du classement des pilotes, devancé par ses trois équipiers. Il termine également 16e des Masters de Formule 3 à Zandvoort et 15e du Grand Prix automobile de Macao.

En 2017, il fait son retour chez Prema Powerteam[1]. En progrès par rapport à la saison précédente, il obtient cinq podiums et termine 8e. À Macao, il termine également 8e de la course.

Zhou rempile pour une nouvelle année de Formule 3 avec Prema en 2018. Il décroche cette fois-ci sa première victoire lors du prestigieux Grand Prix de Pau[2], deux pole positions, et un deuxième succès en fin de saison à Hockenheim. Il se classe de nouveau 8e du championnat, puis 11e à Macao.

Entrée dans la Renault Sport Academy et débuts en Formule 2 (depuis 2019)Modifier

En 2019, Guanyu Zhou intègre la Renault Sport Academy et devient pilote de développement de Renault F1 Team[3]. Il découvre la Formule 1 durant l'été, en pilotant la Renault R.S.17 lors de plusieurs séances[4].

Cette même année, il passe en Formule 2 et rejoint UNI-Virtuosi Racing, qui succède à Russian Time[5]. Très régulier, il monte à quatre reprises sur la troisième marche du podium et obtient une pole position à Silverstone, la première d'un pilote chinois à ce niveau-là de monoplace[6]. Il termine 7e du championnat avec 140 points, et reçoit le prix Anthoine Hubert qui récompense le meilleur rookie de l'année[7].

CarrièreModifier

Résultats en monoplaceModifier

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2015 Championnat d'Italie de Formule 4   Prema Powerteam 21 3 2 0 9 223 2e
Championnat d'Allemagne de Formule 4 9 0 0 0 2 45 15e
2016 Championnat d'Europe de Formule 3   Motopark Academy 30 0 0 0 2 101 13e
Toyota Racing Series   M2 Competition 15 1 0 1 4 685 6e
2017 Championnat d'Europe de Formule 3   Prema Powerteam 30 0 0 0 5 149 8e
2018 Championnat d'Europe de Formule 3   Prema Theodore Racing 30 2 3 1 6 203 8e
2019 Formule 2   UNI-Virtuosi Racing 22 0 1 2 5 140 7e

Notes et référencesModifier

  1. Jacques-Armand Dupuis, « F3 - Guan Yu Zhou débarque chez Prema », sur autohebdo.fr, (consulté le 27 octobre 2019)
  2. Thierry Vautrat, « Grand Prix de Pau : et Zhou surgit pour une première ! », sur sudouest.fr, (consulté le 27 octobre 2019)
  3. Mickael Guilmeau, « Guanyu Zhou rejoint la Renault Sport Academy », sur franceracing.fr, (consulté le 27 octobre 2019)
  4. Frankie Mao, « Zhou a effectué ses premiers tests avec la Renault F1 de 2017 », sur motorsport.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  5. Matthieu Piccon, « Russian Time repris par UNI-Virtuosi et signe Guanyu Zhou », sur racingbusiness.fr, (consulté le 27 octobre 2019)
  6. Medhi Casaurang-Vergez, « Zhou en pole pour la Course longue à Silverstone », sur autohebdo.fr, (consulté le 27 octobre 2019)
  7. Emmanuel Touzot, « La F2 a créé le prix Anthoine Hubert et l’a décerné à Zhou », sur nextgen-auto.fr, (consulté le 12 décembre 2019)

Liens externesModifier