Discussion:Électron

Discussions actives
Autres discussions [liste]

IntroductionModifier

Dans l'introduction, on donne une limite supérieure à la largeur de l'électron. Selon quelle définition de largeur ? Didierv 4 jul 2004 à 12:59 (CEST) ____________________________________________________________

Bonjour ! Une phrase du texte concernant les caractéristiques de l'électron me parait paradoxale : "L'électron n'a pas de sous-composant connu. On le définit donc, ou on le suppose, comme une particule ponctuelle, avec une charge ponctuelle, sans dimension d'espace." Ailleurs, dans le texte, on signale que cette particule a une masse... Donc, si l'électron a une masse, et s'il est une particule ponctuelle, sans dimension, la densité de "matière" qui le compose serait quasi infinie, comme dans un trou noir stellaire... Alors je pose la question aux spécialistes : L'électron est-il une particule similaire, à l'échelle quantique, aux trous noirs stellaires, et possédant, comme eux, un "horizon des évènements" ? L'électron n'est-il pas une sorte "micro trou noir" ? sylvain.raillard

_________________________________________________________

  • Les deux questions ci-dessous sont répondues sur Discuter:Lepton ou elles ont été posées aussi. Didierv 5 aoû 2004 à 20:24 (CEST)

salut! pourrais tu mettre des photos de toutes ces sous structures(atomes électron proton neutron noyau quarks lepton boson...) je n'en vois jamais :s je compte sur toi, multo obrigado. --Vev 5 aoû 2004 à 17:09 (CEST)

si quelqu un pouvait aussi proposer un schéma pour comprendre facilement comment les sous structures s'imbriquent, et un tableau comparatif de ces particules pour comprendre leur taille merci(j avoue que ca m'interesse fortement mais je n'y comprends rien & n ai jamais compris :s alors si sur wikipédia ca pouvait être clair). gracias. --Vev 5 aoû 2004 à 17:32 (CEST)


____________________________________________________

J'aimerai savoir comment calculer la vitesse d'un électron gravitant autour d'un noyau atomique. [24 octobre 2005]

Je me demande bien pourquoi les electrons sont arretes ou ralentis par une "bosse" dans un circuit ou il y a resistance?Au fait quelle est la nature de ces "bosses"?Qu'est-ce qu'au fait que la resistance electrique?Et lorsque l'electron rencontre ces bosses,est-elle deviée?Ne perd-elle pas de son energie?Enfin,pourquoi aux tres basses temperatures,la resistance est franchement negligeable,alors que les atomes y sont fortement proches et qu'on pourrait penser que les electrons auraient plus de mal a passer?Pourquoi certains metaux sont-ils plus resistants que d'autres?Parce qu'ils ont plus de "bosses"?Enfin,j'aimerais bien que quelqu'un eclaire ma lanterne sur ces points.Lebolle 4 septembre 2006 à 17:15 (CEST)

Cet article a été classé comme d'avancement BDModifier

Bonjour,

À mon avis l'article est plus proche d'un article de qualité que d'un « bon début »… vous pensez que ça vaut le coup de le proposer sur la liste des articles potentiellement de qualité, même s'il reste probablement quelques améliorations à apporter ?

Loqueelvientoajuarez (d) 27 avril 2010 à 16:53 (CEST)

Il est clair que la traduction à partir de l'article anglais à considérablement amélioré l'article. L'article est en effet dans un état d'avancement de niveau A. Il est peut être même envisageable de le proposer comme BA. Pamputt 12 mai 2010 à 21:16 (CEST)
Tu mets la charrue avant les bœufs : A > BA. Tant qu'il n'a pas été proposé en BA, il ne peut pas être A. R (d) 19 mai 2010 à 19:34 (CEST)
Bien sûr que non. Il est tout àa fait possible de classer un article à l'avancement A avant qu'il ne soit jugé BA. Seul les niveaux BA et AdQ demandent un vote de la communauté. L'avancement A n'a pas besoin de vote. Il correspond à un niveau d'avancement qui serait du niveau de BA ou AdQ sans être passer devant un vote. Si un article est reconnu BA alors on lui apposera l'avancement BA et jamais A (voir ici pour plus d'infos). Pamputt 24 mai 2010 à 19:43 (CEST)

Relecture de tpa2067 (d · c · b)Modifier

  • les sections ref et biblio doivent être aussi traduites dans le mesure du possible ce qui n'a visiblement pas été fait en l'état actuel, ce qui vraiment dommage car les ref et la biblio en français ne doivent pas manquer à propos de l'électron.

--tpa2067(Allô...) 1 juin 2010 à 08:34 (CEST)

Label AdQ ?Modifier

{{Intention de proposer au label|AdQ|— Cantons-de-l'Est 6 janvier 2013 à 15:48 (CET)}}

Une référence (Feynman 1987) était manquante en bibliographie. J'ai trouvé une notice qui répondait à l'appel de note, mais il faudrait vérifier qu'il s'agit bien de la bonne référence. — Bouchecl (dring) 13 janvier 2013 à 19:11 (CET)
Merci pour la correction. C'est la bonne référence  . — Cantons-de-l'Est 15 janvier 2013 à 17:03 (CET)

QuestionModifier

Expliquer comment dans la mécanique classique l'atome n'a pas de couche intermédiaire pour les transitions des électrons par contre dans la mécanique quantiques les couches de transition existent? Merci à tout le monde, votre réponse svp,c'est urgent, de la part de — Le message qui précède, non signé, a été déposé par 197.157.210.2 (discuter)

Wikipédia ne peut faire un travai scolaire à votre place. Je vous suggère de consulter les ouvrages que votre enseignant vous a suggérés. Cantons-de-l'Est (d) 5 juin 2013 à 03:49 (CEST)

IntroductionModifier

Bonjour,

Il me semble exagéré d'affirmer que :

"Ses propriétés, qui se manifestent à l'échelle microscopique, expliquent la conductivité électrique, la conductivité thermique, l'effet Vavilov-Tcherenkov, l'incandescence, l'induction électromagnétique, la luminescence, le magnétisme, le rayonnement électromagnétique, la réflexion optique et la supraconductivité"

Il s'agit là de phénomènes qui s'expliquent entièrement en évoquant des particules chargées, pas nécessairement des électrons.

Par exemple l'effet Vavilov-Tcherenkov est lié au déplacement d'un particule chargée (pas nécessairement un électron) qui excite des ondes (pas nécessairement liées à des électrons), et qui se déplace à une vitesse supérieure à ces ondes.

Que les propriétés de l'électron explique "le magnétisme" ne veut absolument rien dire !

Qu'elles expliquent le rayonnement électromagnétique non plus ! Une charge accélérée rayonne, et c'est *en particulier* le cas de l'électron.

Bref, il faudrait peut-être enlever, ou du moins remanier cette phrase pour qu'elle ait un aspect moins "l'électron explique tout".

Bien cordialement.

— Le message qui précède, non signé, a été déposé par 85.170.130.63 (discuter)

Je vous accorde qu'il y a théoriquement une erreur, mais dans la pratique, les charges accélérées sont dans la grande majorité des cas des électrons. Dans tous les textes scientifiques que j'ai consultés, je n'ai jamais lu que des protons, des muons ou toutes particules chargées sont en jeu dans les phénomènes mentionnés. La raison est simple : les autres particules chargées sont notablement plus lourdes, ce qui demande donc des forces plus grandes pour les déplacer. Ceci écrit, je suis ouvert à toute suggestion raisonnable. Cantons-de-l'Est discuter 10 juillet 2013 à 03:52 (CEST)
Y a aussi les positrons, mais ils sont notablement plus rares (quoi que...) — Rhadamante 10 juillet 2013 à 04:37 (CEST)

Onde et particuleModifier

Les particules ne se comportent pas parfois comme des particules, parfois comme des ondes. A la particule est ASSOCIEE une onde qui lui indique le chemin à suivre. Par ailleurs, en mécanique quantique - et contrairement à la mécanique classique - on ne peut pas connaître simultanément la position exacte et la vitesse d'une particule. Plus on est précis sur une de ces deux caractéristiques physiques, moins on est précis sur l'autre. La notion de trajectoire n'a donc aucun sens dans le monde des particules. Ce principe porte un coup mortel au déterminisme, pilier fondamental de la physique classique, rendant ainsi indispensable l'utilisation des probabilités. Bien entendu, ce raisonnement mathématique peut aussi s'appliquer à d'autres couples de caractéristiques.

Prenons un exemple absurde: vous vous faites arrêter pour excès de vitesse sur la route. A la question "A quelle vitesse rouliez-vous?", en théorie quantique vous pouvez répondre ""Je ne sais pas mais je peux vous dire avec précision l'endroit où j'étais". "Où étiez-vous alors?" Vous répondez "Je ne sais pas mais je peux vous dire la vitesse à laquelle je roulais avec précision!' Cet exemple reflète une certaine vérité du monde de l'infiniment petit.

C'est cette différence entre le monde physique que nous observons tous les jours et le monde de l'infiniment petit qui nous empêche d'appréhender ce qui s'est passé avant le"Big Bang. En effet, cette période n'est pas la naissance de l'Univers comme d'aucun le prétendent mais un instant de l'évolution de l'Univers. Il reste à trouver l'équation qui permette d'unifier la physique de l'infiniment grand ET celle de l'infiniment petit. On aura peut-être alors une image théorique de ce qu'était l'Univers à sa naissance. La chasse est ouverte. Bon courage à ceux qui lisent ces lignes 78.236.97.59 (discuter) 26 octobre 2014 à 16:07 (CET)

électron miroir, où est-tu? Où qu'il est le petit électron miroir? encore un coup du spin -0,49 de la théorie une chance sur deuxModifier

Euh... C'est où que je trouve l'électron miroir? C'est pas dans les expressions comme électron libre, donc c'est quelque part en sachant ce qu'est un électron miroir. Mais justement c'est ca que je cherche savoir ce qu'est un électron miroir, or je sais que ce n'est pas une connerie puisque je viens de chiralité en étant passé ailleurs avant telle la bille dans un flipper dans la nébuleuse wikipédia. Et en ayant utilisé le moteur de recherche interne qui est muet après avoir utilisé le moteur de recherche Bing. Il faut certainement que je revienne un jour absorber la totalité de l'article et dépiler tous les concepts vulgaires cachés dans cet article de qualité. Il me faut effectivement du courage comme dit au dessus, je vais voir. Qu'on ne se méprenne pas, je ne crache pas dans la soupe. Je dis simplement que qualité pour moi ça veut dire accessibilité aux handicapés. 2A01:CB14:5C9:DF00:2CA8:1060:AF61:D4C9 (discuter) 23 juillet 2016 à 09:52 (CEST) P.S. Je suis pas en train de faire un devoir scolaire et par principe de précaution je vais aller lire normalement une troisième fois cet article.

Bonjour ; êtes-vous sûr de chercher au bon endroit ? Ce qu'explique l'article chiralité, en prenant comme exemple un électron, c'est que l'image d'un champ électrique dans un miroir est un champ électrique, mais qu'il n'en est pas de même du champ magnétique (on parle de pseudo-vecteur) : ce qu'on voit dans le miroir (un électron "tournant dans l'autre sens" en physique classique, mais en réalité, il s'agit de spin, concept nettement moins intuitif) engendrerait un champ magnétique de sens opposé, alors que l'image dans le miroir du vecteur champ magnétique reste dans le même sens... Si on avait pris comme exemple un aimant, on aurait expliqué que les lignes de champ de l'aimant miroir n'étaient pas le reflet des lignes de champ de l'aimant réel, et l'expression "aimant miroir" n'est rien de plus qu'une abréviation de "image de l'aimant dans le miroir". Est-ce plus clair ainsi ?--Dfeldmann (discuter) 23 juillet 2016 à 10:53 (CEST)
Revenir à la page « Électron ».