Ouvrir le menu principal

Dacia

marque automobile filiale du groupe français Renault
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dacia (homonymie).

Dacia
logo de Dacia
Logo de Dacia

Création 1966
Dates clés 1966 Création en Roumanie
1999 Rachat par Renault
Forme juridique Filiale
Siège social Mioveni (département de Județ d'Argeș)
Drapeau de Roumanie Roumanie
Direction Christophe Dridi
Actionnaires Renault-Nissan-Mitsubishi : 99,43 %[1]
Activité Automobile
Produits - Sandero
- Logan et Logan MCV
- Duster
- Lodgy
- Dokker
- Dokker Van
Société mère Renault-Nissan-Mitsubishi
Effectif 15 000
Site web www.gruprenault.ro

Chiffre d'affaires 5,1 milliards d'euros (2017)[2]

Dacia (/ˈdat͡ʃi.a/) est un constructeur d'automobiles roumain, filiale du groupe français Renault. Les véhicules produits sont commercialisés sous la marque Dacia en Europe et sous la marque Renault dans le reste du monde. En 2017, 610 150 voitures Dacia et 637 700 véhicules Renault ont été produits.

Son nom correspond à la forme latine du nom de la province romaine qui correspond à la Roumanie actuelle : la Dacie.

L'entreprise Dacia a été créée en 1966 en Roumanie et a produit principalement des dérivés de la gamme d'automobiles Renault. Le modèle emblématique du constructeur roumain est la Dacia 1310, appelée simplement Dacia, qui est une version améliorée de la Renault 12 sans apport technologique majeur.

La société Dacia est depuis 1999 une filiale du groupe Renault. Elle représente, en 2014, près de 30 % des ventes de véhicules du groupe au losange[3]. Ce dernier, sous l'impulsion de Louis Schweitzer, a entrepris une modernisation de l'usine de Pitești et des véhicules qui y sont fabriqués.

De ce fait, l'entreprise se concentre sur deux objectifs : moderniser la chaîne de production pour pouvoir exporter vers d'autres pays, et continuer à produire des pièces de rechange pour la « vieille Dacia », car la plupart des roumains, qui ne revendent jamais leur véhicule, préfèrent en payer la maintenance. Sur le secteur des pièces de rechange, il existe de nombreux concurrents qui font de la « vieille Dacia » la voiture au plus long cycle de vie et de maintenance.[réf. souhaitée]

Après une grève de près de trois semaines, les salariés de Dacia ont obtenu en mars 2008 une hausse des salaires d'environ 40 %[4].

Histoire[5]Modifier

 
Ancien logo de Dacia créé en 2003 et lancé avec Dacia Solenza
 
Dacia 1100 (Renault 8)
 
Dacia 1100 Sport (Renault 8)
 
Dacia 1300 (Renault 12)
 
Dacia 1300 Pick-Up
 
Dacia D6 (Renault Estafette)
 
Dacia SuperNova

Le nom Dacia est choisi dans une perspective historique et folklorique, reliant les Roumains au peuple antique des Daces[6].

Dans les années 1960, la Roumanie prend la décision de fabriquer ses propres voitures pour la population roumaine. Le choix est celui d'acheter une licence, économiquement plus intéressante et techniquement plus facile à mettre en place. Un appel d'offres est lancé, auquel répondent Morris, Fiat, Alfa Romeo, Ford et Peugeot. Le choix porté d'abord sur Peugeot est remis en cause, en raison du manque de professionnalisme de la commission. De nouveaux essais ont lieu, et le choix se porte sur la firme Morris ; mais les négociations échouent. En 1966, Alfa Romeo, Ford et Peugeot se retrouvent face à Renault, entré également dans la course. Les négociations avec Renault portent sur un prototype, la future R-12. Il est testé par les Roumains à l’aéroport de Băneasa, sous le nom d'Utranel, anagramme de Renault. Renault gagne la course, donnant à la Roumanie la possibilité de produire une voiture moderne, familiale, mécaniquement simple, avec un système forfaitaire de licence de huit ans, prévoyant l’intégration totale de la fabrication en Roumanie. Le contrat est signé en 1966. Le lieu choisi pour l’usine est Mioveni, près de Pitești. Le 3 août 1968, la première R-8, modèle choisi pour tester et finaliser les réglages, sort de l’usine sous le nom de Dacia 1100. En août 1969 débute la fabrication de la Dacia 1300, d'après la licence de la R12, qui est présentée au public en octobre. Au terme de la période, la licence n'est pas renouvelée et c'est l’échec des négociations pour celle de la R18. Ainsi, la Dacia 1300, devenue une voiture 100 % roumaine, plonge dans une période d’immobilisme technologique. Sur le plan physique, il y eut plusieurs évolutions et versions : le break, le pick-up et, plus anecdotiques, la version à cinq portes et celle de sport.

Le constructeur, toujours entreprise nationalisée, a produit sous licence une petite série de Renault 20 TS au début des années 1980, appelée Dacia 2000. Ces voitures étaient réservées à la police secrète (Securitate) et aux hauts dignitaires du régime communiste, présidé par Nicolae Ceaușescu.

Plus récemment, dans les années 1990, Dacia lança la Nova, une voiture aux lignes peu élégantes mais qui se vendait, du fait que le marché roumain était alors très fortement protégé. [réf. souhaitée]. En 1991, Renault entre au capital de Dacia afin de renflouer la trésorerie et permettre les investissements nécessaires pour une production rentable.

1999 fut l'année de l'acquisition de Dacia par Renault. En effet, après l'échec du rachat de Škoda, qui est passée sous la coupe de Volkswagen, le constructeur français qui souhaitait toujours assembler la voiture à trente mille FRF pour les pays émergents, a mis la main sur le constructeur roumain. C'est en quelque sorte un retour aux sources pour Dacia. Le 2 juillet, Dacia signe le contrat de privatisation.

Le , Renault a acquis 51 % du capital de Dacia pour un montant de cinquante millions de dollars. Cette participation est passée à plus de 73 %, fin juin 2000. Dans le programme d'investissements, il est prévu un apport de deux cent vingt millions de dollars pendant cinq ans pour Dacia, afin de remettre à niveau son site, sur le plan technique et productif. L'objectif après l'avènement de l'euro est de développer un véhicule moderne à cinq mille euros.

Dès 2001, la Nova a subi un remodelage, pour devenir la SuperNova. Elle reprend toujours la base des Renault 9 et 11.

Bien que possédant une part de 80 % du marché automobile en Roumanie lors de son rachat, Dacia a durement subi la baisse des droits de douanes sur les véhicules importés ; sa part de marché est tombée à 40 % dès 2002. La Dacia SuperNova possédant des lignes démodées fut vite dépassée sur son propre marché.

Dacia proposa un nouveau modèle au début de l'année 2003 : la Dacia Solenza. Il s'agit d'un profond remodelage de la Dacia SuperNova, et elle arbore des lignes plus fluides, et bénéficie de motorisations plus modernes, grâce à l'appartenance de Dacia au Groupe Renault.

En 2004 Dacia lance la Logan en Roumanie.

En 2005, il est inauguré le Centre d'export CKD à Mioveni, à présent, AILN (Alliance International Logistics Network).

En 2006, Dacia lance Logan MCV et innaugure le Centre de technologie, Renault Technologie Roumanie.

En 2007, Dacia lance Logan Van et Logan sur GPL.

En 2008, Dacia lance Logan Pick-Up et Sandero. Une nouvelle identité visuelle pour la marque Dacia. Le Groupe Renault inaugure le Centre de design, Renault Design Central Europe, à Bucarest. L'usine Mécanique et Chassis Dacia de Mioveni commence la production de la boite de vitesses TL.

En 2009, Dacia lance Sandero Stepway.

En 2010, Dacia lance le modèle Duster et le Groupe Renault ouvre le Centre Technique Titu et le Centre de Pièces de Rechanges à Oarja.

Le Duster (4×4) commercialisé en mars 2010 se révèle être d'entrée une réelle réussite commerciale, avec un carnet de commande complet sur plus de 6 mois, à tel point que certains modèles d'occasion se vendent à un prix plus élevé qu'en neuf.

À l'issue de l'année 2010, Dacia se classe quatrième marque en France, juste derrière Renault, Peugeot et Citroën, grâce notamment à d'excellentes ventes de la Sandero, et du 4×4 Duster.

En 2011, naît l'entité Renault Commercial Roumanie.

En 2012, Dacia lance la nouvelle génération de modèles Logan, Sandero et Sandero Stepway produits à l'usine de Mioveni. L'usine Mécanique et Châssis Dacia de Mioveni lance en production le moteur Energy TCe 90.

L'usine Renault-Dacia-Nissan Tanger au Maroc est inaugurée le par le roi du Maroc Mohammed VI, en présence du P-DG du groupe Renault France, Carlos Ghosn[7].

L'usine de Tanger au Maroc débute la production pour les modèles Lodgy et Dokker sous la marque Dacia.

En 2013, Dacia lance le nouveau Logan MCV et Duster phase 2.

En 2014, l'usine Véhicule de Mioveni fete le millionième véhicule produit dans l'histoire de l'usine.

En 2015, Dacia lance une série limitée appelée Dacia 10 ans pour fêter ses 10 ans de présence en Europe de l'Ouest sur tous ses modèles de gamme, de la Sandero au Lodgy[8].

En 2016, Dacia lance Logan, Logan MCV et Sandero phase 2.

En 2017 est lancé le nouveau Duster.

En septembre 2017, après 7 années de commercialisation (36 428 unités en 2016 en France (+ 5,6%) et 135 717 unités en Europe (+ 10,5%)), Dacia présente la seconde génération de son baroudeur Duster au Salon de l'automobile de Francfort (14 au 24 septembre)[9]. Le Duster II est commercialisé en janvier 2018[10].

En février 2018, Dacia annonce la commercialisation de son 1000000e véhicule vendu en France[11], l'année de ses cinquante ans.

Les modèlesModifier

L'ère de la Dacia 1300 (1969-2006)Modifier

Article détaillé : Dacia 1300.

Dans les années 1960, les pays socialistes d’Europe de l’Est commencent à vouloir développer leur industrie automobile, voire la créer. Mais pour cela, ils doivent faire appel aux grands groupes de l’Ouest, beaucoup plus avancés technologiquement. C’est dans ce contexte qu'en Roumanie, le gouvernement choisit la Régie Renault, et signe en 1966 un contrat avec le constructeur français prévoyant la production près de Bucarest de la future berline au losange : la Renault 12. Ces voitures, construites par la société UAP (« Uzina de Autoturisme Pitești ») dans la ville de Pitești, située à une centaine de kilomètres de la capitale, seront appelées « Dacia », en référence au nom antique de la Roumanie : la Dacie. En 1969, alors que Renault présente sa nouvelle R12 au Salon de Paris, la Dacia 1300 est dévoilée lors de la Foire de Bucarest : elle est identique à la berline française, aux logos et enjoliveurs près. Sa production en série débute le 20 août 1969.

Entre 1969 et 2006, 2 278 691 Dacia 1300 et dérivés ont été produites, dont 1 716 660 berlines quatre portes, 203 107 breaks, 318 969 pick-up, 7822 berlines 5 portes, et 5141 coupés 1410. La 1300 représente plus de 90 % des Dacia produites avant la Logan.

L'ère de la LoganModifier

Article détaillé : Dacia Logan.

Le choix de Renault pour cette acquisition a suscité beaucoup de méfiance, vu la désuétude de l'usine, le peu de renommée de la marque Dacia, et les doutes sur la faisabilité d'un véhicule à cinq mille euros. La première Logan a été importée en France par un mandataire automobile situé près de Dunkerque. Le lancement de la Logan en septembre 2004 s'est toutefois révélé un grand succès commercial en Roumanie, comme en France, et dans d'autres pays ouest-européens, où son prix, défiant toute concurrence, a attiré une clientèle recherchant un véhicule simple. Dès la fin 2005, l'usine tourne au maximum de ses capacités, et Renault cherche même à racheter l'usine Daewoo de Craiova pour pouvoir en produire plus.

Après cinq années de pertes depuis son rachat, Dacia dégage en 2005 un profit de cinquante-sept millions d'euros. La production de 2005 atteint 172 021 véhicules (+ 82 %), dont 146 056 Logan, pour un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros, dont 348 millions venant de l'exportation.

La production de la Logan est alors lancée dans d'autres pays par Renault, qui, en 2006, enrichit la gamme d'une motorisation Diesel, et d'une version break : la Dacia Logan MCV, produite en 2007, et proposant jusqu'à sept places.

Les nouveaux modèlesModifier

Après la Logan, Renault poursuit sa percée dans les marchés mondiaux avec une citadine à cinq portes, la Sandero[12] sortie au Brésil en 2007 et en Europe en 2008. En 2010 sort le SUV Duster qui reprend le châssis de la Dacia logan. 2012 est l'année de sortie du premier monospace avec le Lodgy, ainsi que l'arrivée du premier ludospace, le Dokker.

Les anciens modèlesModifier

La gamme en EuropeModifier

Tous ces modèles sont des modèles à bas coût, mais offrant toutes les prestations de sécurité (ESP, air bags etc.) et de connectivité multimédia (MEDIA NAV, connectivité bluetooth, prises USB etc.) des automobiles aux tarifs nettement plus élevés.

  • Logan : berline compacte à quatre portes.
  • Logan MCV : break à cinq places.
  • Sandero : petite voiture à cinq portes.
  • Sandero Stepway : variante « baroudeuse » de la Sandero
  • Duster : SUV à cinq portes
  • Lodgy : monospace
  • Dokker : Utilitaire et Ludospace

Les modèles Dacia badgés RenaultModifier

Hors Europe, tous les modèles sont vendus par Renault. Des versions différentes comme la Sandero RS ou des modèles spécifiques comme le pick-up Duster Oroch sont développés. En 2014, sur 1 104 000 véhicules produits, 629 000 étaient des Renault.

ÉconomieModifier

Chiffres de venteModifier

Année Ventes mondiales du constructeur Dacia
100 000 200 000 300 000 400 000 500 000 600 000 700 000 800 000
2006[16] 188 410  
2008[17] 258 372  
2009[17] 311 282  
2010[18] 349 568  
2011[19] 343 233  
2012[20] 359 822  
2013[21] 430 000  
2014[22] 511 000  
2015[23] 550 920  
2016[23] 584 219  
2017[23] 655 235  
2018[24] 700 798  

ExportModifier

En dehors des modèles Renault vendus en Amérique du Sud, en Afrique, en Inde ou en Russie, Dacia se développe en Europe (2013 : Grande-Bretagne, Malte, Irlande, Danemark, Norvège et Chypre[25]) et en Israël (2015)[25].

RécompensesModifier

Voiture de l'année 'Autobest'Modifier

Le trophée Voiture de l'année 'Autobest' est décerné par les membres du jury Autobest, issus de 15 pays : Malte, Bulgarie, Croatie, République tchèque, Chypre, Macédoine, Hongrie, Pologne, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Ukraine et Turquie. Les quinze membres du jury Autobest désignent un gagnant du trophée, après notation de 13 critères dont la consommation en carburant, la polyvalence, l’habitabilité ou encore le design.

PresseModifier

En France, un magazine indépendant créé en 2013 et intitulé Daciattitude est consacré entièrement à la marque Dacia : http://www.daciattitude.net

Notes et référencesModifier

  1. Actionnariat sur Daciagroup.com
  2. Renault Atlas, septembre 2009, p.10
  3. http://www.lefigaro.fr/societes/2010/12/07/04015-20101207ARTFIG00671-les-secrets-de-dacia-la-pepite-de-renault.php
  4. « Dacia, le sacre du printemps syndical », Libération, 12-13 avril 2008
  5. « Histoire de Renault - Dacia », sur www.histoirerenault.net (consulté le 25 février 2017)
  6. Anne-Marie Thiesse, La création des identités nationales, Seuil, Points H296, rééd. 2001, p. 282.
  7. « Une usine Renault géante inaugurée à... Tanger », La Tribune, 4 février 2012.
  8. Dacia : une série limitée pour fêter les 10 ans - En direct du Salon de Genève 2015
  9. Audric Doche, « Dacia annonce le nouveau Duster », caradisiac,
  10. Didier Ric & Grégory Pelletier, « Dacia Duster 2. Premières infos sur le nouveau Duster 2018 », L'Argus,
  11. Audric Doche, « Dacia : un million de véhicules vendus en France depuis le lancement de la marque en 2005 », Caradisiac,
  12. Dacia Sandero : aussi bien qu'une grande, Le Point, 15 novembre 2012
  13. (en) « Dacia Duster (Aro) », sur automobile-catalog.com (consulté le 6 mai 2014)
  14. (en) « ACM ARO 10 Enduro x4 », sur automobile-catalog.com (consulté le 6 mai 2014)
  15. (ro) « Dacia 500 (Lăstun) », sur automobileromanesti.ro (consulté le 6 mai 2014)
  16. Communiqué de presse Renault Roumanie, « En 2006, Dacia a enregistré un résultat net de plus de 100 millions d'euro et une marge opérationnelle de 6,9% du chiffre d'affaire », Renault,
  17. a et b Communiqué de presse Renault, « Résultats commerciaux Monde 2009 », Renault,
  18. Communiqué de presse Renault, « Record de ventes pour le groupe Renault en 2011 », Renault,
  19. F.I., « Dacia annonce des ventes mondiales de 322 967 véhicules particuliers », La Tribune Auto,
  20. Communiqué de presse Renault, « Résultats commerciaux Monde 2012 », Renault,
  21. Emmanuel Egloff, « Dacia tire les ventes de Renault », Le Figaro,
  22. « Les ventes mondiales de Renault en hausse de 3,2% en 2014 », Les Echos,
  23. a b et c F.I., « Dacia enregistre 610 160 ventes de véhicules particuliers en 2017 dans le monde », La Tribune Auto,
  24. F.I., « Dacia enregistre 655 172 ventes de véhicules particuliers dans le monde en 2018 », La Tribune Auto,
  25. a et b http://www.autoactu.com/la-marque-dacia-desormais-commercialisee-en-israel.shtml
  26. « Logan a été élue la "Voiture de l'année" Autobest 2005 », sur http://www.autobest.org, (consulté le 1er octobre 2014)
  27. « Le Renault/Dacia Duster est primé 'Voiture de l'année' Autobest 2011 award », Renault, (consulté le 19 octobre 2014)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :