Ouvrir le menu principal

Logo de The Times of Israel

Adresse http://www.timesofisrael.com
Commercial Oui
Type de site Magazine en ligne
Langue Anglais, arabe, mandarin, persan et français
Propriétaire Seth Klarman
Créé par David Horovitz
Lancement 2012

The Times of Israel est un magazine en ligne israélien lancé en 2012 et disponible en langues anglaise, française, arabe et chinoise, puis hébreu depuis 2019. Il publie des articles et des analyses sur l’actualité en Israël, au Moyen-Orient et dans le monde juif.

HistoireModifier

 
Les bureaux du Times of Israel à Jérusalem.

Le magazine a été lancé en février 2012 par le journaliste David Horovitz, anciennement rédacteur en chef du Jerusalem Post. Le site reçoit rapidement le soutien financier de Seth Klarman (en), un homme d'affaires de Boston, Président de Facing History and Ourselves, qui développe des programmes de formation pour lutter contre l'antisémitisme et qui est actif dans le « Projet Israël », un groupe d'influence pro-israélien qui vise à rassembler et fournir des informations relatives à Israël aux journalistes mais qui se déclare opposé à la colonisation[1].

Des journalistes d'Haaretz rejoignent le projet : Joshua Davidovich, ancien directeur de l'édition anglophone qui assume pendant quelque temps le poste de rédacteur en chef et Avi Isaacharoff, analyste du Moyen-Orient.

Le 4 février 2014, le journal lance une édition en arabe[2] et le 25 février 2014, une édition en français sous la direction de Stéphanie Bitan[3], en chinois le 28 mai 2014 sous la direction de Jingjing Li, ancien rédacteur en chef de Beijing’s China Economic Net[4].

En mai 2019, est lancée la version en hébreu du journal, זמן ישראל (zman Israel)[5].

ControversesModifier

Le 1er août 2014, pendant la Guerre de Gaza, Yochanan Gordon, bloggeur sur le Times of Israel publie « When genocide is permissible. », un article où il justifie le principe de tuer tout Palestinien[6],[7]. L'article est condamné et retiré par les éditeurs qui l'ont qualifié d'abus inadmissible et de violation de leurs conditions d'utilisation, et ont interrompu la participation de ce blogueur au Times of Israel[8],[9],[10].

Notes et référencesModifier

  1. Josh Nathan-Kazis, Jewish Daily Forward: "The Softspoken Man Behind Times of Israel - Famed Investor Seth Klarman Says Site Won't Pull Punches, 29 février 2012.
  2. Julie Wiener, « Translating Israel, from English to Arabic », Jewish Telegraphic Agency,‎ (lire en ligne)
  3. David Horovitz, « Bonjour and welcome to The Times of Israel in French », The Times of Israel,‎ (lire en ligne)
  4. Jewish Telegraphic Agency: Times of Israel Chinese debuts 28 mai 2014
  5. David Horowitz, « Un journalisme lucide, en hébreu cette fois : Je vous présente Zman Yisrael », sur The Times of Israel,
  6. Yochanan Gordon, Times of Israël
  7. Document, Awesomescreenshot
  8. Howard Koplowitz, « 'When Genocide Is Permissible' Article Taken Down By The Times Of Israel: Yochanan Gordon's Post Sparks Outrage », International Business Times,‎ (lire en ligne)
  9. Times of Israel removes an unacceptable blog post, 1 août 2014
  10. Blog post advocating 'Gaza genocide' removed from Times of Israel website, Haaretz, 2 août 2014

AnnexeModifier