Ouvrir le menu principal

Coupéville

commune française du département de la Marne

Coupéville
Coupéville
L'église du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Châlons-en-Champagne-3
Intercommunalité Communauté de communes de la Moivre à la Coole
Maire
Mandat
Marie Ancellin
2014-2020
Code postal 51240
Code commune 51179
Démographie
Population
municipale
164 hab. (2016 en diminution de 14,58 % par rapport à 2011)
Densité 5,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 41″ nord, 4° 37′ 36″ est
Superficie 30,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Coupéville

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Coupéville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coupéville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coupéville

Coupéville est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

GéographieModifier

"Sol coupé de collines et de ravins, qui lui font éprouver de fréquentes dégradations ; il est arrosé par la Moivre, et produit seigle, chanvre, orge, avoine, sarrazin et sainfoin. Il y a peu de prairies naturelles et de plantations. Les habitants sont laborieux : leur occupation à peu près exclusive est la culture de la terre. Le village est composé de deux rues parallèles, séparées l'une de l'autre, dans toute leur longueur, par des jardins et par la rivière. A un quart de lieue de Coupéville, sont la cense et le moulin des Ormes, que l'on assure être les restes d'une ancienne maison religieuse, appelée Notre-Dame-des-Ormes. Les bois y sont plus communs que dans les autres parties du territoire."[1] "Cette commune humide, traversée par la Moivre, sur laquelle sont deux moulins à eau, a une horloge publique. Elle est au pied d'un mont qui porte un arbre signalé par les géographes comme étant à 151 mètres au-dessus du niveau de la mer, et un autre mont est à 170 mètres. Les puits y ont 10 mètres de profondeur. Elle a pour écart le hameau des Ormes, où demeure le juge de paix du canton, à un kilomètre au-dessous, et un moulin à vent. Son territoire très accidenté, ravineux, grand et irrégulier, a 9 à 10 kilomètres de longueur et une largeur très variable. Il contient 3,042 kilomètres, dont environ 2,400 en terres labourables, 550 en bois de sapins, 3 en bois ordinaires, etc. On y fait 60 hectares de sarrasin, 150 de prés artificiels que l'on stimule avec du plâtre, et 50 en colza et navette. Quarante-deux laboureurs avec 46 charrues suffisent pour cette grande culture qui fait des progrès sensibles. Tous les grains et fourrages s'accommodent d'un sol dont les trois quarts sont crayeux et un quart composé de terres rouges, grèveuses et grises, le tout ayant la craie pour sous-sol. Il reste en jachère 700 hectares. A un kilomètre vers le nord est une carrière importante de craie."[2]

ÉconomieModifier

Foire aux bestiaux, le 1er avril[3]

HistoireModifier

"Des lettres de Charles VI confirment au chapitre de la cathédrale de Chalons, en 1402, le droit de justice à Coupéville, et la faculté d'entretenir, dans ce village, un maire ou mayeur, dans une maison de la mairie de Coole. En 1253, l'abbaye de Trois-Fontaines possédait divers biens à Coupéville. Des titres de 1240 et de 1316 citent l'ordre du Temple comme ayant des droits sur ce village. La commanderie de Saint-Amand y était aussi propriétaire, en 1545."[1] "Les Ormes [...] passent pour avoir été une ancienne maison de religieuses de Sainte-Marie ou de Notre-Dame des Ormes, qui se seraient retirées à Châlons."[2]


Politique et administrationModifier

IntercommunalitéModifier

La commune, antérieurement membre de la communauté de communes du Mont de Noix, est membre, depuis le 1er janvier 2014, de la Communauté de communes de la Moivre à la Coole.

En effet, conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du 15 décembre 2011[4], cette Communauté de communes de la Moivre à la Coole est issue de la fusion, au 1er janvier 2014, de la Communauté de communes de la Vallée de la Coole, de la Communauté de communes de la Guenelle, de la Communauté de communes du Mont de Noix et de la Communauté de communes de la Vallée de la Craie[5].

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
an VIII an XII Etienne Grandjean[6]    
an XII 1812 Jean-Baptiste Brémont[6]    
1812 1827 Jean-Nicolas Jennequin[6]    
1827 1871 Jean-Baptiste Cyrille Brémont[6]    
1871 1880 Memmie Théophile Leblanc[6]    
1880 1892 Alphonse Brémont[6]    
1892 1904 Louis Legrand[6]    
1904 1915 Jules Michel[6]    
1919 1922 Justin Gérard[6]    
1922 1935 Edmond Hurel[6]    
1935 1960 Charles Abelé[6]    
1960 1962 Gaëtan Charligny[6]    
1962 1977 Xavier Abelé[6]    
1977 1983 Pierre Michel[6]    
1983 2001 Gilles Charligny[6]    
mars 2001 En cours
(au 4 juillet 2014)
Marie Ancellin   Présidente de la CC du Mont de Noix (? → 2013)
Réélue pour le mandat 2014-2020[7],[8]

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2016, la commune comptait 164 habitants[Note 1], en diminution de 14,58 % par rapport à 2011 (Marne : +0,76 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
325316310278290299272267285
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
305312288274273272274262266
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
240233218253200199196214215
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
168190150175168147146187170
2016 - - - - - - - -
164--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Personnalités liées à la communeModifier

Charles Abelé (1893-1985) maire pendant 25 ans. Président de la Mutualité agricole de la Marne et des Ardennes. Officier de la Légion d'honneur.

Lieux et monumentsModifier

  • Remarquable église des XIIe et XIIIe siècle, précédée d'un porche en appentis, (M.H.), portails flamboyants, maître autel du XVIIIe siècle[13].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourcesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b G. Lesage, Géographie historique et statistique de la Marne, Vouziers, Flamant, 1839, p.79.
  2. a et b J. Chalette, Précis de la statistique générale du département de la Marne. Dictionnaire des communes, volume 2, Châlons, Boniez-Lambert, 1845, p. 89.
  3. M. Cornet-Paulus, Dictionnaire géographique et statistique de toutes les villes et communes du département de la Marne, Châlons-sur-Marne, H. Laurent, 1860, p. 73.
  4. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  5. « Arrêté préfectoral du 29 mai 2013 portant création du nouvel Établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion de la Communauté de communes de la Guenelle, de la Communauté de communes du Mont de Noix, de la Communauté de communes de la Vallée de la Coole et de la Communauté de communes de la Vallée de la Craie », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 ter,‎ , p. 21-24 (lire en ligne [PDF]).
  6. a b c d e f g h i j k l m n et o Edouard Abelé, Liste des maires de Coupéville rédigée à partir des registres de délibérations du conseil municipal de Coupéville.
  7. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  8. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 19 juillet 2015).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. Jean-Paul Barbier La Champagne Châlonnaise dans guide touristique de Châlons-sur-Marne, 1980.