Jean-Philippe Duracka

cycliste français
Jean-Philippe Duracka
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes dirigées

Jean-Philippe Duracka, né le à Arnouville, est un ancien coureur cycliste et dirigeant de cyclisme français. Il ne passe jamais professionnel mais fut en revanche un excellent amateur. Il a été directeur technique national de l'équipe du Cameroun jusqu'en 2011, En 2013 il est directeur sportif pour l'équipe Pro Immo Nicolas Roux en DN2.

BiographieModifier

Le coureurModifier

Jean-Philippe Duracka est né dans une famille d'origine tchécoslovaque et polonaise en 1961. Il découvre le cyclisme par l'intermédiaire de ses grands frères Jean-Luc et Jean-Pierre, plus vieux respectivement de 7 et 3 ans. Les deux plus jeunes frères Duracka se montrent rapidement compétitifs. Arrivés en Auvergne en 1979, ils deviennent à partir du milieu des années 1980 deux figures du cyclisme français. Jean-Philipe Duracka court alors pour la Roue d'Or Yseurienne, qui devient par la suite la ROMYA, club dont il sera une figure emblématique puisqu'il y restera pendant près de dix ans. Son frère Jean-Pierre et son neveu Nicolas y sont encore licenciés[1].

Dans les années 1990, il est considéré comme le meilleur amateur français. Il court alors pour les équipes de la ROMYA qu'il quitte pour rejoindre l'U.C Sayat-Aulnat63, formation avec laquelle il obtient de nombreuses victoires, remportant le Tour du Japon en 1996. Il conclut sa carrière au haut niveau en 1998 à l'âge de 37 ans[2].

Le directeur sportifModifier

Ayant pris sa retraite en 1998, il est recruté en qualité de troisième directeur sportif de l'équipe Besson-Chaussures. Il doit composer avec des conditions difficiles mais réussit à faire recruter cinq coureurs japonais qui rejoignent l'équipe. En 2000, l'équipe enregistre des résultats intéressants avec plusieurs titres nationaux. Elle cesse son fonctionnement à la fin de l'année 2000.

Duracka rebondit dans l'équipe Oktos où il parvient à remporter l'étape reine du Grand Prix du Midi libre en 2002 grâce à Laurent Paumier[3]. Mais en 2004, il démissionne car il estime travailler dans des conditions indignes et conseille au manager de mettre la clé sous la porte[4].

Il rebondit à Montmarault où il forme de nombreux espoirs dont Florian Vachon et Maxim Gourov qui est son protégé. En 2008, quand Gourov se retrouve sans équipe, il en fait le leader de la formation A-Style-Somn. L'équipe est montée rapidement en trois mois et débute sous licence chypriote. L'équipe, comme toutes les équipes qu'il a dirigées, manque de budget et débute difficilement. Au Tro Bro Leon, Gourov finit second[5]. L'équipe finit l'année difficilement. En 2009, elle repart avec un effectif bien meilleur. De plus, Duracka n'a plus d'activité annexe, la R.O.S.A ayant fait faillite. Après un bon début de saison, il démissionne pourtant car il ne s'entend plus avec le manager. Il décide de reprendre son équipe de Montmarault[6].

En 2010, il est nommé directeur technique national de l'équipe du Cameroun[7]. Il ambitionne d'abord de remettre l'équipe sur ses roues puis il envisage de créer une équipe continentale au Cameroun. Il espère voir un camerounais participer au Tour de France dans une dizaine d'années[8]. Mi 2011, il est finalement démis de ses fonctions et repart en France même s'il continue à faire de fréquents voyages en Afrique[9]. Fin 2012, il revient en Auvergne pour s'occuper de l'équipe Pro Immo Nicolas Roux qui vient d'accéder à la DN2 et où il retrouve son ancien coureur Sébastien Fournet-Fayard[10].

Duracka est présent avec l'équipe Bike Aid sur la Tropicale Amissa Bongo 2016 en tant que directeur sportif adjoint[11].

ClassementsModifier

Classement mondialModifier

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Bordeaux-Saintes - www.memoireducyclisme.net 11/03/2010 consulté le 01/12/2010
  2. Rétro 1987-1996 - www.mairie-la-machine.fr de 2010 - consulté le 01/12/2010
  3. Paumier crée la surprise - www.leparisien.fr du 27/05/2002 consulté le 01/12/2010
  4. Interview "J'ai conseillé à Oktos de mettre la clé sous la porte" - www.cyclismag.com du 11/07/2004 consulté le 01/12/2010
  5. Le style d'A-Style - www.cyclismag.com du 11/01/2008 consulté le 01/12/2010
  6. Duracka claque la porte de Carmiooro-A-Style - www.cyclismag.com du 22/09/2009 consulté le 01/12/2010
  7. Jean Philippe Duracka, nommé DTN - www.veloquercy over-blog.com du 27/05/2010 consulté le 01/12/2010
  8. Jean Philippe Duracka veut porter l'afrique noire au Tour - www.cyclismag.com du 23/10/2010 consulté le 01/12/2010
  9. « Le DTN jette l'éponge », sur lecamerounaisinfo du + consulté le 31/12/2012
  10. Interview de Jean Philippe Duracka - www.velo101.com du 20/11/2012 - consulté le 31/12/2012
  11. Philippe Le Gars, « Olano, Virenque, Aldag : l'Afrique, terre d'accueil », sur lequipe.fr, L'Équipe,

Liens externesModifier