Ivan Romanov

coureur cycliste soviétique puis lituanien

Ivan Romanov (Иван Романов), né le à Klaipéda, en Lituanie, (URSS) est un coureur cycliste lituanien. Portant les couleurs de l'URSS jusqu'en 1991, passé professionnel en 1990, il court à partir de 1991 avec la nationalité lituanienne. Menant de pair cyclisme sur piste et cyclisme sur route, c'est dans la première spécialité qu'il monte en deux occasions sur le podium du Championnat du monde de course aux points masculin : en 1983 il obtient dans la course "amateurs" une médaille de bronze, et dix années plus, en 1992 chez les "professionnels" il gagne la médaille d'argent. Il porte alors le patronyme lituanisé de Jonas Romanovas.

Ivan Romanov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom court
Иван РомановVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
VilniusVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Lituanien (depuis le ), Soviétique ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Spécialité
routier et pistard
Équipes amateurs
jusqu'en 1989URSS
Équipes professionnelles
1990Lada-Ghzel
1991Lada-Ghzel
1992Postobón
Principales victoires

BiographieModifier

Ivan Romanov est sociétaire du Dynamo de Klaipėda, quand il est sélectionné en [1] pour disputer avec l'équipe de la République socialiste soviétique de Lituanie la huitième Spartakiade d'été de l'URSS. Les Spartakiades tenaient lieu tous les quatre ans de Championnats d'URSS dans toutes les spécialités du vélo. Mais ce n'est pas un inconnu. Junior, en 1975, Ivan Romanov a remporté la Course de la Paix juniors[2] une épreuve par étapes disputée en Tchécoslovaquie, puis avec l'équipe soviétique il remporte le premier titre de champion du monde junior contre-la-montre par équipe masculin. En 1983, c'est sur piste qu'il concourt. Il remporte le championnat "individuel six-jours" et termine 4e de la course aux points. Ces performances le qualifient pour le championnat du monde de la course aux points. En URSS, de nombreux coureurs sur piste courent également sur la route, tels Viatcheslav Ekimov, Marat Ganeïev et Ivan Romanov ne fait pas exception. Les années suivantes, il participe à de nombreuses compétitions routières. En 1986, il remporte une étape de la Course de la Paix, qu'il termine à la 6e place finale. Il est aussi à deux reprises champion d'URSS, dans la spécialité "critérium".

Professionnel durant trois années, de 1990 à 1992, il court dans l'équipe russe Lada-Ghzel. Quand celle-ci se retire du cyclisme, il est recruté au seuil de la saison 1992 par l'équipe colombienne Ryalcao-Postobón, dont le leader est le grimpeur colombien Luis Herrera. Avec cette équipe, au sein de laquelle court d'autres coureurs cyclistes lituaniens, dont Remigius Lupeikis, il participe au Tour d'Italie. Luis Herrera termine huitième de ce Giro, sans briller, et la 96e place de Romanovas est celle d'un équipier non grimpeur. Il participe aussi à la classique Paris-Tours, dont il se classe à la 22e place[3]. Celui qui se nomme depuis 1991, Jonas Romanovas, reprend début 1993, une activité de coureur dans le circuit français des courses "amateurs" et y redécouvre les succès, en compagnie de plusieurs de ses compatriotes lituaniens. Mais en 1995, sélectionné dans l'équipe nationale de la Lituanie[4] pour participer à la Course de la Paix, il ne termine pas la course. Cela semblait mettre fin à sa carrière cycliste. Pourtant, l'année suivante, âgé de 39 ans, il était sélectionné pour faire partie de l'équipe de Lituanie aux Jeux olympiques d'Atlanta. Dans le championnat sur route, il ne termine pas la course[5].

Une carrière professionnelle et politiqueModifier

Marié, père de trois enfants, celui qui porte le nom de Romanovas, est fortement impliqué dans la société de la Lituanie nouvelle. Il figure parmi les dirigeants de la fédération cycliste et préside le club sportif de sa ville natale. Devenu homme d'affaires et industriel, il occupe depuis 2007 des responsabilités politiques. Il est élu député régional et conseiller municipal de la ville de Klaipėda, investi par le Parti travailliste[6].

Palmarès sur pisteModifier

Palmarès sur routeModifier

Palmarès année par annéeModifier

Résultats sur le Tour d'ItalieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Les résultats détaillés de la VIIIe Spartakiade de l'URSS : site Velorider.ru
  2. Site Závod míru juniorũ, zmj.cz/historie
  3. Les résultats de l'année 1992 figurent dans le lexique des coureurs de l'annuaire Velo 93, page 452.
  4. Site Friedensfahrt Fred-moellendorf, liste des coureurs lituaniens ayant participé à la Course de la Paix.
  5. Site sports-reference.com/olympics/athletes, consulté le 19/04/2011.
  6. Les renseignements contenus dans ce § sont redevables de l'article que consacre Wikipédia lituanienne à Ivan Romanov (consulté le 3 février 2012).
  7. Annuaire Velo 84, Jacobs, Van Den Bremt..p. 183
  8. Annaire Velo 85, p. 209.
  9. Annuaire Velo 1987, p. 227.
  10. Ibid., annuaire 1988
  11. Jacobs, Van den Bremt, Velo 1984, courses disputées en URSS, page 183.
  12. Sous réserve. Cette victoire donnée sur le site du cyclisme, est contredite par l'annuaire Velo 1986, page 156, qui livre un autre vainqueur, Thomas Barth
  13. Cuba en Noticias, cubahora.cu, XX Vuelta ciclista èa Cuba.
  14. Il remporte également le de la Course de la Paix 1986 avec l'équipe d'URSS
  15. Annuaire Vélo 94, résultats des courses en France, page 255.

Lien externeModifier