Chris Rock

humoriste, acteur, réalisateur et producteur américain

Chris Rock est un humoriste, acteur, réalisateur et producteur américain, né le à Andrews (en) (Caroline du Sud).

Chris Rock
Description de cette image, également commentée ci-après
Chris Rock en 2012.
Nom de naissance Christopher Julius Rock III
Surnom Chris Rock
Naissance (57 ans)
Andrews (en), Caroline du Sud, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Réalisateur
Producteur
Humoriste
Films notables L'Arme fatale 4
Bad Company
Président par accident
Madagascar
Mi-temps au mitard
Copains pour toujours
Séries notables Tout le monde déteste Chris
Site internet http://www.chrisrock.com/

BiographieModifier

Aîné d'une famille de huit enfants[1], six frères, Kenny, Jordan, Brian, Andre, Charles, Tony et une sœur Andi. Chris Rock[2],[3] a grandi dans le quartier Bedford-Stuyvesant à Brooklyn, New York et suivi ses études secondaires à la Stuyvesant High School, où il était président de l'équipe d'échecs. Il abandonne le lycée pour se consacrer à la comédie[4].

Alors que Chris Rock se produit en stand-up au New York Comedy Strip, Eddie Murphy le remarque et lui trouve un petit rôle dans le Flic de Beverly Hills 2 qui lance sa carrière au cinéma ; Murphy le recommande également pour Saturday Night Live, émission qui permettra à Rock de montrer son talent comique et lui donnera des idées pour ses one man show. Il mène ces deux carrières de comique de scène et d'acteur de cinéma en parallèle.

CarrièreModifier

HumoristeModifier

De 1990 à 1993, il apparaît dans une soixantaine d'épisodes de Saturday Night Live (SNL), l'un des programmes comiques les plus célèbres des États-Unis, diffusé sur la chaîne NBC. Il quitte SNL au printemps 1993 et prend part à l'émission, alors en déclin, In Living Color (en) pour trois épisodes.

La concurrence est rude pour l'obtention de rôles, Rock mène donc également une carrière dans le stand-up et lance son premier album en tant que comique intitulé Born suspect. En 1993, il est tête d'affiche dans un programme « spécial comiques » de la chaîne HBO intitulé Big Ass Jokes, dans lequel il montre l'étendue de ses talents pour le one man show. Son second passage en 1996 intitulé Bring the Pain le révèle comme l'un des comiques les plus en vue dans le métier, en particulier son sketch Niggas vs. Black People qui deviendra le plus célèbre et le plus controversé de ses sketchs. La diffusion sur la chaîne Comedy Central d'un « reportage » où il incarne un journaliste couvrant les élections présidentielles américaines de 1996 a encore ajouté à sa popularité.

Depuis, Rock s'est produit dans deux autres émissions « spéciale comiques » : Bigger and Blacker en 1999, et Never Scared en 2004. Les articles critiques du Times et Entertainment Weekly l'ont qualifié d'"homme le plus drôle des États-Unis" pour ces deux passages. HBO diffusa également son talk-show The Chris Rock Show, qui a remporté un succès critique pour les interviews que Rock réalise avec les célébrités et les hommes politiques.

Toutes ces émissions et sketchs ont fait de Chris Rock l'un des comiques les plus appréciés de sa génération. Son travail à la télévision lui a valu de remporter trois Emmy Awards et quinze nominations pour ses interprétations et son écriture. Le , il reçut une étoile sur le Walk of Fame.

En 2004, Rock était classé 5e sur les cent plus grands sketchs (en) de one man shows de tous les temps par la chaîne Comedy Central. Rock a également transcrit ses sketchs par écrit dans le livre intitulé Rock This et a sorti deux albums comiques à succès Roll with the new et Bigger and Blacker.

Ses thématiques mêlent les relations inter-raciales aux États-Unis, la musique, l'amour et les différences entre classes sociales. L'éducation de Chris Rock a également une grande influence sur son style en tant que comique - souvent corrosif - ; ses parents très stricts, préoccupés par la mauvaise qualité des écoles de proximité de Brooklyn, l'envoient dans une école à majorité blanche à Bensonhurst (un quartier à majorité italo-américaine qui était à l'époque peu réputé pour sa mixité ethnique). Rock affirme avoir été arrêté quatre fois : une fois pour conduite dangereuse en voiture sur un jeune qui l'avait dévalisé, et trois fois pour délits de la circulation, dont conduite sans permis et « conduite trop lente ».

Début 2005, Rock anime la cérémonie des oscars. Le choix de Rock pour animer cette cérémonie prestigieuse a été perçu par beaucoup comme une chance de donner un certain « tranchant » à une cérémonie devenue pompeuse, ainsi que de la rendre plus attrayante vis-à-vis du jeune public. Durant la cérémonie, Rock égratigne Jude Law en s'exclamant : « Qui est cet homme ? Pourquoi est-il dans tous les films que j'aie vus ces quatre dernières années ? Même dans les films où il ne joue pas, si vous regardez le générique de fin, c'est lui qui a fait les gâteaux ». Presque deux heures plus tard, un Sean Penn sur la défensive (qui tournait Les Fous du roi avec Jude Law à cette époque) monte sur la scène et lui répond : « en réponse à la question de notre animateur, Jude Law est l'un de nos plus brillants jeunes acteurs ».

C'est aussi lui qui présente la chanson Snow (Hey Oh) des Red Hot Chili Peppers pour les Grammy 2007.

Chris se lance en 2009 dans la rédaction d'un nouveau livre, son second depuis Rock This, en 1997[5].

En 2016, Chris Rock est choisi une seconde fois comme animateur des Oscars à l'occasion de la 88e cérémonie.

En 2022, il est de nouveau choisi pour remettre un prix durant la 94e cérémonie des Oscars. Durant celle-ci, il est giflé par Will Smith après avoir fait une blague sur le crâne rasé de sa femme, Jada Pinkett Smith, atteinte d’alopécie[6].

ActeurModifier

Après son apparition dans Le Flic de Beverly Hills 2, il se fait mieux connaître grâce à de petits rôles dans des films tels que I'm Gonna Git You Sucka (en) (1988) ou New Jack City (1991). Mais c'est surtout grâce à sa notoriété acquise sur scène et à la télévision que Chris Rock a l'occasion de tenir des rôles dans des films majeurs. Parmi ces rôles figurent Dogma, Le Ninja de Beverly Hills, L'Arme fatale 4, Nurse Betty et le premier rôle dans Les Pieds sur terre. Rock s'est aussi glissé derrière la caméra, réalisant Président par accident (2003), Je crois que j'aime ma femme (2007). Il signe aussi le scénario de CB4 (1993).

Il figure dans deux films qui sont sortis le même jour aux États-Unis : Mi-temps au mitard et Madagascar (film d'animation dans lequel il fait la voix de Marty, le zèbre en version originale).

Il déclare en outre qu'Eddie Murphy est son modèle professionnel et celui qui l'a poussé à devenir comédien.

À l'automne 2005, la chaîne de télévision câblée UPN lance la série télévisée Tout le monde déteste Chris, basée sur la jeunesse de Chris Rock. Il en est aussi le producteur exécutif et le narrateur. La série raconte l'autobiographie de Chris Rock avec des modifications afin de rendre cette dernière plus drôle avec des scènes comiques de situation et de répétitions. Dans la série, l'histoire débute en 1982 et Chris a treize ans, alors qu'en réalité, Chris Rock en avait déjà 17.

Vie privéeModifier

Chris Rock a été marié à Malaak Compton de 1996 à 2014[7]. Elle est la fondatrice et la directrice du salon de coiffure Styleworks (à but non lucratif) qui offre ses services gratuitement à des femmes qui quittent l'aide sociale (welfare) pour entrer pleinement dans la population active. Le couple a eu deux enfants : Lola Simone et Zahra Savannah.

L'acteur Tony Rock est le frère de Chris. Leur père, Julius, est décédé en 1989. Chris Rock est un ami proche des membres du groupe Red Hot Chili Peppers[réf. nécessaire].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Clip vidéoModifier

DiscographieModifier

  • Born Suspect (1991) Atlantic
  • Bring the Pain (1996)
  • Roll With the New (1997) DreamWorks
  • Bigger & Blacker (1999) DreamWorks
  • Never Scared (2005) Geffen
  • Kill the Messenger (2008)

CitationsModifier

: Source Imdb[10]

  • « Les femmes sont comme la police, elles pourraient avoir toutes les preuves du monde, il leur faudrait quand même des aveux. »
  • « Je fais pas beaucoup d'exercice. C'est pas vraiment drôle. Jim Carrey a l'air d'être en bonne forme mais traditionnellement, les comiques n'ont jamais été balèzes. Pourquoi les gens font-ils du yoga ? Ça leur éclaircit les esprits. J'aime appréhender le désordre dans ma tête. Quel genre de comique est parfaitement sain d'esprit ? »
  • « J'adore la musique. La musique est la bande son du film qu'est ma vie. »
  • « C'est mon vrai nom. Le nom de ma mère est Rose Rock. C'était le pire des noms à porter étant enfant. Ils m'appelaient Piece of the Rock, Plymouth Rock, Joe Rockid, et Flintstones [Jeux de mots anglais]. Maintenant ils m'appellent MONSIEUR Rock. »
  • « Je ne suis jamais convenable ou prudent, mais je ne jure jamais devant ma mère, non plus. »
  • « Je n'ai jamais voulu enchaîner le travail sans arrêt. Les comiques ont tendance à travailler tout le temps. Ils ne se posent jamais comme dans la musique où on fait un album et ensuite on peut prendre deux ou trois ans pour recharger les batteries. Les comiques tendent à enchaîner les projets et ils perdent de leur fraîcheur. Même quand je n'avais pas beaucoup d'argent, je ne faisais pas quelque chose à moins d'avoir quelque chose de nouveau à dire. »
  • « Les gens veulent voir les comiques être drôles. Je veux dire, j'aime Jim Carrey dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind mais ce n'est pas une meilleure interprétation que dans Dumb and Dumber. Je peux faire des rôles sérieux de temps en temps dans les films des autres mais jamais dans les miens. Je ne veux pas demander aux fans de venir et ne pas rire de moi : "Hé, viens, on va voir Chris Rock ne pas être drôle ! »
  • « Les États-Unis est le pays le plus puissant du monde et je pense que tout pays intelligent devrait être concerné par ce qui se passe. Je n'ai pas de reproche à faire quand les Britanniques contestent le résultat de notre élection. J'applaudis cela. Je vous le dis, les Américains ne se soucient pas de ce qui se passe dans les autres pays ».
  • « Je ne suis pas une superstar. Jim Carrey touche vingt millions de dollars par film. Je fais une drôle de tête quand ils me le disent. Je dois payer 8.50$ pour en voir un. »

Voix françaisesModifier

En France, Lucien Jean-Baptiste est la voix française régulière de Chris Rock. Toutefois, pour la série de films Madagascar, il est doublé par Anthony Kavanagh. Jean-Baptiste Anoumon l'a également doublé à sept reprises.

Au Québec, Gilbert Lachance est la voix québécoise régulière de l'acteur. Il y a également François L'Écuyer qui l'a doublé à trois reprises[11].

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) « Chris Rock | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le )
  2. (en) « Chris Rock | American comedian and actor », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  3. (en-US) « Chris Rock - Biography and Facts », sur FAMOUS AFRICAN AMERICANS (consulté le )
  4. (en-US) « Who is Chris Rock? Everything You Need to Know », sur www.thefamouspeople.com (consulté le )
  5. Clément S, Le comique Chris Rock en route pour un nouveau livre, Actualitté.com, 14 janvier 2009
  6. Le Monde avec AFP, « Oscars 2022 : Will Smith sacré meilleur acteur, juste après un accès de violence en direct, Jane Campion meilleure réalisatrice, « CODA » meilleur film », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (en-US) « Chris Rock’s Marital Split ‘A Long Time Coming,’ Source Close to the Couple Tells PEOPLE », PEOPLE.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Empire : Un personnage se dévoile », sur Fun-ludo.fr, .
  9. Pierre Gaurand, « Lil Nas X lâche enfin le clip déjanté de son tube "Old Town Road" avec Chris Rock, Diplo... », sur mouv.fr, Mouv', (consulté le ).
  10. « Les citations de Chris Rock en version originale », sur Imdb.com
  11. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Chris Rock au Québec » sur Doublage.qc.ca .
  12. « Fiche du doublage français du film Copains pour toujours 2 » sur AlloDoublage, consulté le 28 février 2013
  13. a b c et d « Comédiens ayant doublé Chris Rock en France », sur RS Doublage.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :