Ouvrir le menu principal

Le « Centre Corse » (Centru di Corsica en langue corse) est l'un des onze secteurs opérationnels du parc naturel régional de Corse (Parcu di Corsica). Il est un vaste territoire composé de plusieurs pievi de l'« En-Deçà-des-Monts », territoire équivalant au département de Haute-Corse d'aujourd'hui.

Citadelle de Corte

Sommaire

GéographieModifier

Ce secteur, cœur du parc naturel régional de Corse (PNRC), englobe tout ou partie de quatre microrégions :

Communes adhérentesModifier

Le Centre Corse est composé des vingt-deux communes adhérentes[1] ci-dessous :

Remarque CREPACModifier

il y a quelques années encore, on pouvait confondre le Centre Corse du PNRC avec celui du CREPAC. Ces deux territoires diffèrent par leur étendue, à savoir, pour le Comité Régional d'Expansion et de Promotion Agricole de la Corse (CREPAC), le Centre Corse était composé des six territoires : Ascu, Ghjuvellina, Boziu, Niolu, Curtinese et Venachese[2].

De nos jours, il existe un autre découpage par le CREPAC :

  • Région de Corte : Alando, Albertacce, Altiani, Alzi, Bustanico, Calacuccia, Casamaccioli, Casanova, Castellare-Di-Mercurio, Castirla, Corscia, Corte, Erbajolo, Favalello, Focicchia, Giuncaggio, Lozzi, Mazzola, Muracciole, Noceta, Omessa, Pancheraccia, Piedicorte-Di-Gaggio, Pietraserena, Poggio-Di-Venaco, Riventosa, Rospigliani, Sant'Andrea-Di-Bozio, Santa-Lucia-Di-Mercurio, Santo-Pietro-Di-Venaco, Sermano, Soveria, Tralonca, Venaco, Vezzani et Vivario, soit le Curtinese, le Venachese, le Boziu et le Niolu.
  • Région de Ponte-Leccia : Aiti, Asco, Bisinchi, Cambia, Canavaggia, Carticasi, Castello-Di-Rostino, Castifao, Castiglione, Castineta, Erone, Gavignano, Lama, Lano, Moltifao, Morosaglia, Piedigriggio, Pietralba, Ponte-Leccia, Popolasca, Prato-Di-Giovellina, Rusio, Saliceto, San-Lorenzo, Urtaca et Valle-Di-Rostino, soit l'Ascu, la Ghjuvellina, la Casaluna, le Rustinu et une partie de l'Ostricone,

LimitesModifier

D'autres secteurs du PNRC lui sont attenants :

Au nord et à l'est, le Centre Corse marque les limites du PNRC.

ReliefModifier

U Centru di Corsica occupe la dépression centrale de l'île, la cuvette de Corte ouverte vers l'est, séparant l’En-deçà et l’Au-delà des monts. Son territoire est adossé côté occidental à la dorsale granitique corse avec ses plus hauts sommets (Monte Renosu, Monte d’Oru, Monte Ritondu et Monte Cardu), et côté oriental à la dorsale alpine schisteuse démarrant au Cap Corse et se terminant au Fiumorbu.

Corte, cité historique et universitaire, est la métropole régionale, située à la confluence des vallées encaissées des rivières du Tavignanu, de la Restonica, de l’Orta autre affluent RG du Tavignano.

Les versants orientaux, ceux de la partie Bozio dans le parc, sont représentés par de hautes collines dénudées et recouvertes d’une végétation basse et sèche. Les versants occidentaux, abrupts et accidentés, sont couverts de forêts de pins dominés par le pin lariccio.

AccèsModifier

Accès routiersModifier

 
Panneau au col de Vizzavona

Plusieurs voies permettent d'entrer au Centre Corse :

Accès ferroviairesModifier

Le Centre Corse est desservi par la ligne de Bastia à Ajaccio des chemins de fer de Corse, avec de nombreuses gares et points d'arrêt : Soveria, Corte, Poggio - Riventosa, Venaco, Piscine Venaco, Vivario, Camping Savaggio, Tattone, Vizzavona.

HistoireModifier

 
A fiera di u Casgiu

Au cœur du Curtinese, la ville de Corte est la métropole du Centre Corse. Cette ancienne capitale administrative et politique de la Corse indépendante de 1755 à 1769, est devenue aujourd'hui une ville universitaire. Son riche passé historique surprend et séduit. Citadelle et Musée de la Corse viennent compléter un remarquable patrimoine naturel composé de hautes montagnes, gorges de la Restonica et lacs (Melo, Capitello, Goria... ).

Alentour, les flancs des montagnes abritent des villages forteresses tels Alando, Bustanico, Sermano, où les chapelles romanes sont preuves d'un remarquable patrimoine architectural et religieux d'exception, hérité du Moyen Âge.

Le Centre Corse est une terre de grande tradition pastorale, même si de nos jours l'agro-pastoralisme marque un fort déclin. Le niulincu et le venachese sont des fromages à déguster de préférence... sur place. À découvrir la Fiera di u Casgiu qui se déroule chaque année à Venaco, un weekend de mai durant.

De François Giacobbi, originaire de Venaco, président du Parc naturel régional de Corse[3] qui a été pour lui la grande affaire de sa vie, on retiendra : « À quoi servirait tant de beauté si elle n'était pas valorisée ? »

Notes et référencesModifier

  1. Brochure Des hommes, un territoire, un projet du Parcu di Corsica de décembre 2002
  2. Dépliant « Route des Sens Authentiques - Centre Corse - Bienvenue » du CREPAC 2006
  3. François Giacobbi a été président du parc naturel régional de Corse, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux, président de la Fédération des Parcs naturels et nationaux d'Europe. Lorsque le Syndicat mixte du Parc naturel régional de Corse est créé, en 1970, François Giacobbi en prend naturellement la présidence

Voir aussiModifier