Ouvrir le menu principal

Canton de Caen-5
Canton de Caen-5
Situation du canton de Caen-5 dans le département de Calvados.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement(s) Caen
Bureau centralisateur Caen
Conseillers
départementaux
Jézabel Sueur
Eric Vève
2015-2021
Code canton 14 09
Histoire de la division
Création 2 août 1973 [1]
Modification 1 5 février 1982[2]
Modification 2 22 mars 2015[3]
Démographie
Population 27 463 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 4 + fraction Caen

Le canton de Caen-5 est une division administrative française située dans le département du Calvados et la région Normandie. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le canton de Caen-5 antérieur à ce redécoupage était également appelé canton d'Hérouville-Saint-Clair (Caen 5) de 1982 à 2015.

Sommaire

GéographieModifier

Ce canton est organisé au sud de Caen dans l'arrondissement de Caen.

HistoireModifier

Le 6 brumaire an X, la ville de Caen et ses environs sont divisés en deux cantons. Le canton de Caen-Nord est formé par la partie de la commune de Caen située au nord de la route de Paris à Cherbourg, ainsi que par les communes de Saint-Contest, Épron, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe et Hérouville[4].

L'ordonnance du crée le canton de Caen-Est[5]. Saint-Contest, Épron, Hérouville-Saint-Clair, Mondeville, Fleury-sur-Orne, Cormelles-le-Royal et Ifs y sont incorporés.

Le décret du crée le canton de Caen-5 qui est constitué uniquement d'une partie de Caen. Le chef-lieu était Caen.

Le décret du 5 février 1982 crée un nouveau canton Caen-5 nommé canton d'Hérouville-Saint-Clair constitué d'une partie d'Hérouville-Saint-Clair. Le chef-lieu était Hérouville-Saint-Clair[6].

Un nouveau découpage territorial du Calvados entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 17 février 2014[3], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[7]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[8]. Dans le Calvados, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25.

ReprésentationModifier

Conseillers généraux de l'ancien canton de Caen-EstModifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839
(décès)
Pierre Lefebvre-Dufresne   Ancien militaire, sous-inspecteur de l'Inspection aux revues, maire de Caen (1830-1834), propriétaire du château de Secqueville-la-Campagne
1840[9] 1863
(décès)
Abel Vautier[10] Majorité
dynastique
Président de la chambre de commerce de Caen, député (1846-1848, 1852-1863)
1863 1877 Charles Paulmier Monarchiste Négociant, président de la chambre de commerce de Caen
1877 1895
(décès)
Alexandre Bourienne[11] Républicain Médecin, directeur de l'Ecole préparatoire de médecine et de pharmacie de Caen
1895 1903
(décès)
Victor Knell Rad. Adjoint au maire de Caen
1904 1907 Louis Savare Nationaliste
puis URD
Négociant à Caen, président de la Société d'habitations à bon marché
1931 1937 Émile Mougins SFIO
puis USR
Représentant de commerce, maire de Colombelles (1919-1944)
1937 1941
(démission d'office)[12]
Maurice Fouque SFIO Contrôleur des PTT, révoqué par le gouvernement de Vichy
1943 1945 Henri Spriet
(1891-1975)
  Ingénieur, diplômé de l'École centrale, conseiller municipal de Caen, membre de la Commission administrative départementale (1940-1943), nommé conseiller départemental en 1943[13]
1945 1949 Fernand Tréhet Rad. Avocat à la cour d'appel de Caen
1949 1955 Henri-François Buot RPF puis RS Médecin à Caen
1955 1961 Charles Margueritte SFIO puis PSU Conseiller municipal de Venoix puis de Caen (1947-1959), député (1956-1958)
1961 1973 Henri-François Buot UDR Médecin, député (1958-1973)

Représentation de 1973 à 1982Modifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1979 Franck Duncombe RI  

Représentation de 1982 à 2015Modifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1982 1985 François Geindre PS Maire d'Hérouville-Saint-Clair
1985 1988
(démission)
Louis Mexandeau PS Député (1973-2002), conseiller municipal de Caen (1983-2008), ministre (1981-1986), secrétaire d'État (1991-1993)
1988 1998 Serge Lézement PS puis MDC Conseiller municipal d'Hérouville-Saint-Clair
1998 2004 Philippe Bernard PS  
2004 2011 Emmanuel Renard PS Conseiller municipal d'Hérouville-Saint-Clair
2011 2015 Thierry Legouix PS Enseignant

Le canton participe à l'élection du député de la deuxième circonscription du Calvados.

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jézabel Sueur   PS Auxiliaire de vie scolaire, conseillère municipale et ancienne maire adjointe de Fleury-sur-Orne
2015 en cours Éric Vève   PS Conseiller municipal de Caen, ancien conseiller général du canton de Caen-8

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Nicolas Joyau et Sylvie Morin-Mouchenotte (Union de la Droite, 33,86 %) et Jézabel Sueur et Éric Vève (Union de la Gauche, 33,55 %). Le taux de participation est de 51,32 % (8 564 votants sur 16 688 inscrits)[14] contre 51,43 % au niveau départemental[15] et 50,17 % au niveau national[16].

Au second tour, Jézabel Sueur et Éric Vève (Union de la Gauche) sont élus avec 52,19 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,73 % (4 010 voix pour 8 299 votants et 16 688 inscrits)[17].

CompositionModifier

Composition de 1973 à 1982Modifier

Le canton de Caen-5 était composé d'une partie centre-est de Caen[1].

Composition de 1982 à 2015Modifier

Le canton de Caen-5 se composait d’une fraction de la commune d'Hérouville-Saint-Clair[18] et était dénommé selon le décret de 1982 « canton d'Hérouville-Saint-Clair (Caen-V) »[2]. Il comptait 16 828 habitants en 2012 (population municipale).

Le canton comprenait la plus grande partie du territoire d'Hérouville à l'exclusion du quartier des Belles Portes et Savary, des parties sud de Montmorency et de la zone portuaire, parties incluses dans le canton de Caen-6. Il était précisément ainsi délimité : « portion de territoire de la ville d'Hérouville-Saint-Clair déterminée, à l'ouest, par la limite avec les communes d'Épron et de Caen ; au sud, par l'axe des voies suivantes ; boulevard du Grand-Parc, boulevard des Belles-Portes, avenue de la Grande-Cavée (jusqu'à l'échangeur des portes de la mer), chemin départemental 515 de Caen à Ouistreham, avenue du Connétable, rue de l'Abbé-Lucas, boulevard de la Paix, rue de l'Embûche (et son prolongement par une ligne droite jusqu'à la limite de la commune d'Hérouville-Saint-Clair)[2]. »

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, l'ensemble de la commune d'Hérouville-Saint-Clair est intégrée dans le canton d'Hérouville-Saint-Clair auquel est adjointe la commune de Colombelles.

Composition après 2015Modifier

Le canton de Caen-5 comprend quatre communes entières et une fraction de la commune de Caen[3] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Caen
(chef-lieu)
14118 Caen la Mer Fraction : 16 593 (2015)
Commune : 105 403 (2016)
Éterville 14254 Caen la Mer 1 605 (2016)
Fleury-sur-Orne 14271 Caen la Mer 4 829 (2016)
Louvigny 14383 Caen la Mer 2 771 (2016)
Saint-André-sur-Orne 14556 Caen la Mer 1 817 (2016)

La partie de la commune de Caen intégrée dans le canton est celle située au sud d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Louvigny, rue de Québec, boulevard Yves-Guillou, rue Caponière, rue Guillaume-le-Conquérant, place Saint-Sauveur, voie du Palais-de-Justice, rue Saint-Manvieu, place Saint-Martin, Fossés Saint-Julien, rue de Geôle, rue des Terrasses, rue des Fossés-du-Château, avenue de la Libération, boulevard des Alliés, rue des Prairies Saint-Gilles, place Courtonne, quai Vendeuvre, rond-point de l'Orne, quai de Juillet, pont Churchill, rue de la Gare, rue d'Auge à partir du numéro 82, rue de Falaise, rue de l'Église-de-Vaucelles, rue de Branville, avenue d'Harcourt jusqu'à la limite territoriale de la commune de Fleury-sur-Orne. Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Caen[3].

DémographieModifier

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--18 63218 60718 04216 72216 828
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique
 


En 2016, le canton comptait 27 463 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015 2016
27 50727 463
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[21].)


Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b Décret no 73-763 du 2 août 1973 portant création de cantons dans le département du Calvados .
  2. a b et c Décret no 82-132 du 5 février 1982 portant création et délimitation de cantons dans différents départements.
  3. a b c et d Décret no 2014-160 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Calvados.
  4. Jean-Baptiste Duvergier, Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglemens et avis du Conseil-d'État, Paris, A. Guyot et Scribe - Charles Béchet, 1826, tome 13, p. 121
  5. Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Droz ; Paris, Champion, 1995, p. 792
  6. « Fac-similé JO du 06/02/1982, page 00490 | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 11 août 2016)
  7. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 26 avril 2014)
  8. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4429246s/f1.image.r=Argueil?rk=21459;2
  10. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH001/PG/FRDAFAN83_OL0003009v001.htm
  11. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH026/PG/FRDAFAN83_OL0331073v001.htm
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9618965g/f8.item.r=canton.zoom
  13. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 4 juin 1943, (en ligne).
  14. « Résultats du 1er tour pour le canton de Caen-5 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  15. « Résultats du 1er tour pour le département du Calvados », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  16. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  17. « Résultats du second tour pour le canton de Caen-5 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  18. Liste des communes du canton de Caen-5 sur le site de l'Insee, consulté le 20 janvier 2015.
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015 et 2016.