Républicains sociaux

Républicains sociaux
Présentation
Créé pour soutenir
l'action de
Charles de Gaulle
Fondation
Fusion de URAS
Disparition
Fusionné dans UNR
Secrétaires généraux 1954 - 1958 : Jacques Chaban-Delmas
1958 : Edmond Michelet
Positionnement Centre[1] à droite
Idéologie Gaullisme[1]
Conservatisme
Souverainisme
Couleurs Bleu, blanc et rouge

Les Républicains sociaux (RS) ou Centre national des républicains sociaux (CNRS) sont les membres du parti soutenant l'action de Charles de Gaulle entre 1954 et 1958.

HistoriqueModifier

Groupe parlementaire fondé par les députés RPF en 1953, l'Union des républicains d'action sociale (URAS) devient le Centre national des républicains sociaux en février 1954, sour la présidence de Jacques Chaban-Delmas. Ce parti, devenu Groupe des républicains sociaux, assure la transition gaulliste avant le retour au pouvoir de 1958 et la formation de l'Union pour la nouvelle République (UNR)[2].

Ils obtiennent un faible score lors des élections législatives de 1956 du (840 000 voix, soit environ 4 % des suffrages et 21 députés).

Le principal dirigeant était Jacques Chaban-Delmas. Ils firent partie du Front républicain avec la SFIO de Guy Mollet, les radicaux-socialistes de Pierre Mendès France et l'UDSR de François Mitterrand, mais beaucoup d'entre eux se sont aussi ralliés à la majorité de droite sortante dominée par le MRP et le CNIP.

Les républicains sociaux sont les continuateurs de l'URAS et les prédécesseurs de l'UNR.

PersonnalitésModifier

Secrétaires générauxModifier

Autres personnalitésModifier

Historique des partis et mouvements gaullistes et leurs principaux dirigeantsModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Laurent de Boissieu, « Comité National des Républicains Sociaux (RS) », France Politique,‎ (lire en ligne)
  2. Centre national des républicains sociaux. France